Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Blequin

Autoportrait
Illustration pour une campagne sur le harcèlement scolaire

Benoît Quinquis, dit Blequin, est un dessinateur, scénariste, correspondant de presse, essayiste, conférencier et animateur né le 17 mai 1988 à Brest.

Sommaire

Biographie

Enfance et adolescence

Né d'un père enseignant et d'une mère femme au foyer, Benoît Quinquis a vécu une enfance sans histoires, entouré de ses parents aimants et de son jeune frère, de quatre ans son cadet. A sa naissance, sa famille possède plus de mille albums de bande dessinée auxquels il manifesta très tôt le plus vif intérêt, au point d'apprendre à lire par ses propres moyens sans aucune aide, ce grâce à quoi il put sauter une classe. Brillant élève malgré des problèmes de comportement liés notamment à un contact difficile avec les autres enfants, il ne redoublera jamais et obtiendra même son baccalauréat à 17 ans.

La période la plus difficile de sa vie reste le collège : le jeune garçon, affectionnant les études, passionné de dessin et aspirant à une vie paisible est vite désarmé face à sa génération qui érige le rap, le football et l'insolence à l'égard des aînés au rang de critères de normalité : il est une tête de turc rêvée pour ses camarades qui lui font vivre un cauchemar qui ne prendra fin qu'à son entrée au lycée. De cette expérience difficile, Benoît gardera une aversion définitive des unanimismes et une sympathie spontanée envers les boucs émissaires.

Essayiste et conférencier

Couverture de L'Antiquité chez Albert Camus.

En 2005 après un bac L, Benoît Quinquis entre en classe prépa littéraire et tentera même, sans succès, le concours d'entrée à l'ENS : il n'en obtient pas moins de très bons résultats grâce auxquels, deux ans plus tard, il obtient une équivalence lui permettant d'entrer directement en troisième année de licence à l'Université de Bretagne Occidentale Wikipedia-logo-v2.svg, plus précisément en L3 lettres classiques et philosophie à la faculté des lettres et sciences humaines. Il restera en double cursus jusqu'en master, ce qui lui fera soutenir quatre mémoires de recherche en l'espace de deux ans, sous la direction de Marie-Thérèse Cam pour L’inspiration antique dans l’œuvre d’Albert Camus (soutenu en juin 2009, mention très bien) et L’esthétique antique dans l’œuvre d’Albert Camus (soutenu en mai 2010, mention très bien) et de Pascal David pour Le mythe de la chute originelle d’un point de vue philosophique (soutenu en juin 2009, mention très bien) et La Chute comme philosophème (soutenu en juin 2010, mention très bien). Tous ces mémoires sont disponibles à la bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines de Brest. Galvanisé par ces succès, il s'inscrit en doctorat de philosophie en 2010, toujours sous la direction de Pascal David et toujours à l'UBO où il prépare une thèse intitulée La conception de l'immortalité de l'âme dans les dialogues de Platon ; à l'issue de la soutenance, qui eut lieu en octobre 2015, il fut reçu docteur en philosophie avec mention très honorable. En marge de ce travail de longue haleine, Benoît a également donné quelques conférences sur Platon, sur Albert Camus et sur le travail de rédaction de la thèse, non seulement à Brest mais aussi à Grenoble. Mais surtout, en 2014, les éditions L'Harmattan ont sorti sous forme d'essai son mémoire L’esthétique antique dans l’œuvre d’Albert Camus, rebaptisé plus simplement L'Antiquité chez Albert Camus préfacé par Pascal David et publié sous une couverture illustrée par l'auteur.

Depuis l'obtention de son doctorat, il multiplie les projets de recherche, proposant des conférences sur des thèmes divers et variés, volontiers empruntés au domaine de la bande dessinée et de la caricature : Tintin, Charlie Hebdo, Raymond Calbuth, etc. Il est notamment membre associé du laboratoire HCTI (Héritages et Constructions dans le Texte et l'Image) dans le cadre du groupe de recherche sur la caricature.

Depuis décembre 2017, Benoît est membre du comité de lecteur de la revue universitaire en ligne Motifs.

Dessinateur

Affiche du spectacle Putain de Renaud.
Couverture du livre Engagez-vous ! de Mikaël Tygréat.
Mikaël Tygréat et Blequin vus par ce dernier.
Première version du dessin de couverture des Aventures de Kawi de Guillaume Alemany. Le fond a finalement été "simplifié" en vue de la publication.

