Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 1 juin 2007 à 21:15 par Jeffdelongebot (discussion | contributions) (Bot : Remplacement de texte automatisé %s)

Rue Pierre-Auguste Renoir

RENOIR, Pierre Auguste 1841-1919

Ce texte de Mona Lisa Cornec est paru dans TAPAJ n° 33 de février 1994

Peintre français, Pierre-Auguste Renoir est né à Limoges en 1881 et mort à Cagnes-sur-Mer en 1919.

A l'âge de 13 ans, Pierre-Auguste entre comme apprenti chez un peintre sur porcelaine. Il y restera quatre ans et décorera ensuite des éventails et des stores. Le soir, il suit des cours de dessin. Ayant réalisé quelques économies, Renoir s'inscrit à l'Ecole des Beaux-Arts dans l'atelier du peintre suisse Charles Gleyre. Il y rencontre Monet, Sisley et Frédéric Bazille.

On peut dire que Renoir, d'instinct, aime la chair comme un réceptacle de lumière, comme une fleur de vie. C'est le milieu idéal où les pétales de rosés broyés rejoignent les effets de la nacre et même la douceur de la peinture sur porcelaine qui fut le premier art de Renoir. Peintre de la femme, il en a immortalisé un type reconnaissable à tous les âges de la vie Lise à VOmbrelle (1867).

En 1874, Renoir participe à la première exposition de peintres appelés «impressionnistes» par dérision : La Loge, La Danseuse. En 1876, c'est Le Moulin de la Galette. Après plusieurs échecs (1874, 1876), il remporte un vif succès en 1879 avec Madame Charpentier et ses Enfants. Il est enfin admis au Salon et c'est La Petite Pêcheuse, Le Petit Collégien, Mademoiselle Bérard. Durant l'été 80, Renoir peint dans l'île de Croissy Le Déjeuner des Canotiers.

A côté de ces œuvres de plein air, Renoir poursuit sa carrière de portraitistes et peint plusieurs portraits d'enfants commandés par des grands bourgeois parisiens : Mademoiselle Grimpel au Ruban Bleu, Mademoiselle Grimpel au Ruban Rouge, Mademoiselle Irène Cahen d'Anvers. En hiver 1881-1882, lors d'un voyage en Italie, il découvre avec émerveillement les œuvres de Raphaël (Italienne au Tambourin).

Renoir a une nouvelle manière de peindre qui est plus «sèche», plus précise, avec plus d'aplats, un contour net, une matière lisse et une répartion uniforme de la lumière : Les Grandes Baigneuses (1883-1885). En 1888, Renoir commence à souffrir de rhumatismes qui dureront jusqu'à la fin de sa vie. L'artiste se fixe à Martigues pour l'hiver : Fillette à la Gerbe.

En 1890, l'artiste expose pour la dernière fois au Salon avec le portrait de Mademoiselle Catulle Mendès au Piano.

En été 1892, cent dix de ses toiles sont exposées avec un très grand succès. Entre autres : Jeune Bretonne, Au Piano, Jeune fille au Chapeau Noir etc... En 1901, les expositions des œuvres du peintre ne se comptent plus. Vienne, Stockholm, Berlin, Londres, Budapest honorent le maître et en octobre 1904 le Salon d'Automne consacre une salle à une rétrospective de ses œuvres.

En 1905-1909, la maladie de Renoir empire. Il s'installe définitivement à Cagnes-sur Mer dans une propriété «Les Collettes». Il peint : Le Bébé à la Cuiller, Philippe Gangnat Enfant, Claude Renoir, Fillette au Chapeau de Paille. En 1912, une nouvelle attaque le prive de l'usage de ses bras et de ses jambes. Il fera fixer son pinceau entre son pouce et son index et continuera de peindre. Sa dernière œuvre : une petite nature morte, Deux Pommes. Il meurt à Cagnes le 3 décembre 1919.

Mona Lisa Cornec

Outils personnels