Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
(Redirigé depuis Brahms, Johannes)

Rue Johannes Brahms

Rue Johannes Brahms
Collectif-jq.jpg
Un article de : TAPAJ
Parution : janvier 1999
N° : 85
Auteur : Gilles Cornec


Johannes Brahms 1833-1897

Compositeur allemand, né à Hambourg en 1833, Johannes Brahms est mort à Vienne en 1897.

Son père, contrebassiste, est issu d'une famille d'artisans. Johannes apprend très tôt l'art du violon, du violoncelle, du cor de chasse et se fait vite remarquer comme enfant prodige.

A dix ans, il donne son premier récital et remporte son premier succès. Encouragé et soutenu par le pianiste Eduard Marxsen, Johannes s'essaie à la composition.

En 1853, il rencontre le couple Schumann (Robert et Clara), dont il deviendra l'ami. Robert Schumann meurt trois ans plus tard. Cette mort sera pour Johannes une rude épreuve ; il restera attaché d'une profonde amitié à Clara, qui jouera ses œuvres tout autant que celles de son mari.

Il a 25 ans lorsqu'il tombe amoureux de Agathe von Siebold, elle a une voix superbe et chante les lieder de Brahms. Les fiançailles se célèbrent très vite mais le musicien renonce à une union définitive. Il restera célibataire jusqu'à sa mort.

De 1857 à 1859, il est le concertiste et chef de chœur attitré du prince de Lippe-Detmold dont la sœur est une amie de Clara Schumann. Il peut y faire jouer ses propres compositions.

En 1859, il devient chef de chœur à Hambourg sa ville natale. Déçu d'être évincé au poste de chef de l'Orchestre philharmonique de Hambourg, il accepte la proposition de la ville de Vienne de venir diriger la chorale en 1862.

Il fait de Vienne sa patrie. Il y passe les 30 dernières années de sa vie. Fêté comme chef d'orchestre, compositeur et pianiste virtuose, sa renommée ne fait qu'augmenter à travers l'Europe. Ses partitions seront éditées dans de nombreux pays.

En 1865, Brahms travaille sur son Requiem allemand, en souvenir de son ami Schumann. La mort de sa mère le pousse à composer un 5 ème mouvement à cette œuvre. Elle sera, en 1868, son premier grand succès. Sa carrière de compositeur est désormais assurée : il a trente-cinq ans.

Il passe tous ses étés de 1886 à 1889 sur les bords du lac de Thoune : il y trouve son inspiration. Au cours de ces années, il décline diverses propositions de directeur des concerts. Il est très affecté par la mort de Clara Schumann en 1896, et le mal dont il souffre - un cancer du foie - a bien progressé.

Les derniers mois de sa vie, il fréquente les concerts, va au théâtre, il participe activement à la vie culturelle viennoise.

Le 3 avrill 1897, Brahms s'éteint dans son appartement, à 64 ans. Il est inhumé au cimetière de Vienne trois jours plus tard.

Son œuvre abondante comprend, pour le piano : des sonates, variations, ballades, intermezzos, valses et des Danses hongroises pour piano à 4 mains (do mi., 1874; ré maj., 1877; fa maj., 1884; mi min., 1886); pour l'orchestre : quatre symphonies (1869-1880), deux sérénades, des Variations sur un thème de Haydn (1874), deux ouvertures, deux concertos pour piano et orchestre (1861, 1882) ; un pour violon et orchestre, un pour violon, violoncelle et orchestre ; pour la voix : des lieder, parmi lesquels le cycle Magelone-Romanzen, des duos, des quatuors, des motets, Un requiem allemand (1868); de la musique de chambre (sonates, trios, quatuors, quintettes et sextuors).

Gilles Cornec

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels