Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Témoignage de Janine Rohel, basketteuse à l'étoile rouge et au PL Guérin

Janine Rohel le 25/07/2013

Janine Guéguen (c'est son nom de jeune fille) est née en 1932. Elle est venue témoigner pour les 80 ans du PL Guérin.

Je suis née rue Massillon à Saint-Martin. J'ai vécu quelques années en Indochine puis je suis revenue à Brest en 1937, et mes parents s'installèrent au 12 Cité Kérigonan, au 2ème étage. J'ai quitté Kérigonan en 1975 à grand regret car je me plaisais beaucoup dans ce quartier. Pourtant, il n'y avait pas tout le confort dans ces appartements. Il n'y avait pas de salle de bain, on allait prendre nos douches au bain douche.

Sommaire

Une "crack" au basket

Je voyais le terrain de basket de l'étoile rouge (devenu PL Guérin quelques années plus tard) de ma chambre. C'est tout naturellement que j'ai commencé à m’entraîner au basket vers l'âge de 12 ans. Notre moniteur s'appelait Roger Vergos. C'était un crack. Un monsieur très bien, toutes les filles de l'équipe l'aimaient bien. Il était très dévoué et investi. L'entrainement avait lieu à l'office des sports, avenue Foch. On faisait beaucoup d'étirements et de mouvements de gymnastique. Roger Vergos était aussi gymnaste et une partie des basketteuses aussi. Constance Rollet était une sacré crack en gym. (lire l'article sur une fête gymnique en 1948)

Je jouais dans l'équipe 1ère, et parfois en 2ème pour dépanner, quand il manquait du monde. J'étais aile droite et je portais le numéro 10.

J'ai arrêté de jouer en 1952 lorsque j'étais enceinte de mon deuxième enfant. Ma fille aînée, elle, a été trimballée dans tous les déplacements ! Elle était toute petite et Alain Caro s'en occupait ! Je me souviens qu'il l'avait installé dans le porte bagage du train où elle avait dormi pendant un trajet.

Pour les 50 ans du patro en 1983, j'ai reçu une coupe.

Les basketteuses de l'etoile rouge.jpg Roger Vergos et les basketteuses au PL Guérin.jpg Roger Vergos entouré de ses basketteuses.jpg


Janine est l'avant dernière à droite sur la photo ci-dessus.

Son mari, footballeur à l'étoile rouge

Les sportifs de l'étoile rouge se soutenaient entre eux. Nous, les basketteuses, on allait voir les matchs des basketteurs et aussi les matchs de football sur le stade de l'étoile rouge, route de Paris. Et eux aussi nous soutenaient dans nos déplacements, nous supportaient pendant les matchs. C'était aussi un moyen de rencontre et d'évasion pour la jeunesse. Car on se déplaçait beaucoup : Morlaix, Ivry, Vitry, Fougères...

Mon mari, André Rohel, était goal de l'équipe de football de l'étoile rouge. Leur fief, c'était le petit bar, place Guérin.

Il y avait aussi une section boxe, qui s'entrainait à l'office des sports. L'entraineur s'appelait Le Goff et leur bar était situé rue Danton.

La section ping-pong jouait elle dans une baraque à Kérigonan.

le PL Guérin, une histoire de famille

Membres de la clique du PL Guérin.jpg

La mère basketteuse, le père footballeur et deux fils André et Jean-Pierre, basketteurs. J'accompagnais mes enfants dans leurs déplacements. Je suis restée investie dans la section basket même si j'avais arrêté de jouer. Je me souviens de Michel Abgrall, Michel Houart, et Guy Salou ! Il ne le dira pas, mais lui aussi, c’était un crack !

Et mon père jouait du tambour dans la clique de Kérigonan. Il se déguisait souvent en clown.

Pour les sorties pique-nique, on y allait en famille : le grand-père, la grand mère, mes enfants, mon mari et moi ! On chantait des chansons dans le car. Je me souviens d'aller au Caro à Plougastel.

Il y avait beaucoup d'animations au PL Guérin ! Et c'était toujours très bien organisé ! Bal masqué, les clowns Jo et Pastis, 2 kermesses par an (une l'été, l'autre l'hiver). J'allais régulièrement au bal musette avec mon mari.

On retrouvait les familles habitant la cité de Kérigonan au PL Guérin : les Menguy, les Saout, Les Abgrall, les Houart, les Salou... Alain Caro, lui habitait place Guérin, mais Alain... C'était LE PL GUERIN ! Il était partout, de tous les déplacements,... Il était ouvrier à l'Arsenal.

Il y avait aussi les concierges Gégéne et Marie Jaffrénou. Ils étaient formidables, très serviables. On venait les voir si on avait perdu ou oublié un foulard au bal, on était toujours bien accueilli.

Tout était bien au PL Guérin : une bonne équipe, une bonne ambiance...


Voir aussi

                                                               HalleStMartin002.jpg       Portail du quartier de Saint-Martin                                                                            


Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels