Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Jardin du Roy de l'Hôpital d'Instruction des Armées

Sommaire

Journées du patrimoine 2013

L'ancien jardin botanique du Roy, situé à l'Hôpital d'Instruction des Armées (HIA) de Brest, était ouvert à la visite pendant les Journées du patrimoine 2013.

Autrefois, c’est là que se trouvait le jardin du Roy où étaient cultivées des plantes médicinales (les simples). Plus tard, il recueillera aussi celles rapportées par les explorateurs qui quittaient Brest à partir du XVIIIème siècle.

On peut y voir des arbres remarquables comme un très grand ginkgo biloba, un chêne rouge, un rhododendron, des franklinia, des camellias témoins des bombes et des combats de 1944 (Leur bois contient des éclats d’obus.)

On peut y voir également la stèle du jardinier-botaniste Antoine Laurent ainsi qu’un labyrinthe végétal en forme de spirale.

Un franklinia alatamaha (famille du camellia) a été planté le samedi 14 septembre. Cette espèce disparue qui vivait aux États-Unis, a été « ressuscitée » par les scientifiques du Conservatoire botanique national de Brest.

Historique du jardin botanique

Le premier jardin

1681 : Décision de faire construire un véritable hôpital en lieu et place des anciennes structures.

14 février 1684 : L'architecte Garangeau est mandaté pour construire un hôpital à Parc ar Hoat (rive gauche de la Penfeld).

1691 : La capacité de l'hôpital est portée à 693 lits, le projet de cultiver un jardin des simples pour approvisionner la pharmacopée de l'hôpital date de la même année.

5 mai 1694 : Le plan de construction du jardin est approuvé par le ministre de la marine, le financement, chiffré à 3000 livres, s'effectuera sur le produit de la vente des effets des matelots et des soldats morts sans héritiers dans l'hôpital.

1798 : Fin des travaux de l'hôpital et de l'aménagement du jardin. Concernant celui-ci, les travaux ont été dirigés par le médecin Ollivier et une centaine de plantes médicinales sont cultivées.

1736-1738 : Les trois terrasses d'origine menaçant de s’effondrer, le jardin est entièrement réaménagé en 1738. A partir de cette date, le jardin s'enrichit des apports de plantes d'outre-mer.

1759-1768 : Le jardin passe sous le contrôle des Religieux de la Charité. Faute de moyens financiers suffisants, le jardin périclite inexorablement.

Le second jardin

1708 : Un nouveau jardin est créé dans une zone située à l'ouest de l'actuel hôpital et qui englobe la cour Creveaux.

1771 : Arrivée du jardinier-botaniste Antoine Laurent qui marquera de son empreinte le jardin en ne cessant de l'enrichir, et ce jusqu'à sa mort en 1820.

1820-1944 : Le jardin évolue, s'enrichit puis, peu à peu, périclite à partir de la première guerre mondiale pour finir par être détruit durant la seconde guerre mondiale.

De 1945 à nos jours : vers un renouveau

Après une longue période d'atonie, les efforts et les initiatives se multiplient, depuis 1997, pour redonner au jardin un éclat digne de l'héritage de l'oeuvre d'Antoine Laurent.

Actuellement, le jardin est ouvert aux patients hospitalisés et à leurs familles, mais aussi au public brestois qui peut y trouver un coin agréable et tranquille pour se détendre.

Outils personnels