Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Base sous-marine allemande de Brest

Le U'Bunker de Brest

Admiral Hipper en cale sèche à Brest, France, 1941

Brest par sa position géographique, sa rade et son arsenal, constitue une base de premier ordre pour les troupes allemandes qui occupent Brest. Le 19 juin 1940, c'est la 5e division Panzer qui entre dans la ville.

Toutes les installations militaires avaient été détruites, c'est donc à la remise en état des installations que les troupes allemandes s'employèrent en premier. La Haute Direction de la guerre sous-marine, avec à sa tête le Grand Amiral Donitz Wikipedia-logo-v2.svg, vint s´installer de 1940 à 1942 dans une partie de l´École Navale. Brest reçut vers la fin de 1940 les navires de ligne allemands « Scharnhorst Wikipedia-logo-v2.svg » et « Gueisenau » et les croiseurs « Admiral Hipper Wikipedia-logo-v2.svg » et « Prince Eugène ».

Alors que la Kriegsmarine Wikipedia-logo-v2.svg utilise les installations de la Penfeld, commence la construction de la base sous-marine à l'emplacement de la base d'hydravions, aux pieds de l’École Navale, au lieu-dit "Les 4 pompes". Longue de 300 mètres, 15 bassins dont 10 cales sèches, la durée de la construction sera de 500 jours, 500 000 m3 de béton, les premiers U-boote Wikipedia-logo-v2.svg peuvent occuper les bassins des la fin de 1941. Le 13 Septembre 1941, la première tranche de l'U-Bunker est inaugurée en grande cérémonie par l'U-372 du K.L. Heinz-Joachim Neumann.

Photo aérienne de la base sous-marine

Un tel édifice ne pouvait resté inconnu des troupes de la libération, qui s’employèrent à bombarder la base sous-marine à de multiples reprises. Au total, 82 attaques de la Royal Air Force Wikipedia-logo-v2.svg auront lieu sur la base sous-marine. Malgré les tonnes de bombes, la structure n'a subi que peu de dégâts. Le 04 Septembre 1944, le dernier U-Boot quitte Brest en laissant derrière lui des bassins encombrés de sous-marin détruits ainsi que des mines posées par la marine allemande.

Outils personnels