Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

David Horia

David Horia Photo.jpg

David Horia est un auteur-compositeur-interprète et guitariste de folk, né le 3 août 1979 à Brest dans le Finistère.

Sommaire

Les débuts

C'est lors de sa dernière année d'études de Communication à Salamanque en Espagne en 2002 que David Horia commence à écrire ses premières chansons (Quelques années plus tôt, à 17 ans, il est pourtant atteint d'acouphènes incurables suite à un concert de Rock, et se voit prescrire par un médecin d'arrêter la musique amplifiée pour toujours).

Il écrit en anglais et en espagnol dans un premier temps, puis les textes sont finalement réécrits en français. Il continuera d'écrire dans sa langue natale par la suite, mais conservera tout de même des titres en anglais, espagnol ou portugais, comme un clin d'œil vers ses expériences à l'étranger et son amour du voyage: Maroc, Mali, Portugal, Cuba...

Biographie

Après son retour en Bretagne, il prend le temps de travailler sur ses compositions et de les jouer sur les différentes scènes locales. En 2003, il est invité en tant qu'artiste « coup de cœur » au festival « En Découvrance » de Beauvais. Un premier single Juntos verra le jour cette même année. Suite à cela le titre Walk Away apparaitra sur « La Compilation du Soul Food Café », regroupant des artistes de la région. Il enregistrera ensuite quelques maquettes pour aboutir à un disque éponyme auto-produit en 2008. En octobre, il fait la première partie d'Alexandre Kinn au Vauban de Brest, et entre en résidence à la MPT de Bellevue pour la saison 2008-2009.

Direction artistique

Pochette de l'album.

Sur le disque on retrouve ses premiers amours pour le Folk-Rock américain et anglais, mélangés aux sonorités de l'Amérique latine rencontrées sur son chemin. Il favorise volontairement un son brut et pur des instruments, rappelant parfois des enregistrements de Bossa Nova. La guitare est très présente, folk principalement, avec aussi quelques arrangements à la guitare électrique et l'utilisation de la distorsion sur le morceau Toujours mieux. La voix haute-perchée est, elle, facilement reconnaissable. Les textes sont poétiques et parlent d'espoir, de mélancolie, de rêves et d'humanisme. Le style des compositions oscille entre des rythmiques folk-soul entrainantes, et des ballades intimistes.

Liens externes

Outils personnels