Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Odeurs du Cours Dajot

Dans le quartier qui se nomme toujours le Cours Dajot (remarquable par la hauteur donnant une vue à 180° sur la rade), les habitants firent remettre une pétition au maire et préfet (invention Napoléonienne) pour se préserver des odeurs venant des fours à chaux et tanneries de Porstrein.

En effet, une activité ancienne, existante en 1810 et probablement quelques années après l'épidémie, était encouragée par la Marine et permettait de « garder » Brest en consolidant ses remparts et la chaux avait peut-être aussi des vertus de décontamination ?

Aux habitants du Cours d'Ajot se joignirent ceux de la rue d'Aiguillon, rue du Château, Duguay-Trouin pour se plaindre des odeurs et craignant pour la pousse des arbres du Cours. La délibération de décembre 1835 de la municipalité de Brest est claire et mérite d'être connue. Rapporté dans les cahiers de l'Iroise il existe un article édifiant de J. Foucher. Les bourgeois furent déboutés.

Ce quartier de Porstrein et Poullic al Lor avait donc une activité « industrielle » certaine car 7 200 barriques de chaux en sortaient par an et les tanneries (sources d'odeurs) étaient aussi nécessaires pour les bateaux de la Marine.

Aujourd'hui, dans le centre du Brest reconstruit, les vestiges de ce siècle passé, sont toujours visibles sous les friches. Malheureusement ce terrain de 7 000 m² n'appartient plus à la Marine. Voué à la démolition il pourrait devenir une belle plate-forme de mémoire et pédagogie. Qu'en pensez-vous ? À bientôt.

Photos

De nombreuses photos du Cours Dajot à Brest

Outils personnels