Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Rôles de capitation aux archives de Landerneau

Les rôles de capitation par Alan et Grégoire, 2B, Lycée de l'Elorn en collaboration avec les Archives de Landerneau

Rôle de capitation 1 WEB.jpg

Histoire

La capitation est un impôt mis en place en 1695 à cause d'une crise économique. Elle épargne les plus pauvres et le clergé. La population était divisée en 22 classes sociales, les plus favorisées (le dauphin, les princes du sang, etc...) payent 2000 livres et les plus pauvres (journaliers, manœuvres et soldats) payent 20 sous. Elle a été supprimée 2 ans plus tard, puis réintégrée pour payer une guerre en 1702. Cette fois-ci, elle est imposée aux généralités, qui doivent les collecter auprès de la population. Cette deuxième capitation connut des augmentations. En 1789, elle correspondait à un onzième du revenu des taillables et un quatre vingt dixième du revenu des privilégiés. Elle fut supprimée cette année-là, date de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

Utilité pour l'historien

La capitation nous est utile aujourd'hui, elle nous permet de connaître l'évolution des métiers dans le temps.


Des métiers ont disparu comme les journaliers
D'autres ont évolué, les loueurs de chevaux sont devenus des loueurs de voitures
Et d'autres ont persisté, par exemple les boulangers

D'autres métiers comme celui de tailleurs sont devenus moins courants à cause de l'évolution de la technologie, les vêtements étant maintenant fabriqués à la chaîne ; à l'opposé, les professeurs se sont multipliés. Elle permet également de se rendre compte de la proportion de métiers à l'époque. Il y avait par exemple un médecin pour vingt cinq cordonniers. Elle sert enfin à évaluer les revenus de chacun en fonction de l'impôt prélevé.

Voir aussi

Outils personnels