Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Maîtrise de la consommation d'eau et d'électricité dans les îles du Finistère

Molène, Sein, Ouessant, le touriste qui aborde ces îles, en habitué des commodités modernes, ne se rend pas compte de la difficulté à y vivre.

Comment l'eau douce - l'eau salée, pas de problème d'approvisionnemnt ! - et l'électricité si indispensables aujourd'hui sont elles produites sur les îles ?

Pour l'électricité, la réponse est simple, ce sont des groupes électrogènes (3 à Molène et 4 à Ouessant) qui produisent le courant nécessaire au prix d'une consommation d'environ 2,3 millions de litre de fioul par an.

Alors que les autres "îles du Ponant" sont reliées au réseau EDF continental les trois îles finistériennes du fait de leur éloignement ou du relief sous-marin accidenté n'ont pas bénéficié d'un tel raccordement.

Au gazole, l'électricité coûte 7 fois plus cher à produire que la moyenne. Les habitants profitent cependant du même tarif que les continentaux (service public oblige). Pas étonnant qu'un programmme d'économies d'énergie intéresse pour une fois EDF.

Après Sein où un tel programme expérimenté depuis 2005 a provoqué une baisse de consommation électrique de 15%, c'est au tour de Molène et d'Ouessant de franchir le cap en 2009.

Le programme proposé par la région Bretagne, les collectivités territoriales, l'Ademe et EDF repose sur le remplacement gratuit chez les particuliers des lampes à incandescence par des lampes basse consommation et sur le subventionnement du remplacement des frigos anciens par des appareils de classe A+ moins énergivores.

Pour économiser l'eau, denrée rare sur les îles, ce sont des mousseurs qui installés sur les robinets de la cuisine et de la salle de bain divisent par trois la consommation d'eau.

Pour l'Ademe, ce programme pilote sur des territoires clos permettra d'en mesurer facilement l'efficacité. Les résultats attendus sont loin d'être négligeables : 26% d'économie de consommation d'énergie à Ouessant et 16% à Molène.

On se prend à rêver d'un tel objectif à l'échelle de la France. (ca va pas non, déjà que la consommation de bagnoles est en berne, tu veux qu'on consomme moins d'énergie...il faut relancer la croissance).

Attention cependant à une caractéristique des lampes basse consommation : comme les tubes fluorescents, elles contiennent du mercure. Leur recyclage en fin de vie est donc indispensable.


Quant à Molène et Ouessant, peut-être que les énergies renouvelables, leur permettront d'aller plus loin dans leur cheminement vers le développement durable et de continuer à montrer l'exemple.

  • Eolien résistant aux tempêtes
  • Solaire photovoltaique et thermique
  • Biomasse à base de saules
  • Hydraulien

Chaque technique ayant ses avantages et ses inconvénients.

Vivre à la pointe de la Bretagne n'empêcherait donc pas d'être à la pointe du progrès.

Quelques liens pour aller plus loin

Outils personnels