Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Ocean Liberty

17h23.png Portail

Ocean Liberty

Il y a actuellement 109 articles liés à ce sujet.

28 juillet 1947 à 17h25 en rade de Brest

Un cargo norvégien, du modèle Liberty ship, explose sur le banc de Saint-Marc où il s'est échoué. Chargé de 3 000 tonnes de nitrate d'ammonium, de paraffine, de pétrole en fûts, de pièces détachées de voitures et de diverses marchandises, l'Ocean Liberty prend feu pour se désintégrer en grande partie, portant un panache de fumée à 1 500 mètres de hauteur. Un souffle mortel, des morceaux de métal incandescents vont tuer et ravager la ville et son port de commerce. Le rapport d'enquête de la CBVN du 6 août 1947 fait état de 33 morts et 1 000 blessés lourds. Les légers sont au nombre 4 000 environ.


Les faits

Pourquoi ce Liberty ship s'est-il dérouté sur Brest? Pourquoi un chargement aussi hétéroclite parmi les milliers de tonnes du nitrate d'ammonium ? N'oublions pas que nous sortions de la guerre et que la dangerosité évidente de ce produit n'était pas établie. Pourtant en 1921... Pourtant en avril 1947 à Texas-City...

Un Liberty ship

OceanLiberty.jpg

Construit dans un chantier de l'État du Maine (États-Unis), il commence sa carrière fin septembre 1943 sous le nom de Park Holland. Il navigue pour W.J. Rountree et Cie de New York. La charge de plusieurs centaines de ces Liberty ships pèse lourd sur l'économie américaine au sortir de la guerre de 1939-1945. La décision est prise de les prêter en gérance, puis de les céder à des pays amis ayant un besoin vital de reconstituer une flotte marchande. C'est ainsi que ce Park Holland entre définitivement sous pavillon norvégien en février 1947, sous le nom d'Ocean Liberty.

Du nitrate d'ammonium

Cet engrais azoté (ammonitrate) est d'une utilisation courante en notre pays, contrairement à d'autres États européens. Sa particularité vient de son action fertilisante accentuée sur les plantes. Ce sel en cristaux ou en granulés est très hygroscopique et aspire intensément la vapeur d'eau en suspension dans l'air, mais n'explose pas. De plus, des normes sécuritaires internationales astreignantes font que les risques sont anéantis. Il est issu du nitrate d'ammonium (35 % d'azote), ayant une dangerosité dévastatrice sous l'effet d'une source de combustion à 140-150 °C...

Chronologie

Il l'oriente vers le sud... échec! Photo Charles-Yves Peslin
  • 06h00: Intervention dans une des cales du bateau.
  • 09h00: Le vent de nord-est se lève et le feu couve déjà dans les cales
  • 12h25: Une fumée s'échappe de la cale n° 3
  • 12h35: Pierre Jaffredou, 18 ans, intervient sur le bateau avec ses collègues des Ponts et Chaussées.
  • 12h45: Les pompiers et remorqueurs portuaires sont alertés par le capitaine de vaisseau Commandant de la Direction du port
  • 13h00: Un plan de sauvegarde est mis en place
  • 13h05: Les secours de la Marine et des Ponts et Chaussées refroidissent la partie avant de... la cale 1
  • 13h10: Les remorqueurs Portzic de 600 ch et Canari de 120 ch sont sur place
  • 13h15: Trois violentes explosions projettent des débris enflammés qui embrasent les proches dépôts portuaires
  • 13h30: Les autorités en place décident de faire sortir le navire vers le large.
  • 14h00: Un bateau-pompe de la marine arrose de son mieux avec des pompiers luttant sans espoir.
  • 15h05: La canonnière Goumier réalise une tentative visant à couler le navire, en vain...
  • 16h30: Le directeur des Abeilles portuaires Yves Bignon est sollicité pour dynamiter le navire, il accepte sans conditions
  • 16h40: Les premières charges de dynamite explosent sans succès
  • 17h00: L'ordre de retraite est donné aux bâtiments d'intervention
  • 17h15: La seconde tentative de sabordage échoue
  • 17h25: L'Ocean Liberty explose, semant la désolation sur la ville...
Il l'oriente vers le sud... échec ! Photo Charles-Yves Peslin

Vidéo

Notice
Résumé :

L'«Ocean Liberty», contenant des produits chimiques, a explosé dans le port de Brest. On dénombre des pertes humaines et matérielles. Le quartier Saint Marc est particulièrement touché. Les Brestois ont débuté les travaux de déblaiement.

Date de diffusion : 31 juillet 1947
Date d'événement : 28 juillet 1947
Source : Collection: Les Actualités françaises


Témoignages

  • Marie-Thérèse Guéguen :
The media player is loading...

  • Colette Bignon :
The media player is loading...

  • Thérèse Bodénés :
The media player is loading...

  • France Favraud :
The media player is loading...

Reportages

Outils personnels