Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Exposition : L'Esprit du Temps

Affiche de l'exposition L'Esprit du temps

Sommaire

Présentation de l'exposition

« Récupérer, c’est faire du matériau un témoin de l’histoire, car le matériau dit tout. En récupérant, j’ai envie de montrer que la création artistique peut donner la vie ».

Issouf Diero habite au Burkina Faso, pays d’Afrique Occidentale où les déchets sont de plus en plus nombreux, mais où beaucoup de choses sont réutilisées et où les objets ont souvent plusieurs vies, parfois insoupçonnées. Autodidacte, il a très tôt commencé à récupérer pour créer. Ses œuvres sont principalement composées de pneus, de plastiques ou encore de pièces usées de mobylettes.

Avec l’exposition L’Esprit du temps, Issouf Diero montre sa vie d’artiste au quotidien, en Afrique, dans son quartier, là où ses œuvres prennent vie. A Bobo-Dioulasso, sa création s’exerce dans l’ambiance de sa cour, au milieu de ses habitants : sa famille, ses voisins, les enfants du quartier.

« Ne pouvant amener le quartier dans ma valise, je souhaite utiliser mes œuvres pour sensibiliser les gens à la relation particulière qui existe entre mes créations et leur environnement. Je peux ainsi rendre hommage à cette cour familiale et remercier toute personne qui est venue rencontrer mon art et le faire avancer. »


Issouf Diero

Issouf Diero est un artiste plasticien du Burkina Faso,autodidacte, résidant à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays. Son travail s’articule, depuis 15 ans, autour de la création avec des objets de récupération, principalement des pneus, des sacs plastiques ou encore des pièces usagées de mobylettes. Dans une Afrique de plus en plus menacée par la production de déchets de consommation, Issouf Diero détourne ces objets voués au rebut et leur donne une nouvelle vie, empreinte de sa conscience environnementale. Il créée également ses peintures à base de pigments naturels.

Depuis 2005, il organise les Rencontres Gnanamaya (la seconde vie des matériaux) au Centre Culturel Français de Bobo-Dioulasso : une manifestation durant laquelle il fait se rencontrer des artistes, africains et occidentaux, qui travaillent à partir de récupération. Durant cet évènement, Issouf Diero transmet et sensibilise, notamment les plus jeunes, aux questions de la pratique des Arts dans une région où la création artistique contemporaine émerge. Issouf a également exposé à l’Institut Français de Bamako (Mali), au Centre Culturel Allemand de Ouagadougou (Burkina-Faso), mais aussi en France, dans le cadre du Festival Lafi-Bala à Chambéry, à Nantes (Espace Cosmopolis et Galerie Rayon Vert) ou encore au Canada, à Montréal, pour l’association Sida Kataa.

L'association Yiriba

L’association YIRIBA, le grand arbre en langue Dioula, a été fondée à l’hiver 2014 passionnés des cultures et musiques d’Afrique de l’Ouest. D’abord organisée autour d’un groupe de musique mandingue Mad Pell Zo qui vise à promouvoir les arts et cultures d’Afrique de l’Ouest dans leur diversité, l’association a pour but d'initier et soutenir des projets culturels et artistiques qui donnent à ouvrir les esprits et provoquer des rencontres avec l’Afrique. L’association intervient également dans les écoles pour mettre en place des spectacles musicaux et chorégraphiques avec les élèves autour de contes africains. La venue du plasticien Issouf Diero est la première occasion concrète de faire venir l’Afrique à Brest. La rencontre entre Issouf Diero s’est faite par l'intermédiaire de deux de ses membres qui ont travaillé, au Burkina Faso, pour les Rencontres Gnanamaya en 2011. La créativité qui y régnait les a séduit et l’envie de faire venir Issouf Diero a germé. Comme Bobo-Dioulasso, Brest est une ville marquée par sa capacité à créer à partir de rien ou de pas grand-chose, directement en lien avec environnement. La venue d’un tel artiste s’inscrit tout naturellement dans l’état d’esprit de la cité brestoise.

(Extrait du dossier de presse)

Le projet participatif

A l’instar des Rencontres Gnanamaya d’Issouf Diero au Burkina Faso, l’association YIRIBA développe un projet participatif sur le quartier de Bellevue. Ce volet, en lien avec les structures de proximité du quartier, est axé sur la transmission et la sensibilisation à la pratique artistique : les arts plastiques peuvent être exercés par tous et à partir d’objets du quotidien. Ce projet se décline en plusieurs temps, tous les ateliers sont animés par Issouf Diero :

  • une campagne de collecte de matériaux et d’objets pouvant être réutilisés pour ces ateliers.
  • des ateliers de création pour les enfants des structures socioculturelles de Bellevue (Maison de

quartier, Centre social Kaneveden, Patronage laïque du Bergot).

  • des ateliers de création pour les habitants, en lien avec le Collectif des habitants des Bahamas (après les ateliers pour les enfants).
  • des ateliers publics et ouvert à tous, et un spectacle, lors des évènements se déroulant à Bellevue au mois de juin : Brest Roller Tour et Le dimanche au bord de l’eau.
  • des ateliers dans le cadre des Temps d’activités périscolaires dans les écoles du quartier.
  • une résidence de création d’un spectacle mêlant arts plastiques, musique mandingue, danse et slam avec Issouf Diero et le groupe Mad Pell Zo.
  • une exposition de toutes les œuvres réalisées lors des ateliers à Bellevue à partir du 15 juin dans des lieux publics du quartier.

Informations pratiques

Ouverture : Exposition ouverte du 20 mai au 16 juin 2015. Du lundi au samedi de 14h30 à 17h30, sauf dimanche et jours fériés

Rencontre de l’artiste avec le public : le samedi 23 mai de 14h30 à 17h30

Entrée libre et gratuite

Voir aussi

Outils personnels