Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Projets oubliés et réalités du rail à portde Brest

    Portdeblog.jpg Cet article est extrait du blog d'Yffic Dornic : Portde.info


Sommaire

Les utopies du bons sens

Dans les belles pages dédiées au chemin de fer et lisibles sur Wiki-Brest nous apprenons l'immense défi que les hommes se sont lancés sur ce transport. Pourtant voici un complément méconnu et d'autant plus surprenant. Le train a posé ses rails sur le port de commerce en fin du 19ème siècle et a secrété de fols espoirs. Des futuristes ont voulu bâtir une véritable métropole maritime transatlantique sous les falaises allant de Porstrein au Moulin Blanc. Alors? Leurs convictions allèrent dans le même sens: profiter du rail. Ci-dessous les plans qu'ils pensèrent nous démontre l'ingéniosité humaine même si cela nous paraît quelque peu grandiloquent aujourd'hui. Ils avaient raison en ces années d'avant la première guerre mondiale! Cette dernière, la suivante et la route eurent raison de ces visionnaires.

The media player is loading... Monsieur Cavarec vibre en retraçant le train "Patate"

Un port avec une dimension révisée

Les rêves se sont dé-liquéfiés puisque Le Havre a primé sur Brest pour le trafic transatlantique. Cependant le port marchand, malgré des hauts et des bas, a connu des mouvements importants sur ses quais. Le blog: www.portde.info vous raconte avec force détails le périple du chemin de fer sur ce site. Cependant voici dans l'ordre: Une photo de Monsieur Cavarec François (succulent narrateur du transport ferroviaire en sa jeunesse) avec Paul Peden (une truculente mémoire de conducteur de trains dont le TGV alliée à une vie syndicale des plus active) et l'omniprésent Louis Hery (cheminot hors normes qui touche... disons soulève à Brest ce qui fait le cirque en notre ville). Ces trois-là sont de véritables sources de récits concernant leur ressenti ou leur métier! Ensuite la 2ème photo nous dévoile une carte du Réseau Ouest Etat en 1938 d'après le Chaix (impressionnant n'est-ce-pas cette immense toile d'araignée?). La 3ème photo est l'œuvre d'un GI débarqué en 1917 au port du Ponant (la valeur de ce cliché est amplifiée par le fait d'un faute d'orthographe... bien compréhensible); elle a été prise du Cours Dajot côté ouest. La dernière photo viens des archives SNCF du port de commerce et nous ramène à un arrêté d'utilisation des voies en août 1899.

Ces cheminots qui sont partis... Ces cheminots qui sont fiers de leur métier

Une plaque commémorative sur laquelle sont gravés les noms des cheminots brestois ayant payés de leur vie dans la sale guerre des années 1939/1945 est scellée sur un mur du hall de la gare voyageurs (côté droit en entrant). Respect! Nous apercevons sur la carte postale un "Parc à Chaînes (dénomination donnée suite aux recherches pétrolières en mer d'Iroise début 1975)" avec ses premiers rails à fret.La porte Nationale est toujours debout, le port militaire n'est pas enfermé dans les murs que nous connaissons, le tram descend la rampe d'accès aux bassins et l'escalier 1867 a une allure plus dégagée qu'à présent. Louis Hery a l'air autant décontracté que déterminé dans la locomotive 141.R.1305 arrivant au dépôt "du gaz". Que dire de la fierté de Paul Peden nous présentant son "TGV 384". Il est en retraite active mais une photo près de sa loco ça ne se rate pas.

Les trains ne sifflent plus trois fois à portde

La route a pris place... Quelques convois sur rails viennent, parfois, nous rappeler le va et vient au bruit sourd des années 1917/1990 (hormis celles de remise en état: la guerre ayant tout détruit). Les wagons stationnaient ou s'éparpillaient un peu sur tout le site portuaire. Certains franchissaient les portes de l'arsenal. La gare marchandise est là-bas, tout là-bas. Les voies butent sur un mur ou un trottoir. L'acier rouille espérant un nouvel essor du chemin de fer. Vous verrez elles reviendront les locomotives... Oui vous verrez car il faudra statuer, sans arrières pensées, pour sauver notre planète Terre ! Les 2 photos de droite nous montrent l'atelier de montage des locomotives à Sotteville-Les-Rouen transformé en Atelier 231 pour la création de spectacles de rue. C'est un pendant du Fourneau au port de commerce de Brest.

Une vidéo filmée par Yffic

Voir aussi

Outils personnels