Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Marie-Noëlle Cléquin, présidente de l'association la cabane à idées

Bonjour Madame CLEQUIN, pouvez-vous nous présenter l'association la cabane à idées, dont vous êtes la présidente ?

La cabane à idées a été créée il y a un an, au 15 janvier 2007. Avant nous fonctionnions en comité d'habitants donc on a voulu officialiser la situation.

Marie-Noëlle CLEQUIN
Le logo de la Cabane à idées

Quelles sont les différentes actions que mène votre association ?

Nous organisons des actions récurrentes et d'autres plus ponctuelles. Tout au long de l'année nous publions un journal de quartier nommé la feuille de chou, qui paraît tous les deux mois. L'association s'occupe de la permanence de la bibliothèque de plein air qui a tient tous les samedis de 13h30 à 15h. Nous avons aussi construit notre jardin partagé que nous cultivons tous ensemble, il a été baptisé l'Oasis de Kerargaouyat. L'aide au devoir auprès des élèves du collège est aussi un service proposé par les bénévoles de l'association. Des animations sont ensuite préparées lors de fêtes traditionnelles comme, l'Epiphanie, le mardi-gras, pâques, la fête des mères, halloween, le Téléthon et noël. Cette année nous nous inscrivons aussi sur des manifestations organisées par la ville : Roller Tour, le Tour de France, Brest 2008 et le cinéma de plein air. Lors de la fête de printemps nous avions invité la fanfare de l'école du collège pour les mettre en valeur. Nous essayons le plus possible d'établir des relations avec les structures de quartier comme l'école, la Maison pour Tous de St-Pierre et organiser de temps-forts ensemble. Cette année nous allons fêter les 50 ans de l'école primaire, nous nous associons à eux pour préparer une fête mémorable. En tant que bénévoles nous sommes prêts à nous investir, de quelque manière que ce soit.

Intervention de la directrice de l'école primaire de Kerargaouyat

Madame l'institutrice, pouvez-vous nous parler des liens qui vous unissent à l'association ?

On habite tous le quartier depuis très longtemps, et même si on ne se voit pas tous les jours les liens existent toujours. Les enfants sont bien suivis et progresse grâce à l'aide au devoir. On a des retours des actions engagées par la cabane à idées au sein de l'école avec les enfants. Travailler main dans la main est enrichissant et c'est un bon enseignement pour les enfants ce voir ce que l'on peut faire ensemble.

Je voudrais apporter un exemple de notre collaboration. Lors d'un trimestre les enfants ont étudié la préhistoire. Notre association a participé à la continuité de l'enseignement des enfants à travers les temps organisés à la bibliothèque.

Il y a beaucoup de femmes au sein de votre association, comment expliquez-vous l'importance de la place de ces femmes dans vos initiatives ?

Nous-mêmes ne nous l'expliquons pas vraiment. Les femmes s'investissent apparemment plus. Notre champ d'actions est l'animation de quartier, on s'adresse beaucoup aux enfants. Je pense que le contact se fait très facilement avec les femmes, c'est peut-être pour cela qu'elles sont plus présentes. Ayant des femmes au sein du conseil d'administration, on va instinctivement vers les autres femmes. Nous allons peut-être moins facilement vers les hommes pour leur demander de faire partie de l'association. On les voit parfois pour des aides plus ponctuelles, par exemple lorsque que nous devons monter des stands lors de manifestations. Mais nous serions heureuses d'accueillir d'autres hommes

Quelle est la part des femmes à « la cabane à idées »?

Au sein de l'association nous sommes une quinzaine de femmes pour deux hommes.

Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a motivé à vous investir dans le milieu associatif ?

Personnellement cela fait quarante que je m'inscris dans le monde associatif. Pour moi ça me parait normal de participer à la vie du quartier et d'améliorer éventuellement la vie des gens qui y vivent. L'échange avec les habitants c'est ce qui me motive. On va beaucoup vers les gens. On s'aperçoit maintenant que les efforts commencent à porter leurs fruits. C'est une richesse personnelle, qui sert à la motivation du groupe.

Intervention d'une autre dame de l'association : Concernant l'investissement des femmes, je pense que leur emploi du temps le permet plus que les hommes, elles ont plus de temps libre. Moi aussi je participe à la vie associative depuis plus de quarante ans, soit à l'école dans l'association des parents d'élèves, à la confédération syndicale des familles... Je crois que c'est presque un besoin. On a l'impression de se sentir utile. On connait tout le monde, dès qu'il y a des nouveaux on les intègre vite, aux arbres de noël ou autre manifestation. On a aucun intérêt c'est avec le cœur qu'on agit.

MN Clequin.JPG

...Lire la suite... La vie dans le quartier

Voir aussi


Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels