Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Pratiques médicales d'autrefois

Petites histoires d'autrefois

Petits récits récoltés par des élèves du Dispositif Relais Kerbonne auprès de personnes âgées de la Résidence Louise le Roux à Brest dont la moyenne d'âge est de 84 ans.

Dans le temps la vie était beaucoup plus dure qu'avant. Les personnes se guérissaient avec leurs propres moyens,les techniques de médecine étaient très différentes de maintenant.


Opération des amygdales et des végétations dans les années 1950 :

A l'époque les médecins opéraient dans la cuisine des patients. Le médecin prenait l'enfant sur ses genoux et c'est à partir de ce moment là que l'opération s'effectuait, malgré les cris et les pleurs de l'enfant.


Les accouchements :

Les accouchements se faisaient à la maison, nous restions des heures et des heures à souffrir dans l'attente de la naissance de l'enfant en espérant avoir le sexe désiré. Pour madame G. ce fut le cas.

La naissance de sa fille s'est passé en clinique ce fut totalement différent.


Maux divers

A l'époque si les enfants ne voulaient pas aller à l'école les parents prenaient la température de leurs enfants et jugeaient s'ils pouvaient ou non aller à l'école. Dans les années 30 il y eut une épidémie appelée paratyphoïde. Lors de cette épidémie il y eut plusieurs morts. Paratyphoïde se dit aussi Muqueuse.

On n'appelait pas aussi facilement les médecins qu'aujourd'hui. Quand on avait mal à la tête on le mettait de côté et on travaillait.

Il n'y avait pas beaucoup de médecins, il y avait l'hôpital civil(rue Traverse), l'hôpital militaire, il y avait presque autant de pharmacies qu'aujourd'hui. Les docteurs d'avant étaient mieux que ceux d'aujourd'hui.

Chez le dentiste on ne faisait pas de piqûres avant d'arracher les dents on les tirait comme ça à vif.

Les médecins venaient plus à domicile, on ne faisait pas de radio comme maintenant, les médecins tapaient dans le dos puis quand le patient disait 33 ça avait un sens pour savoir ce que le patient avait. C'était plus courant d'accoucher chez soi qu'à l'hôpital, c'était souvent le médecin de famille qui faisait accoucher.

Pour les petits maux on allait à la pharmacie. A 12 ans Mme G. a eu la typhoïde : une épidémie s'était déclarée à Audierne. Elle a été soignée par un docteur : 38 jours sans manger, juste de l'eau (gazeuse avec bulle enlevée).

Recettes d'avant

Quand on était enrhumé on faisait un cataplasme : on achetait de la farine de moutarde à la pharmacie, on la chauffait, puis on l'étalait dans un tissu et on la mettait sur le dos.


Quand on avait des douleurs de dos on faisait une ventouse : on chauffait le verre et on le mettait sur le dos pour les enlever, il y avait des verres spéciaux pour les ventouses. La douleur ne disparaissait pas tout de suite mais ça aidait.

Quand on avait un mal de gorge on cueillait des cœurs de ronce puis on les mettait dans la bouche ou on les faisait bouillir pour faire une tisane.

On soignait les blessures avec de l'eau oxygénée puis on les protégeait avec un bout de tissu.

Quand les enfants avaient la coqueluche on allait se promener à l'usine à gaz pour atténuer la toux, ça améliorait le soin.

Quand les enfants étaient constipés on leur introduisait un bout de persil ou de savon dans l'anus et ça donnait de bons résultats.

Sur les vieilles bâtisses il y avait des plantes ressemblant aux artichauts, elles sont bonnes pour les oreilles. Le thym est bon pour la gorge, les carottes pour la constipation, le chocolat pour dormir (un carré avant de dormir) avec un morceau de sucre. Pour la constipation des pruneaux sont conseillés : les mettre dans de l'eau froide toute une nuit et boire l'eau à jeun le matin.

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels