Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Gouesnou

Gouesnou
Arrondissement Arrondissement de Brest
Canton Canton de Brest-L'Hermitage-Gouesnou
Code Insee 29061
Code postal 29850
Maire
Mandat en cours
Michel Phelep
2008-2014
Intercommunalité Brest Métropole
Latitude
Longitude
48° 27' 16'' Nord
       4° 27' 48'' Ouest
/ 48.454445, -4.463334
Altitude 58 m (mini) - 103 m (maxi)
Superficie 12,08 km²
Population sans
doubles comptes
6 137 hab.
(2006)
Densité 508 hab./km²

Sommaire

Géographie

Gouesnou est une ville de Brest Métropole (Communauté Urbaine de Brest) avec les communes de Bohars, Guilers, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon, Plougastel-Daoulas, Plouzané et Brest. Gouesnou adhère aussi à la démarche du Pays de Brest et est située à 7km au Nord de Brest. La ville est traversée par un fleuve : La Penfeld qui se jette ensuite dans la Rade de Brest , via l'arsenal de Brest. La ville accueille dans sa partie sud une partie de la zone industrielle et commerciale majeure de la région brestoise[1].

La commune profite d'un climat océanique, temps frais en hiver et doux en été.

Histoire

Origines

Le nom de cette commune viendrait de saint Goueznou qui vécut au VII e siècle et établit un monastère à Lantel en 642. L'emplacement lui fut donné par le comte Conomor. On mentionne également la présence d'une fortification au XIVe siècle. L'église actuelle comporte des parties datant du XVe siècle.

Devise de la ville : Unanet gant ar garantez (Unis dans le nœud de l'amitié - Sans fiel).

  • Au XVIe siècle, Gouesnou faisait partie de la [sénéchaussée de Brest et Saint-Renan [2].

Première Guerre mondiale

Quand l'armistice fut signé le 11 novembre 1918, 46 Gouesnousiens avaient été tués sur les champs de bataille. Le 29 février 1920 un monument aux morts fut érigé à la mémoire des combattants morts pour la patrie. Il a été transféré à Penguerec où il marque l'emplacement du massacre perpétré par les Allemands le le 7 août 1944.

Seconde Guerre mondiale

Gouesnou a été classée commune sinistrée le 27 septembre 1946 suite, notamment, aux bombardements alliés.

Le bilan pour la commune fût de :

  • 76 morts donc les 44 fusillés de Penguerec. La commune comptait 1550 habitants en 1944 ;
  • 80 maisons rasées sur 279 ;
  • 4/5 du cheptel bovin tué ainsi que la moitié des chevaux.
  • Massacre de Penguerec

Le 7 août 1944, Gouesnou allait vivre sa journée la plus sombre. En début d'après-midi, des parachutistes français arrivent à déloger du clocher de l'église des soldats allemands. On annonce aussi l'arrivée des alliés. Les soldats allemands sentent le vent tourner. Ils commencent par assassiner 4 occupants de la ferme Phelep de Penguerec puis rafflent toutes les personnes qu'ils rencontrent sur leur chemin vers Gouesnou. En fin de journée, les prisonniers seront emmenés jusqu'à Penguerec et mitraillés. On dénombrera 42 morts dont neuf inconnus. Seule une fillette survivra à ce massacre. Tous les ans, la population gouesnousienne et des anciens combattants commémorent le souvenir du massacre de Penguerec.

Héraldique

De gueules à la fasce d'or, chargé en chef et à la pointe de six besants d'or posés 3 et 3 en fasce ; timbré de la mitre et de la tête de crosse d'or de saint Gouesnou.

Supports : à dextre le cheval d'argent, à senestre le lion morné de sable du Léon. A la pointe, la banderolle de gueules portant la devise en breton en lettres d'argent : "Unan e skoulm ar garantez" (Unis dans le nœud de l'amitié) ayant à chaque extrémité l'hermine de Bretagne.

Explication: L'écu est celui de la famille de Saint-Gouesnou. La mitre et la tête de crosse indiquent que Saint-Gouesnou fût évêque du Léon. Le cheval d'argent rappelle les grands marchés de chevaux de Gouesnou et le lion du Léon place la commune dans le conté devenu le Léon.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 - Michel Phelepp    
mars 2001 mars 2008 Jean-Paul Glémarec PS conseiller général
  mars 2001 Jean-Claude Runavot    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Gouesnou appartient à quatre structures intercommunales :

  • Brest Métropole
  • syndicat intercommunal du vélodrome de Brest - Ponant - Iroise
  • syndicat intercommunal des pompes funèbres des communes associées de la région brestoise
  • syndicat intercommunal d'électrification de Ploudalmezeau.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[3] et INSEE[4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 153 1 191 1 327 1 264 1 525 1 597 1 515 1 509 1 514
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 454 1 425 1 479 1 494 1 478 1 474 1 417 1 462 1 511
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 390 1 394 1 424 1 411 1 382 1 305 1 316 1 528 1 829
1962 1968 1975 1982 1990 1999 - - -
2 141 2 543 3 040 4 061 5 417 6 042 - - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Diagramme d'évolution de la population

Langue bretonne

  • A la rentrée 2009, 12% des enfants de la commune étaient inscrits dans le primaire bilingue.
  • En mars 2010 la commune a signé la charte "Ya d'ar brezhoneg" niveau 1

Économie

  • La ville est très active économiquement. Elle accueille dans sa partie sud une partie de la zone industrielle et commerciale de Kergaradec. Cette zone est la plus attractive du Finistère et comprend les principales enseignes françaises et internationales. Depuis peu, la zone de Kergaradec est prolongée par la Zone du Froutven, en Guipavas, qui accueille l'enseigne IKEA (17 500m²) et prochainement le septième Décathlon du monde en termes de surface. Cette ouverture fait suite à la fermeture des trois magasins Décathlon dans la zone de Kergaradec, c'est en fait un regroupement.
  • Par ailleurs, toujours dans la partie sud de la ville, E.Leclerc possède un très grand hypermarché (10 000m²), le deuxième E.Leclerc français en termes de Chiffre d'affaire après celui de Blagnac (33). L'hypermarché réalise 175.7 millions d'euros de CA annuel et se classe en première position dans l'Ouest de la France, toutes enseignes confondues. C'est un des magasin historique d'Edouard Leclerc, le fondateur de l'enseigne.

Religieux

L'église à un enclos datant de la 1er moitié du XVIIe siècle. A l'intérieur on y trouve des décors de l'abside avec niches sculptées datant de la Renaissance. A l'Ouest, sous les arbres, se trouve une fontaine datant du XVIIe siècle avec un autel.

On vénéra pendant longtemps le doigt du Saint dans un reliquaire d'argent.

Lieux et monuments

  • L'église, la fontaine, et l'arc de triomphe datent du XVIIe siècle (1615 à 1642) et sont classés monuments historiques depuis le 9 mai 1914.
  • Le château de Mesléan date des XVIe siècle et XVIIe siècle. Il est situé entre le bourg de Gouesnou et Brest, pratiquement inclus dans une zone urbaine. Il n'en reste que des ruines : une partie de la façade d'entrée, de ses tours et ses courtines. La courtine situé au-dessus de l'entrée est couverte par des dalles de granit et percée de fenêtres et meurtrières sur ses deux faces avec des mâchicoulis sur la face externe. L'escalier de la tour d'angle est un escalier circulaire en granit sur pivot central. L'intérêt de ce château est sa façade médiévale avec son système de défense qui en fait une place forte.

Jumelage

Gouesnou est jumelée avec les communes de :

  • Brecon UK
  • Reichstett France
  • Bossofala Mali

Personnalités liées à la commune

Associations sportives et culturelles

  • Amicale Cycliste : Site du club
  • Les Blés d'Or : Site du club
  • Football Club de Gouesnou : Site du Club
  • Gouesnou Handball
  • Gouesnou Basket : Site du Club
  • Judo Club Gouesnousien : Fondé en 1983 par Pierrot Bonthonou et Bernard Le Bris, le club comptait alors une 60e de licenciés apprenant l'art martial sous les conseils avisés de Joël Boucher et Jacques Kenet. Aujourd'hui le club forme quelques 200 personnes. Il est présidé par Hervé Le Gentil depuis la saison 2007-2008, soutenu par Sylvie Le Gentil (secrétaire) et Anne Calvez (trésorière à compter de la saison 2008-2009).
  • Échiquier Gouesnousien : Site du club

Notes et références

  1. La majeure partie de la ZIC est à Brest et une autre partie est sur la commune de Guipavas.
  2. Jean Kerhervé, Anne-Françoise Perès, Bernard Tanguy, Les biens de la Couronne dans la sénéchaussée de Brest et Saint-Renan, d'après le rentier de 1544, Institut culturel de Bretagne, 1984.
  3. http://cassini.ehess.fr/ Population avant le recensement de 1962
  4. INSEE: Population depuis le recensement de 1962

Voir aussi

Liens externes

    Wikipedia-logo-v2.svg Cet article est en partie extrait de l'article Gouesnou de Wikipédia en français
Consulter la liste des auteurs. Ce contenu soumis à la licence CC BY-SA.
Outils personnels