Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Chantier du Guip

Logo Brest2016.png Portail

Brest 2016

Il y a actuellement 233 articles liés à ce sujet.

Sommaire

Présentation

Chantier du Guip 01.JPG

Le Chantier du Guip, sur ses trois sites de Brest, Lorient et de l'Ile aux Moines, restaure et construit des bateaux en bois : bateaux du patrimoine, bateaux de travail et yachts de belle plaisance.

Depuis trente ans, Yann Mauffret et Paul Bonnel, guidés par la passion de la mer, du patrimoine maritime et du bois ont rassemblé autour d'eux des charpentiers de marine et des ébénistes.

Ils ont su faire le lien entre les savoir-faire ancestraux et les exigences modernes de la construction, la restauration, la réparation et l'entretien des bateaux traditionnels, yachts classiques ou bateaux de travail en bois. Ils traitent également les mâts et espars bois.

A Brest, l'atelier (hangar de plus de 1000 m2) se trouve sur le quai Malbert. Il est divisé en plusieurs zones (charpente navale, ébénisterie de pont et agencement intérieur, technique embarquée) et peut accueillir des yachts et bateaux du patrimoine jusqu'à 100 tonnes. 16 personnes y travaillent.

A Lorient, un atelier a été monté pour la restauration du thonier « Biche ».

Sur l'Ile aux Moines, l'équipe de 8 personnes travaille au bord de l'anse du Guip. Il est spécialisé dans la construction et la restauration de bateaux de tradition et de petites unités de yachting.

Chantier du Guip 02.JPG

Historique

1976 : Francis Duwez pose les premiers bordés du chantier du Guip, sur les rives du golfe du Morbihan.

1981 : Yann Mauffret et Alex Abarrategui rapidement rejoints par Paul Bonnel reprennent le flambeau. Le chantier reconstruit le premier bateau du patrimoine, le « Nicolas Benoit », un sinagot du golfe du Morbihan.

Brest 92 : pour la première édition du rassemblement des bateaux traditionnels, la ville confie au Guip la construction de la « Recouvrance », goélette de 41 m datant du début du XIXème.

1992 : Jugé sur dix ans d'activité, le chantier du Guip reçoit le Trophée du Bois "Charpente marine" ainsi que le premier prix de construction du concours "Bateaux des côtes de France".


Les bateaux du patrimoine construits ou restaurés

Les sinagots, la série des Guépards, deux misainiers bigoudens, le langoustier "Le Corbeau des Mers", ou le cotre écossais "Seagull » ; "La Belle Angèle" ou le "Grand Norven", sardinier de Piriac.

Brest 96 : Lors des fêtes maritimes, la gabare « Notre Dame de Rumengol », classée Monument Historique, est lancée devant le public après un an de restauration. Viendront ensuite les barques lémaniques « Savoie » et « Neptune », le coquiller « Bergère de Domrémy », le « Saint-Guénolé », la « Fée de l'Aulne », la « Marie-Fernand ».

Chantier du Guip 03.JPG

Les bateaux de pêche

Six bateaux de pêche polyvalents seront construits à l'île aux Moines pour des ports allant de Douarnenez à Saint Brévin.

En 2007 un chalutier pour Saint Guénolé, l'« Enfant des Flots » a été lancé à Brest.


Les yachts et la belle plaisance

Parallèlement aux voiliers de travail, le chantier assure la restauration de plusieurs unités de yachts classiques. "Hispania IV", 8m J.I. ayant appartenu au roi d'Espagne Alphonse, "Pen Coat", bateau norvégien construit chez Fife en 1905, "Vanity V", 12 m J.I. Fife 1936 "Wings", 12 m J.I. Camper et Nicholson 1937.

En 2004, le chantier du Guip est également choisi pour une restauration du pont de "Pen Duick".

Vidéo

Voir aussi

Commons-logo.svg

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur « Chantier du Guip ».

Yannick Goasdoué, charpentier de marine au Guip

Outils personnels