Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Clique du Foyer Laïque de Saint-Marc

Sommaire

Spectacles, balades et clique

la clique en 1934

Monsieur Blaise président du patro

Monsieur Blaise est nommé président du patronage laïque, c'est lui qui présente les spectacles avec beaucoup de gentillesse et toujours un sourire rayonnant, si rayonnant qu'un ami écrit quelques vers sur l'air de "Sous les toits de Paris".

Ah ! c'qu'il est fier - Ah ! C'qu'il est beau - On n'le dira pas trop - Le sourire du président du patro

Projet de construction du patronage

En 1927 un projet de la construction du patronage laïque de Saint-Marc est créé

projet de la construction du patro en 1927

Les répétitions théâtrales

Les répétitions continuent, monsieur Blaise peint les décors, la scène est belle et après le spectacle, plus besoin de remettre bancs et tables en place ! Ils sont de plus en plus nombreux dans le groupe, les spectacles marchent bien, l'argent rentre, on achète un piano ;

Le piano acheté en 1926

Mademoiselle Heurtaux accompagne chanteurs et chanteuses à chaque séance. Nos jeunes gens, devant le succès de leurs spectacles décident de monter une revue, elle s'intitulera : Saint-Marc en folie !

Formation de la clique

La même année les jeunes forment une clique.

la clique en 1936

Monsieur Mulot dirigera cette équipe et mènera, en été, le dimanche, au son de sa fanfare, les Saint-Marcois, pour des journées entières au Bois de Sapin. On part du patronage au son de la musique, son pique-nique au bras, pour une merveilleuse journée au soleil.

On va même un peu partout ; on embarque au port de commerce, toujours en suivant la clique, on débarque à Camaret, Quélern. Ce sont des journées de convivialité, tout le monde est heureux, nous rentrons fourbus le soir, en suivant la fanfare qui nous reconduit au patro.

Puis les années passent, nos jeunes sont devenus adultes, le travail les occupe, ils se marient, fondent un foyer et petit à petit délaisse le théâtre.

Monsieur Blaise est parti pour son travail à Paris ; nous le regrettons, notre président ! Ils partent tous, eux qui avaient participé à la naissance du patro. Ils partent, mais des enfants qui venaient les applaudir grandissent à leur tout et veulent aussi former un groupe théâtral : j'ai 14 ans quand je rejoins quelques jeunes qui fréquentent le patro. A notre tour,nous formons une troupe et répétons chants et pièces.

Mademoiselle Heurtaux est toujours là pour nous accompagner : elle le fera encore quelques années, malgré son âge et sa fatigue : elle restera avec nous, pleine de dévouements tant que sa santé le lui permettra.

Nous sommes en 1935, Marius Thieffry rejoint notre groupe et en prend la direction. Nous nous lançons dans des revues qui remportent un vrai succès :

  • La première Saint-Marc qui jase en 1936
  • La deuxième Saint-Marc qui remue en 1937
  • La troisième Rire et Chanter en 1939

Nous jouons à Saint-Marc, Kerhuon, au théâtre de Brest, à Plougasnou, au théâtre de Morlaix, nous sommes heureux de nous produire un peu partout et d'avoir du succès (on se prend presque pour des vedettes !)

Liens internes

Outils personnels