Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Témoignage d'une figure du PL Guérin : Guy Salou

Guy salou.jpg
Guy et ses acolytes dans les années 70
Basket pl guérin.jpg

Sommaire

l'entrée au PL Guérin dès l'enfance par le basket

Je connais le Patronage Laïque Guérin depuis 1958. A l'époque, j'avais 10 ans, j'étais un gamin de Kérigonan. Le patro était le lieu de prédilection des enfants du quartier, c'était le terrain de jeux.

Je suis arrivé là grâce à Paul Saout. Ce gars entraînait l'équipe de basket, et il manquait de gosses. Alors, il trainait autour de Kérigonan pour inciter les jeunes à le suivre. C'est comme ça que je suis entré au patro, avec tous les copains. C'est comme ça que ça se passait.

En 1958, il existait un besoin de loisirs, de voir autre chose que ce que les gens avaient vécu pendant la guerre. Ici, tout était merveilleux à nos yeux.

Ma "carrière" de basketteur a commencé là et continue toujours comme responsable et joueur de cette section. A l'époque, il y avait 13 équipes de basket, des tout petits jusqu'aux séniors. Il faut dire qu'il n'y avait pas beaucoup d'activités proposées : du foot, du basket, et un peu de tennis de table. Il y avait beaucoup de femmes à jouer au basket, la plupart des anciennes de l'étoile Rouge. (cf article sur l'étoile rouge)

Il n'y avait pas vraiment de concurrence avec le patronage de l'Avenir, le patro catholique du quartier Saint-Martin, car il ne proposait pas les mêmes activités. On pouvait y faire de la gym.

des souvenirs de la garderie le jeudi et pendant les vacances

L'été, on allait souvent à la plage à St-Marc. On partait du patro à pied, en chantant, avec le pot de confiture et de compote de 5kg et des miches de pain.

Le jeudi, on pouvait au choix pratiquer des activités sportives ou bien réaliser des moulages de plâtres, des activités au labo photos, et le ciné éducateur avec monsieur Hénaff et Jean nédélec. Ils diffusaient des films à caractère éducatif aux enfants.

les séjours à l'adolescence avec le patro

Chaque patro laïque avait son club de jeunes. Je suis parti en séjour à Kiel en Allemagne en 1964. Le séjour était organisé par la FOL entre plusieurs clubs de jeunes issus de différents patros.

Je me souviens aussi d'être allé à Névez avec Jean Nédelec. On faisait des rallyes dans la nature, des jeux. On adorait ça car on n'avait pas souvent l'occasion d'aller à la campagne.

les fêtes des écoles

Chaque patro faisait un char pour la fête des écoles. Tous les bénévoles du patro s'activaient pour faire de superbes chars, une année une poule, l'autre un chateau fort, une fois le tour de France...

On défilait dans toute la ville.

quelques figures importantes des années 50/60

Alain Caro était président du Patro.

Paul Saout était entraineur de Basket, il récupérait les gamins qui trainaient dans le quartier pour former des équipes. Il a marqué mon parcours de militant, il m'a donné l'envie de donner dès l'instant où on reçoit. Ce sont des gens comme lui qui m'ont appris à vivre.

Monsieur Paul était directeur de l'école Guérin.

Gégène et Marie Jafrénou étaient les concierges du patro et habitaient dans les baraques. Ils faisaient aussi partie des "comiques troupiers" et animaient les soirées théâtrales au Patro.

Mon parcours de militant au PL Guérin

J'ai donc été un petit basketteur qui ai appris les rudiments du sport, puis, à l'adolescence, je suis passé à mon tour entraîneur en m'occupant des plus jeunes. Il y avait aussi le centre de loisirs de l'époque, qui s'appelait les garderies du jeudi. Je proposais des animations pour les enfants.

A 18 ans, je suis devenu administrateur du patro et j'ai pris des responsabilités auprès de la section basket qui se développait énormément : 14 équipes à la fin des années 60 !

Tout en continuant à jouer, au fil des années, j'ai occupé différents postes de la section : président, trésorier, secrétaire, manager. Je trouve important de changer de poste, de se renouveler... C'est bien de pratiquer une activité, mais pour moi, ça ne suffit pas. En dehors du plaisir qu'on en retire, c'est important de s'engager, de donner de son temps pour faire du bénévolat. Je cois qu'il est essentiel pour un homme de se dire, tiens, j'ai apporté quelque chose à quelqu'un.

Le patro a énormément évolué dans ses pratiques, qui, à l'époque, étaient surtout sportives. L'apparition des activités socioculturelles ont donné une nouvelle impulsion et la volonté que tout le monde y trouve sa place. Le conseil d'administration s'est investi sur des objectifs communs, à savoir le sport pour tous, mais aussi une pratique de qualité, des pratiques culturelles à démocratiser, un idéal laïque et le partenariat associatif et social. Le progrès a été ensuite la mise en place d'un poste de permanent, puis de secrétariat pour développer les orientations du Patronage Laïque Guérin.

Mes souhaits pour l'avenir : que les bénévoles de section forment les jeunes, de façon à faire ensuite des bénévoles responsables pour que les activités puissent continuer à vivre après le départ des encadrants actuels. On ne doit pas seulement consommer des activités mais aussi permettre aux gens de s'engager.

le challenge Abgrall

Ce challenge a été créé en 1975 en l'honneur de Michel Abgrall, décédé en 1974, à seulement 26 ans. De la même année que moi, on a commencé à jouer au basket en même temps. Il était bénévole de la section basket par la suite et s'occupait des enfants.

En sa mémoire de laïc pur et dur, ne sont invités à participer au challenge Abgrall que les clubs laïques.


Le challenge Abgrall le samedi 18 mai 2013 au PL Guérin

Voir aussi

                                                               HalleStMartin002.jpg       Portail du quartier de Saint-Martin                                                                            
Outils personnels