Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Philippe Dessarthe, artiste amateur polyvalent


Philippe Dessarthe, artiste amateur polyvalent
Collectif-jq.jpg
Un article de : l'Écho de St-Pierre
Parution : mars 2011
N° : 231
Auteur : Daniel Vanhooland



L'Echo rencontre Philippe Dessarthe amateur éclectique et passionné.

Echo : Comment s'est effectuée ton initiation artistique ?

PhD : Je suis né dans une famille de mélomanes où la pratique du violon, du piano et de l'orgue était chose courante : ces amateurs éclairés et talentueux m'ont transmis le virus. J'ai commencé le violon à l'âge de 5 ans et j'ai suivi les pas de mon frère en étudiant le piano à 7 ans tout en continuant le violon.

Echo : La pratique de la musique est-elle compatible avec la poursuite des études ?

PhD : Ceci demande de l'assiduité ; tout gamin ma mère me faisait répéter mes gammes après mon travail scolaire. Quel bonheur par la suite de pouvoir jouer au sein d'un orchestre symphonique et de partager sa passion avec d'autres enfants. J'ai quand même pratiqué jusqu'à 19 ans mais j'ai fait alors le choix de privilégier mes études.

Echo : Depuis quand t'intéresses-tu aux arts plastiques ?

PhD : Mon père peignait et j'ai appris tout seul au travers de la gouache vers 10 ans : j'aimais reproduire des natures mortes en m'inspirant de cartes postales. Ce n'est qu'en 2004 que j'ai suivi mes premiers cours de dessin et d'aquarelle. J'ai ensuite pratiqué le pastel sec et l'huile.

Portrait de Philippe Dessarthe

Echo : Et la sculpture ?

PhD : En 2003 lors d'une porte ouverte à l'USAM j'ai été séduit par les œuvres présentées. J'ai un peu appréhendé mais mon amour du bois a été le plus fort et je me suis lancé. Au terme d'un trimestre j'avais déjà sculpté quelques pièces. Les sculptures que je réalise depuis demandent une centaine d'heures de travail. Je guide également d'autres passionnés en animant un atelier.

Echo : Et ce petit violon ?

PhD : C'est une simple sculpture. Mon rêve serait de fabriquer un véritable instrument mais l'on ne s'improvise pas luthier.

Echo : Quel conseil peux-tu donner aux débutants ?

PhD : Il faut en premier lieu avoir envie de créer et de partager et bien sûr s'inscrire à un cours pour apprendre les gestes techniques. Le plaisir de donner une nouvelle vie à une simple pièce de bois brut constitue une belle récompense.

Echo : As-tu d'autres projets artistiques en tête ?

PhD : Oui, celui de créer un quatuor à cordes ; j'ai trouvé le clarinettiste, je me propose comme violoniste et nous recherchons un alto ou un violoncelliste ainsi qu'un pianiste : avis aux amateurs !

Daniel Vanhooland


Liens externes

Vers site Écho de Saint-Pierre

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels