Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Marie Lenéru

Précédée par Marie Lenéru Suivie par
Nathalie Le Mel
Une rue... une femme
Rosalie Léon


Rue Marie Leneru à Brest
Chargement de la carte...


Sommaire

Localisation

Une rue du quartier Brest Centre.

Anecdotes

En attente de contribution

.../

/...

Biographie

Marie Lenéru née à Brest le 2 juin 1875, décédée en 1918 était un écrivain et mémorialiste. Restée sourde et déficiente visuelle à la suite d'une mauvaise rougeole, elle trouve ses raisons de vivre dans l'étude et l'écriture.

Son journal intime vient d'être réédité en 2007 aux éditions Bartillat.

Née au 94 rue de Siam le 02/06/1875.

Son père meurt lorsqu'elle a 10 mois, et elle part habiter chez son oncle (84 rue de Siam), le philosophe Lionel Dauriac, qui se charge de son éducation. Elle commence alors l'écriture de son « journal d'enfance » (versions imprimées et manuscrites dans les fonds de la Bibliothèque d'études de Brest et aux Archives municipales et communautaires).

En mai 1887 elle contracte la rougeole et devient sourde. Ses yeux sont également atteints.

Le 15/10/1905 elle publie dans le Mercure de France, sous le pseudonyme d'Antoine Morsain, un article incisif sur Saint-Just qui la fait remarquer de Barrès (extrait de son « Essai sur Saint-Just » publié en 1922 et préfacé de Barrès). En 1910 elle remporte un prix littéraire grâce à un
Tombe de Marie Lenéru au cimetière de Saint-Martin,Brest
conte dédié à « Miss H. K. » pour Helen Keller, jeune américaine sourde, muette et aveugle.

Œuvres principales :

  • « Journal de ma vie » (son journal d'enfance)
  • « Les Affranchis »
  • « Les Lutteurs »
  • « La Maison sur le Roc »
  • « Le Redoutable »
  • « Le Bonheur des Autres »
  • « Le Mahdi »
  • « La Triomphatrice »
  • « La Paix »

La Triomphatrice est publiée in extenso dans « Comoedia » le 27/06/1922, préfacée par Léon Blum.

Décédée le 23/09/1918 à Lorient des suites de la grippe espagnole. Enterrée au cimetière Saint-Martin de Brest.

Un dossier biographique lui est consacré aux Archives où l'on trouve aussi une compilation d'articles parus lors de la sortie de sa pièce de théâtre "Les Affranchis", en décembre 1910, ainsi que son portrait à 10 et 37 ans et d'autres photographies d'elle en compagnie d'une femme inconnue.

Cette Brestoise est surtout connue pour son journal intime (1893-1918) publié en 1922 après son décès le 23 septembre 1918. Au sein du fonds Cerbelaud-Salagnac (coté 52S) les archives conservent un petit trésor : une partie inédite du journal de Marie Lenéru allant de 1886 à 1890. Il semblerait, au vu d'un courrier de 1923 accompagnant le document, que ce document devait faire l'objet d'un article et c'est sans doute l'origine de son entrée dans un fonds familial sans rapport direct avec Marie Lenéru.

Source

Outils personnels