Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 17 septembre 2007 à 11:51 par Jeffdelonge (discussion | contributions) (1 revision(s))

Balade grand kerber : Autrefois le Valy-Hir

Autrefois le Valy-Hir

Le Valy-Hir désigne ce long chemin qu'il fallait emprunter pour aller de Recouvrance au Conquet. Depuis les temps anciens, la vie au Valy-Hir fut toujours conditionnée par sa proximité géographique avec la ville de Brest et par les activités attractives de son port militaire. L'ensemble du terroir de Quilbignon n'échappa pas à cette règle. Ainsi, la volonté de Richelieu, poursuivie par Colbert et Vauban, visant à construire à Brest une place forte et un port militaire, devait perturber durablement notre vie essentiellement rurale et paysanne. Ainsi la priorité donnée au développement des activités militaires allait provoquer de nombreuses annexions de terrains dans nos alentours immédiats. Géographiquement le terroir de Quilbignon se présente comme une ligne de crête passant par le Valy-Hir. Cette ancienne voie charretière partage l'espace de notre défunte commune de Saint-Pierre-Quilbignon, rattachée à Brest en 1945, en deux versants symétriques. L'un au sud descend vers la rade, l'autre au nord dévale vers la Penfeld. Afin de se développer à l'extérieur de Brest, la Marine s'accaparait de nouveaux espaces et une partie du littoral de Quilbignon. De nouvelles zones militaires apparaissaient et remplaçaient des exploitations rurales. La construction des forts du Portzic, de Montbarrey, de Keranroux (tout proche du Valy-Hir), du Questel-Bras, de Penfeld, démontrait cette stratégie défensive qui consistait à occuper le terrain en avant de Brest. Ces fortifications militaires datent de la fin du 18ème siècle (Louis XVI ). Près du Valy-Hir le plateau qui s'appellera plus tard le Polygone, fut aménagé en terrain de manœuvre pour les militaires et une butte en terre fut construite pour les exercices de tir (1861-1863). L'anse de Laninon sera comblée au début du 20ème siècle et deux grands bassins y seront réalisés entre 1910 et 1915, faisant disparaître un lieu de baignade fort prisé. La montagne du Salou sera rasée et le cours de la Penfeld modifiée (Digue ou île factice construite). Le paysage environnant s'est transformé rapidement et les fermiers ont quitté leurs champs pour grossir la main-d'œuvre des ouvriers du port.

Outils personnels