Cet emprunt de thématiques à la BD s'explique aisément : en marge de ses études, Benoît, qui a appris à lire avec Gaston Lagaffe de Franquin et Léonard de Turk et De Groot dessine beaucoup ; l'idée du pseudonyme de Blequin, contraction de son patronyme, lui est venue très tôt. Résolument dessinateur humoristique, il s'est toujours intéressé au dessin politique, mais le vrai déclic lui vint en 2002 lorsque, encore traumatisé par l'accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, le jeune garçon découvre les dessins de Charlie Hebdo et réalise alors qu'il est possible d'utiliser le dessin comme une arme pour dénoncer l'intolérable avec la virulence qu'il mérite. Fortement influencé spirituellement par des créateurs tels que Reiser, Gébé, Cabu, Willem, Wolinski ou Siné (les attentats du 7 janvier 2015 l'ont durement marqué), Blequin n'en reste pas moins attaché à une conception plus classique du dessin, héritée des grands maîtres de l'école belge tels que Franquin, Peyo ou Morris auxquels il reconnaît des vertus d'efficacité et de lisibilité.

En 2004, il participe à Brocéliande, fanzine du lycée de Kerichen, pour lequel il crée les personnages de Kanif et Hutch, deux rats tentant de survivre tant bien que mal dans une décharge publique et dont les caractères doivent autant aux rats de la série Pacush Blues de Ptiluc qu'au duo de fantaisistes qu'avaient formé Atmen Kelif et Lorant Deutsch ; l'année suivante, il assure même la rédaction en chef du fanzine pour lequel il assurera désormais une série un peu plus personnelle, Fraises, qui se veut une version brestoise de la série Friends.

Blequin ne suivra jamais aucune formation graphique continue mais participera quand même à des stages dirigés par Erwan Le Bot grâce auxquels il participera avec succès à l'édition 2005 du concours de la bande dessinée scolaire, organisé dans le cadre du festival d'Angoulême, succès obtenu grâce à deux planches intitulées « La crucifixion du...Mais si ! » consacrées au tournage d'un film relatant de façon caricaturale la passion du Christ.

En 2010, il intègre l'équipe du webzine lorrain Le Graoully déchaîné pour lequel il crée notamment les séries Delphine et Christine, mettant en scène une jeune fille naïve et sa mère blasée, et Naz et Daq, qui se veut un brûlot anticapitaliste.

En 2012, il publie quelques dessins dans Sept jours à Brest mais aussi dans Sept jours à Quimper avant l'arrêt de ce dernier. En 2014, il illustre et préface Coups de gueule, le recueil de chroniques de son camarade Mikaël Tygréat. En marge de ces activités marquantes, il produit illustrations et affiches, notamment pour le centre socioculturel de Guilers et pour l'association DécouverteS, présidée par Mikaël Tygréat, dont il est membre actif depuis sa fondation. Il organise aussi quelques expositions de ses œuvres à Brest et dans les alentours et anime foires, vide-greniers et soirées avec son stand de caricatures à la demande, sur le modèle des artistes de la place du Tertre à Montmartre.

En mars 2016, après quatre ans d'absence dans la presse locale, Blequin réussit à faire publier l'un des ses propres dessins en guise d'illustration à un article de son cru consacré à Nathalie Le Mel et publié dans Côté Brest, journal auquel il participe depuis alors un an en qualité de rédacteur. La même année, il remporte le prix du scénario au concours de jeunes talents organisé dans le cadre du festival de Perros-Guirec puis illustre Engagez-vous !, une plaquette de Mikaël Tygréat sur l'engagement bénévole et citoyen.

Correspondant de presse

Blequin a aussi une activité rédactionnelle intense : depuis son entrée dans l'équipe du Graoully déchaîné en 2010, il n'y publie pas que des dessins et des bandes dessinées mais aussi de nombreux articles, écrits en fonction de ce que lui inspire l'air du temps - il n'existe pour le moment aucun recueil de cette imposante matière écrite qui n'est lisible qu'en ligne. Il a aussi été brièvement secrétaire général de l'association qui gère le site avant de céder la place à Jonathan Hoesch ; il est encore aujourd'hui un contributeur très actif de ce média pour lequel il a longuement assuré une rubrique dominicale qui s'est appelée successivement « Le Graoully du dimanche », « Un point c'est tout » et, enfin, "La petite semaine du professeur Blequin".

