Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Gaston de l'Hôpital

Sommaire

Biographie

Gaston De l'hôpital, autrefois maire

Landernéen de souche, Gas­ton de L'hôpital fut maire de Landerneau de 1911 à 1919 et conseiller général pendant l'entre-deux guerres.

«M. de L'Hôpital sous un abord discret, cachait un cœur d'or qui lui valait d'être généreux, tolérant et bienveillant. Sa serviabilité pro­verbiale, jointe à sa jovialité dans la conversation qu'il rendait imagée et spirituelle, attirait vers lui tous ceux qui avaient besoin d'un conseil éclairé, voire même de paroles de réconfort.» C'est ain­si que Jean-Louis Rolland, rendit un dernier hommage à Gaston de L'Hôpital de Salignac Féne­lon, qui l'avait précédé, des années plus tôt, à la mairie de Lan­derneau.

Né en 1872, Gaston de l'Hôpital quitte sa pointe bretonne natale pour Paris, juste le temps de décrocher un doctorat de droit sur «L'assurance contre les accidents du travail en Allemagne». Revenu définitivement à Lan­derneau, au manoir de Bel-Air, Gaston de L'hôpital s'installe com­me agent général des compagnies d'assurances.

C'est en 1904 qu'il met un pied dans la politique, devenant conseiller municipal de Landerneau. En 1911, il est élu maire et il occupera cette fonction tout au long de la première guer­re mondiale. «Ses initiatives har­dies, généreuses et humaines en faveur des familles des mobilisés, des réfugiés et des veuves furent particulièrement appréciées.» En 1913, il est élu conseiller géné­ral. La même année, il tente la députation, désigné par le parti libéral. Mais au terme d'une campagne mouvementée, il échoue face au candidat du parti républicain Paul Simon, conseiller municipal de Brest, lui aussi can­didat catholique déclaré.

La guerre passée, Gaston de L'Hôpital abandonne son mandat de maire mais conserve celui de conseiller général. Jusqu'en 1933, date à laquelle il se retire pour raison de santé, mais est remplacé par son fils Bertrand. «Puis ce fut la guerre, raconta M. Boucher, conseiller général en même temps que Gaston de l'Hôpital. En 1940 un deuil particulièrement doulou­reux vint l'accabler et lui imposa de nouvelles et lourdes responsabilités. Il accepta cette épreu­ve avec courage et résignation, ayant toujours estimé que les sacrifices exigés par le devoir et l'honneur, doivent être placés au dessus-de toute autre préoccupation.

Localisation

Une rue à Landerneau.
Rue Gaston de L'Hôpital à Landerneau
Chargement de la carte...


Anecdotes sur cette rue

En attente de contribution

.../

/...


Voir aussi

Source

  • Association Dourdon de Landerneau
Outils personnels