Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Monument américain du cours Dajot

Sommaire

Concession du terrain du monument américain

Le monument vu du port de commerce

Le terrain sur lequel est érigé le monument américain procède d’une concession gratuite et perpétuelle. Cette concession est accordée au Gouvernement des États-Unis par le Gouvernement français sur un terrain dépendant des fortifications déclassées de Brest. Cette concession est faite en exécution des prescriptions du décret du 13 août 1927 (paru au JO du 26 août 1927) et conformément aux dispositions de l’article V de l’accord conclu le 29 août 1927 entre le gouvernement des États-Unis, représenté par John Pershing, Général des Armées, Président de la commission Américaine des Monuments de Guerre, d’une part, et le gouvernement de la République française représenté par Anne Marie Louis de Sartigues, son chargé d’affaires par intérim à Washington, d’autre part.[1]

  1. Procès-verbal de concession gratuite et perpétuelle, par le Gouvernement Français au Gouvernement des États-Unis de l’usage et de la libre disposition d’un terrain destiné à l’érection d’un monument commémoratif américain à Brest », 12/08/1930, Archives Brest métropole, Référence : 1M185

Une visite rare le 4 juillet 2013

Le 4 juillet 2013, jour de commémoration de l’Indépendance des États-Unis d’Amérique, les responsables de l'American Battle Monuments Commission ont organisé une visite du monument.

Quelques dizaines de personnes, brestois et visiteurs de passage, dont des américains et des allemands, ont ainsi pu monter par petits groupes les quelque 120 marches de l’édifice.

Ils ont ainsi pu découvrir, outre l’architecture du bâtiment, murs en granite rose de Ploumanac’h et escalier en fer forgé orné d’étoiles, un point de vue nouveau sur les panoramas de la ville vue d’en haut.

Commons-logo.svg

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur « Cours Dajot ».

Surplombant le port de commerce et la rade, la « tour rose » de 50 mètres de haut, sorte de phare à trois étages superposés, est un mémorial élevé sur le cours Dajot après la guerre de 1914-1918 pour commémorer l'accueil réservé aux Américains durant la Première Guerre mondiale. Plus de 800 000 hommes ont transité par Brest du 12 novembre 1917 au 28 novembre 1918.

Détruite par l'armée d'occupation allemande (le 4 juillet 1941) lors de la Seconde Guerre mondiale, elle sera reconstruite à l'identique en 1958, sur un terrain appartenant aux États-Unis.

Cette visite a précédé la commémoration officielle de la Fête nationale en fin de journée.


Avant la cérémonie

Photosphère du port de commerce depuis le toit du monument américain

L’association la "Maison du Libre" a développé un système de prise de vue panoramique et l’outil de visite virtuelle en ligne sous le nom du projet Open Path View.

L'outil nous permet de profiter d'un vue exceptionnelle depuis le toit du monument américain.

Séquences sonores

Durant la balade en ville, organisée par le service Patrimoines le 2 février 2016 sur le thème "Soldats et marins", Alain Boulaire évoque l'histoire du cours Dajot et du monument américain, puis deux comédiens amateurs lisent un texte de Catherine Beauchamp "Brest, port d'occident 1938".

Monument américain, par Alain Boulaire The media player is loading...

"Brest, port d'occident 1938", par Joëlle Tassel et Jean-Baptiste Pressac The media player is loading...

Pour télécharger les fichiers : clic droit et enregistrer la cible du lien sous... - Licence Creative Commons BY NC-ND

Écouter les autres séquences sonores de cette balade

Voir aussi

Outils personnels