Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Exposition : A fleurs de peau

A FLEURS DE PEAU


Peintures corporelles photographies de Josiane Quillivic



Exposition ouverte à la mairie de quartier de l'Europe

Du 27 août au 20 septembre 2012

de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à17h00

Fermée le samedi après-midi et le dimanche




Au cours de neuf mois, neuf femmes sont venues à sa rencontre pour découvrir la peinture corporelle et se faire photographier. À Fleurs de Peau révèle l'image éphémère du corps à partir du monde des fleurs. Sensibilisée par la place de la femme au sein de notre quotidien, l'artiste provoque nos propres interrogations sur notre façon de nous regarder. L'art éphémère devient alors l'évident complice de la permanente transformation de la vie.


A fleurs de peau 1.png





GALERIE D'ARTS



A fleurs de peau 2.JPG A fleurs de peau 1.JPG A fleurs de peau 12.jpg



J'adore le maquillage, les costumes et les déguisements. Alors, pour une fois que j'avais l'occasion de voir de près comment cela se passait, je n'ai pas hésité. J'ai choisi l'hibiscus : graphiquement, cette fleur m'a plu. D'abord, il n'y a que la fleur.Ensuite, la couleur alentours. Enfin,le visage est maquillé.... et là, ce n'est plus la même personne ! La sensation que je garde de cette journée, c'est la montée en puissance de la transformation.


Je crois que c'est tout d'abord ma curiosité qui m'a donné envie de me lancer dans cette expérience originale. J'ai été étonnée de sentir que finalement ce n'était pas tant la transformation de mon corps que celle de mon visage qui m'émouvait le plus. Je ne me reconnaissais plus une fois le visage peint. J'aime beaucoup la danse et le théâtre. Mais le body painting c'est encore autre chose : il faut accepter de livrer une part de son intimidité pour exister dans le regard de l'artiste qui vous habille à sa façon. C'est une expérience agréable mais étrange, de se découvrir à la fois soi-même et un peu une autre dans les images réalisées.





A fleurs de peau 10.jpg A fleurs de peau 7.jpg A fleurs de peau 8.jpg


Patricia, Papillons

J'ai rencontré Josiane par le biais de "L'espèce de Chorale". Nous avions droit à notre coup de pinceau avant de monter sur scène. Ces quelques instants devant le miroir, à ses côtés et entre ses mains, m'ont convaincue d'aller plus loin dans le maquillage. Pour ma copine Gisel, j'ai alors voulu me transformer en papillon.... La journée a été riche et longue. Je me suis d'abord trouvée recouverte de blanc, puis de 3 magnifiques papillons, puis près d'un millier d'autres papillons sont enfin venus se coller à moi ! Cette métamorphose m'a donné envie de recommencer ! "Mersi bras", dit Josiane.


Cela faisait longtemps que j'avais envie de me faire peindre sur le corps. Il ne restait plus qu'à immortaliser l'oeuvre. La séance photo fut de loin "l'épreuve" la plus dure de la journée pour moi. Je ne m'étais jamais retrouvée nue à devoir prendre la pose devant un objectif : il me fallut donc un certain temps avant de me sentir à mon aise. Il y avait donc d'une part la satisfaction d'assouvir l'une de mes vieilles envies, mais en plus de participer à la réalisation d'un projet artistique. Ce fut pour moi une journée très agréable, où je pouvais rester passive mais être néanmoins utile, puisque servant de support à une oeuvre d'art. Le plus difficile pour moi est désormais de faire évoluer mon regard sur ces photos, de ne pas m'arrêter aux imperfections de mon corps nu. Mais d'y voir l’œuvre d'art dont il est le support.



