Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

24 heures nautiques 2008

Sommaire

Présentation de la manif

Manifestation qui a lieu sur Brest organisée par le service "Loisirs Jeunes"

Cette manifestation regroupe les structures d'animations brestoises. Cette année, les 24 heures ont été pilotées par Xavier Le Jeune du Centre Social de Kérourien autout d'une série d'épreuves sportives : kayak, sprinto. Les 24 heures nautiques c'est l'aboutissement d'une année de nautisme pour les jeunes brestois. Cette année la course est organisée et programmée par les "anciens" des 24heures qui ont donné aux organisateurs leurs avis sur les points importants de ce moment.

Présentation des navires

Le "Corto", une habitation sur l'eau

Le Corto

Le Corto est un monocoque habitable de douze mètres de long. Sa coque est bleue et son pont est blanc. Il se trouve au port de plaisance à Brest , on peut y accéder par le ponton D. Sur ce genre de bateau l'électricité est fournie par des panneaux solaires. On peut y dormir à trois à l'intérieur de la coque. Il y a un peu de confort, ce bateau est aménagé : trois couchettes, nourriture, toilettes, petit four, robinets et de la vaisselle. Ce bateau servait de point de repère à nos courses.


Témoignages de jeunes

Témoignage de Dylan et JB

"Ici on fait du bateau 24 heures sur 24...on prend un équipage de trois ou quatre personnes et on fait un parcours dans la rade de Brest. Les 24 heures nautiques c'est une course entre tous les équipages de jeunes de 11 à 16 ans. Ces jeunes viennent des quartiers brestois : Guelmeur, Kerangoff, Valy Hir, Bellevue, Kerourien. Pour participer, il faut savoir nager, il faut avoir fait des entraînements réguliers."

"Tous les samedis on a fait du kayak du sprinto et du katamaran." "On découvre la mer" dit Dylan. " On apprend à se servir d'un bateau, à connaître les éléments du bateau. Je me sens bien sur l'eau. Quand le vent arrive parfois on stresse un peu" "J'aime le mouvement dit JB, mais aussi les moments de calme..."


Témoignage d'Antoine

Ca fait cinq ans que je fais de la voile parce j'aime la sensations de gîter quand il y a beaucoup de vent, j'aime être en l'air , voir le bateau se pencher. Je recherche du plaisir, maintenant je n'ai je n'ai plus de stress, j'apprécie plus...


Jordan et Kevin Equipe Valy Hir

"On est arrivé sous le pont à ras de poteaux, à cinq ou six mètres et on a été aspirés par le courant en directions des pylones, nous on rigolait mais...pas la chef de bord! Elle a eu très peur parce que le mat s'est pris dans le pylone, il s'est mis à plier et une partie a cédé...La nuit commençait à tomber. Le bateau s'est enfoncé dans l'eau puisque le mat poussait contre le pont! Une sécurité est venu nous pousser et la chef de bord a du laisser sa place dans cette situation assez tendue. Une personne de la sécurité a fait la manoeuvre. Mais ce n'était pas fini : une fois sorti de là la dérive s'est pris dans les cailloux! On a réussi a s'en sortir et nous avons du arrêter la course et rentrer au port...


« A l'écoute de l'eau »

« A l'écoute de l'eau »

En direct de la salle Cormorandière qui se trouve au Centre Nautique de Brest. Hier Hervé nous a indiqué ce qu'on allait devoir faire pendant les 24Heures Nautiques. On devait faire une course de deux heures dans la rade de Brest jusque sous le pont de Plougastel. Arrivé là on devait revenir jusqu'au ponton. Puis on changeait de bordée (d'équipage du navire) et c'était reparti pour un autre tour. Au départ je participais pour m'amuser, mais aussi pour gagner, ce qui n'est pas le cas pour l'instant! Ce qui me fait me lever c'est le contact avec les autres. Par exemple au tennis on s'échange des balles sans parler, là c'est différent, vu qu'on se donne des conseils on discute et on progresse ensemble. On est quatre par bateaux, trois équipier et le chef de bord. Ce que j'apprécie c'est le calme procuré par la navigation en général et la navigation de nuit, c'était ma deuxième expérience...A la moindre erreur, tu prends du retard dans la course, tu peux abîmer le bateau, tu paye directement. C'est plus technique la nuit, il faut avoir bossé son parcours avant. Tout se passe à l'écoute de l'eau et de la voile. C'est un peu plus stressant quand même...si on rajoute a ça la fatigue, on ressent bien le danger. Patrick, équipe du Pl Guérin.

Vincent MPT Guelmeur

" C'est ma première participation au 24 heures. Je fais de la voile tous les samedis. Ce que je préfères c'est le Kata, c'est un modèle de bateau différent. Ça ne procure pas les mêmes sensations que sur le sprinto qui est un monocoque. Quant on est sur le kata, on sens plus la sensation du vide en dessous quand on est en rappel, c'est étrange, il ne faut pas se laisser aller, trop border, sinon on désalle! Ca fait un peu peur vu que le kata désalle vers l'avant : en gros, il fait une culbute. L'ambiance des 24heures c'est plutot détendu, il y plein de trucs mis a disposition comme des jeux etc... Tout à l'heure c'est la bordée de nuit, c'est pour ça aussi que je suis venu, je n'ai jamais essayé on va voir ce que ça va donner! Ça doit faire bizarre,on ne voit pas du tout les mêmes choses, je recherche l'adrénaline sur ce coup là! Peut être qu'on aurait pu faire de la voile sur d'autres types de bateaux : le laser par exemple."

Galerie de photos

Activité insolite

Le Graff sur prame «Insolite mais pas pratique! Près de la salle informatique, Helé graffe sur une prame. Il reprends les motifs étudiés pour Brest 2008. Herlé peint sur les murs habituellement, « c'est moins pratique avec les angles et puis c'est en trois dimensions! J'ai hâte de voir ce que ça va rendre à l'eau ».


Liens externes

Outils personnels