Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Biographie complète de Max Radiguet

La biographie de Max Radiguet :

Les éléments biographiques relatifs à la vie et au parcours de Max Radiguet sont assez partiels, mais une analyse complète de son œuvre combinée à des recherches dans les archives permettent de connaître les grandes étapes de son existence.

- 17 janvier 1816 : il naît à Landerneau, fils de Jean-Isidore Radiguet et de Marguerite-Pauline Poisson, une famille bourgeoise fortunée.

- 1823-1830 : le jeune Max fréquente l'école mutuelle de Landerneau dirigée par un capitaine de marine en retraite M. Tourette.

- 1830 : il part peut-être en pension à Paris.

- 1836 : il est toujours à Paris car le registre du conseil de révision signale son absence avec la mention « étudiant »...

- 1837 : après ses études, il part pour Haïti comme secrétaire de bord non inscrit sur le rôle d'équipage.

- 1841-45 : secrétaire de bord de l'amiral Dupetit-Thouars, il embarque sur la frégate la Reine Blanche pour un voyage en Amérique du Sud et aux Marquises.

- 1845-1862 : après son retour il passe le plus clair de son temps à Paris où il fréquente la haute société. Visiteur assidu des salons de peinture, il envoie ses comptes rendus à des journaux brestois.

- 1856 : publication de son premier ouvrage « Souvenirs de l'Amérique espagnole: Chili, Pérou, Brésil. », Paris, Lévy, 1856.

- 1861 : publication de son second et principal ouvrage « Les derniers sauvages : la vie et les mœurs aux îles Marquises, 1842-1859. Paris, Hachette, 1861.

- 1862 : à la demande de sa famille installée à Brest et à Landerneau, il revient de temps en temps au pays natal. Il entreprend un voyage en Bretagne en 1862.

- 1862-1882 : il revient à Paris

- 1865 : Publication de son troisième ouvrage « A travers la Bretagne, souvenirs et paysages », Paris, Lévy, 1865.

- 1870 : publication de son dernier ouvrage « L'école de Monsieur Toupinel, scènes de la vie d'enfance », Brest, Lefournier, 1870.

- 1882 : âgé et malade, il revient à Brest. La consultation des listes électorales de Brest le font apparaître avec la profession « homme de lettres », au 58 de la rue d'Aiguillon.

- 1899 : il meurt à Brest à 83 ans le 7 janvier 1899, célibataire et sans enfant. Il est inhumé à Landerneau.

Une rue à landerneau nous le rappelle à la mémoire.

Outils personnels