Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Le tram : une plateforme bichonnée

Le tram : une plateforme bichonnée
Collectif-jq.jpg
Un article de : l'Écho de St-Pierre
Parution : octobre 2013
N° : 256
Auteur : André Abiven



Depuis juin 2012, le tram est entré dans le paysage brestois. Le responsable des équipes d’entretien nous livre un premier bilan.


Sommaire

Les espaces engazonnés

Véhicule de maintenance de la ligne aérienne

C’est un gazon fleuri qui a été retenu côté Rive Droite. Le choix de l’espèce donne des fleurs plus basses au cours des différentes coupes. Un système d’arrosage maîtrisé irrigue les zones proches du rail, donc soumises à échauffement. Les boucles de détection font l’objet d’une surveillance particulière tout au long de la ligne. La plate-forme est garnie sur sa globalité de 55 000m2 de pelouses pour 15 000m2 de vivaces.

Pas de tondeuse spécifique à ce jour

L’entretien de ces espaces est à la charge actuelle de la société « Jardin Service » pour un contrat performance d’environ 30 coupes par an. Une hauteur maximum de 5 cm est exigée, afin d’éviter les phénomènes de glissement ou les projections d’objets dissimulés le long de la voie. Les équipes travaillent sur ces espaces aux heures creuses de trafic soit de 9h à 16h30. Des messages radio sont diffusés aux conducteurs informant des zones en entretien.

Un nettoyage indispensable

La balayeuse rail-route dégage régulièrement les abords du rail. La société « Sevel » assure le nettoyage des stations, si nécessaire par lavage sous pression. Une brigade « anti-tags » intervient au plus vite afin de décourager les récalcitrants. Les Brestois semblent de bons élèves en matière de propreté par rapport aux habitants de certaines autres villes.

Période de parfait achèvement

Cette phase demande aux équipes une inspection précise de l’état du rail, comme celui de la LAC (Ligne aérienne de contact), en vérifiant la hauteur et la tension physique de la ligne. Le véhicule rail-route permet un accès à cette ligne aérienne. Ces travaux sont réalisés souvent de nuit par reprofilage éventuel du rail ou remise en tension de la ligne aérienne. Globalement le cycle de gros entretien est sur 10 ans.

Au total ce sont 12 personnes du service entretien de Bibus qui interviennent : techniciens en voie et énergie, d'entretien général et en automatisme des guichets.

Gageons que les services épargnent aux riverains, autant que possible, trop de nuisances sonores au cours de ces opérations de maintenance.


André Abiven

Voir aussi

Outils personnels