De 2010 à 2015, Blequin a fait partie de l'équipe de rédacteurs du blog de l'UBO, Le dénominateur commun, pour lequel il couvrait notamment, mais pas exclusivement, l'actualité de la faculté Victor Segalen. Depuis mars 2015, enfin, il est correspondant pour l'hebdomadaire gratuit Côté Brest où il s'est spécialisé dans l'écriture d'articles consacrés à l'histoire et au patrimoine du pays de Brest.

Animateur

En 2008, l'envie lui prend de devenir imitateur : il intègre alors l'équipe de Radio U et rencontre ainsi Mikaël Tygréat, qui anime alors une matinale à laquelle Blequin apporte sa pierre avec une chronique au ton mordant sur le modèle de celles de Laurent Gerra et de Nicolas Canteloup ; il s'apercevra très vite qu'il n'a aucun talent réel pour l'imitation et préféra se cantonner à l'écriture de textes. La rencontre avec Mikaël Tygréat n'en sera pas moins fructueuse puisque, de 2012 à 2015, il a co-animé avec ce dernier et une équipe de chroniqueurs une émission intitulée « L'inventaire du mois » (rebaptisée « On vous aura prévenus » sur le tard), diffusée le premier jeudi de chaque mois à 19h00 sur Graou'live (la web-radio du Graoully déchaîné) et au sein de laquelle il jouait « l'affreux Jojo », celui qui provoquait le débat en commentant un fait d'actualité d'une façon volontairement provocante de manière à susciter inévitablement le débat entre chroniqueurs et invités, tous d'opinions différentes. Il y jouait aussi quelques sketches qui doivent beaucoup à ceux qu'interprétait dans « Nulle Part Ailleurs » Antoine De Caunes auquel il a même rendu un hommage appuyé en interprétant Kévin Lembrouille, le fils de Didier.

Toujours sur Graou'live, Blequin a également tenu une chronique au ton mordant, « Le professeur Blequin répond à vos questions idiotes » et une chronique historique, « Les archives du professeur Blequin », et fait le portrait de l'invité dans « Errances nocturnes », une autre émission de Mikaël Tygréat.

Il est à noter que Blequin et Mikaël Tygréat ont mis un terme à leurs activités radiophoniques pour lancer la web-télé 2nine TV pour laquelle Blequin a notamment relancé le concept des "Tac au Tac" qui ont fait le beau jour de la télévision française dans les années 1970.

Blequin a aussi animé, en jouant de courts sketches humoristiques, la dernière représentation du spectacle musical Putain de Renaud.

Bibliographie

Mémoires et essais

  • Le mythe de la chute originelle d'un point de vue philosophique, T.E.R. dirigé par Pascal David, Université de Bretagne Occidentale, 2009
  • L'inspiration antique dans l’œuvre d'Albert Camus : l'exemple de Caligula, La peste et La chute, T.E.R. dirigé par Marie-Thérèse Cam, Université de Bretagne Occidentale, 2009
  • La chute comme philosophème, T.E.R. dirigé par Pascal David, Université de Bretagne Occidentale, 2010
  • L' esthétique antique dans l’œuvre d'Albert Camus resituée dans le contexte créatif du XXe siècle : l'exemple de Caligula, La Peste et La Chute, T.E.R. dirigé par Marie-Thérèse Cam, Université de Bretagne occidentale, 2010
  • L'Antiquité chez Albert Camus, préface de Pascal David, collection Ouverture philosophique, L'Harmattan, 2014
  • Rédigez la thèse : n'ayez pas peur !, plaquette méthodologique illustrée, Université de Bretagne Occidentale, 2014

Articles

  • "L'utopie avant l'heure : La République de Platon", revue en ligne M@gm@, 2012
  • "Albert Camus et l'Antiquité romaine : une relation ambiguë", Chroniques camusiennes, 2016
  • "De New York à Brest : James Reese Europe, pionnier du jazz", Les cahiers de l'Iroise, 2017
  • "Good morning Brest : genèse d'un spectacle", Les cahiers de l'Iroise, 2017
  • "Douglas Hinton, folk made in Glasgow", Les cahiers de l'Iroise, 2017
  • "La Vache qui rit vue par Raymond Calbuth ou le sacre d'une icône populaire", actes du colloque Image & Commerce de la fin du XIXè siècle à nos jours, collection Collectif, CRBC/UBO-EESAB, 2017

Dessins

  • Illustrations et préface de Coups de gueule de Mikaël Tygréat, édité par l'auteur, 2014
  • Illustrations de Engagez-vous ! de Mikaël Tygréat, édité par l'auteur, 2014
  • Couverture de Les aventures de Kawi : parcours d'un jeune Asperger de Guillaume Alemany, collection Récits de vie, L'Harmattan, 2017

Expositions

Stand de Blequin aux Talents d'Iroise (novembre 2017.)
Affiche de l'exposition au Baragwin (2016).
Caricature ayant servi de visuel pour la conférence Tintin au Congo : une caricature doublement désancrée.
Affiche de la conférence décalée Peut-on rire de rien ?.

Conférences

Conférences plénières

  • Albert Camus et l'Antiquité romaine : une relation ambiguë, Brest, 2014
  • Tintin au Congo : une caricature doublement désancrée, Brest, 2016
  • Charlie Hebdo ou l'envers du bonheur des années Pompidou, Brest, 2016
  • Le choix des mots dans la Rubrique-à-brac et La Bible selon Le Chat : comment Gotlib et Geluck brouillent les pistes du récit, Brest, 2017
  • Les malentendus entre un caricaturiste et son public à l'heure des réseaux sociaux : un saltimbanque de l'image témoigne, Brest, 2017

Contributions à des colloques et séminaires

  • "L’immortalité de l’âme chez Platon : la quête du meilleur impossible ?", Forum des doctorants, Faculté Victor Segalen, Brest, 2012
  • "Philosophie et transmission : l’inévitable perte ? L’exemple de Platon", Troisième colloque fédérateur de l’ISHS-UBO Transmissions entre pertes et profits, Faculté Victor Segalen, Brest, 2012
  • "L’espace accordé aux femmes dans les dialogues de Platon", Biennale scientifique de l’UMP PACTE-Territoires, Masculins / Féminins : dialogues géographiques et au-delà…, Maison des Sciences de l’Homme Alpes, Grenoble, 2012
  • "Genèse d'un livre et conseils", Cycle de séminaires pluridisciplinaires HCTI, Faculté Victor Segalen, Brest, 2014
  • "De la connaissance comme rétrospective et de l’enseignement comme collaboration : Platon et la théorie de la réminiscence", Forum des doctorants, Faculté Victor Segalen, Brest, 2015
  • "Charlie Hebdo ou l'envers du bonheur des années Pompidou" (version abrégée), Colloque "Georges Pompidou et le bonheur : une certaine idée de la France heureuse", Institut Georges Pompidou, Paris, 2016
  • "La Vache qui rit vue par Raymond Calbuth ou le sacre d'une icône populaire", Colloque "Image & commerce de la fin du XIXè siècle à nos jours", Faculté Victor Segalen, Brest, 2016
  • "Plato's Forms, or Learning as Retrospective", Journée d'étude "Forms", Faculté Victor Segalen, Brest, 2017
  • "Le Secret de la Licorne d'Hergé : l'album qui demande pardon ?", Colloque international "Violence, réconciliation et pardon, représentation des génocides et massacres", Faculté Victor Segalen, Brest, 2017
  • "Le rayon du mystère ou Hergé humaniste du XXè siècle", Table ronde "La machine", Chapiteau d'hiver, Le Relecq-Kerhuon, 2017
  • "Deux variations humoristiques de la figure d'Êve : Gai-Luron en slip de Gotlib et La bible selon le Chat de Geluck", Séminaire "Femmes de la Bible III", Faculté Victor Segalen, Brest, 2017
  • "Quelle belle sorcière pour quel jeune public", Colloque jeunes chercheurs "Générations sorcières !" (président de séance), Campus lettres et sciences humaines, Université de Lorraine, Nancy, 2017
  • "Le Temple du Soleil d'Hergé : de la magie dans le monde réel à la magie réelle du monde", Journée d'étude "Réalisme magique et environnement dans le texte et l'image", Pôle universitaire Pierre-Jakez Hélias, Quimper, 2017
  • "Traduire Platon : quand la traduction dessert la pensée", Atelier "Traduire aujourd'hui les lettres de Saint Jérôme", Faculté Victor Segalen, Brest, 2017

Théâtre

  • Peut-on rire de rien ? (conférence décalée), Le Relecq-Kerhuon, Brest, Montélimar, 2016
  • Auteur et acteur des sketches de la dernière représentation de Putain de Renaud, Bohars, 2017
  • Membre de l'équipe d'auteurs du son et lumière Good Morning Brest !, Guilers, 2017

Vidéo

Interview de Blequin, contributeur pour la collecte de Brest 2016, réalisée par Quartiers Libres TV

Liens-Contacts

Outils personnels