A fleurs de peau 18.jpg A fleurs de peau 17.jpg A fleurs de peau 13.jpg



Dès que j'ai vu les photos de ma sœur, j'ai eu envie de prendre part à ce projet. L'idée d'un corps comme support... ça ne peut qu'enrichir l’œuvre ! Mon choix s'est porté sur le drosera, une plante carnivore qu'on peut voir dans les Monts d'Arrée. Elle reste peu connue dans notre région et je la trouve gracieuse avec ses gouttes transparentes au bout des "poils". Passer une journée, nue, avec quelqu'un qu'on ne connaît pas... On est étranger et très intime à la fois. Quand j'y pense, c'est fou la pression sociale - occidentale - autour de la nudité. De se sentir aussi mal du fait de se déshabiller en présence de quelqu'un d'autre... Pourtant physiquement, on se sent bien plus à l'aise quand on ne porte rien, je crois qu'on est tous d'accord là-dessus.


A fleurs de peau 5.jpg A fleurs de peau 6.jpg A fleurs de peau 16.jpg


Gwennan, Coquelicot

Avec mon corps, ma tête, mes cheveux, que peut faire de moi une artiste ? J'ai trouvé que la journée à faire le body s'était très bien passée : Josiane et moi, nous avons été sur la même longueur d'onde. On s'est mis au travail, avec des moments de silence, d'autres où l'on parlait. Cela va paraître très égoïste, mais, que l'on s'occupe de moi tout une journée, wahou !!!! c'était génial. Je suis prête à refaire un body painting..... Je suis fière de l'avoir fait parce que, finalement, j'ai une âme d'artiste. Si je ne sais pas faire moi même ces choses, du moins j'ai pu aider un créateur dans son travail.



A fleurs de peau 15.jpg A fleurs de peau 14.jpg A fleurs de peau 9.jpg


Ca a été long, fatiguant, mais tellement bon ! Je voulais faire cette fleur. Je l'avais dans mon jardin quand j'étais gamine. Je la trouvais particulière : on dit qu'elle peut être toxique ou non ! En fin de journée, je me suis dit : " J'ai fait un truc super marrant aujourd'hui : c'est pas donné à tout le monde. Je me trouve sympa comme ça ! " Si ça donne envie à quelqu'un de sauter le pas, d'oser se mettre nu devant une autre personne pour se faire maquiller, je trouve ça bien !

J'ai eu envie de participer au travail d'une artiste pour mieux comprendre son art. Cela a commencé par des sensations sur la peau assez agréable et, au final, un résultat étonnant.... Quel travail minutieux ! J'ai pu avoir une meilleure approche de l'art du body painting.



A fleurs de peau 4.jpg A fleurs de peau 3.jpg A fleurs de peau 11.jpg



Emilie, Marguerite

J'étais curieuse de tenter l'expérience, et l'idée d'avoir le ventre "fleuri" juste avant l'arrivée de mon bébé me plaisait beaucoup. Moi qui ne me reposais pas beaucoup, j'ai dû rester allongée pendant trois heures... C'était très confortable ! J'ai eu le loisir d'observer l'Art de Josiane, et c'était également l'occasion de papoter agréablement.... Une expérience agréable et assez insolite ! Les personnes à qui j'ai montré les photos étaient très étonnées de l'illusion " textile " et de la finesse du dessin. N'ayant pas assisté à la réalisation et ne connaissant pas les techniques employées, elles étaient très impressionnées par le jeu de nuances et de reliefs : mon " bidon en fleur " a eu du succès !


Étant comédienne le rapport à la peinture sur le corps m'intéressait. L'intérêt pour la technique de l'aérographe, voir le rendu sur la peau, voir un tableau vivant. Je trouve que la peau donne plus de mouvement au dessin. C'est un travail d'une haute précision et la réalisation du body a duré une journée entière mais je n'ai pas vu le temps passer ! D'habitude, je pose nue pour des ateliers d'art plastique et je trouve la réalisation d'un body plus dynamique. J'ai maintenant une perception différente de mon corps, plus sensuelle et puissante. J'ai aimé assister à l'élaboration du dessin, depuis le premier trait de peinture blanche jusqu'au maquillage des yeux et des ongles (les derniers détails ! ) D'un point de vue plastique le " body " est très beau et c'est un plaisir de voir son corps embelli de voir son corps embelli de cette manière.

Outils personnels