Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Rue Goya : Différence entre versions

m (Bot : Remplacement de texte automatisé %s)
(catégories)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Goya 1746 -1828
 
Goya 1746 -1828
  
Ce texte de Mona Lisa Cornec est paru dans TAPAJ n° 57 d'avril 1996
+
Ce texte de Mona Lisa Cornec est paru dans [[Tapaj|TAPAJ]] n° 57 d'avril 1996
  
 
D'après Marcel Durliat : «Goya est l'homme des contradictions et des contrastes. Son goût pour le réel et le vécu va de pair avec l'amour de l'insaisissable et de l'inexpliquable... son génie clôt le XVIII ème siècle et annonce toutes les complexités du monde moderne...» (extrait de l'Encyclopédie Universalis).
 
D'après Marcel Durliat : «Goya est l'homme des contradictions et des contrastes. Son goût pour le réel et le vécu va de pair avec l'amour de l'insaisissable et de l'inexpliquable... son génie clôt le XVIII ème siècle et annonce toutes les complexités du monde moderne...» (extrait de l'Encyclopédie Universalis).
Ligne 36 : Ligne 36 :
  
 
Mona Lisa Cornec
 
Mona Lisa Cornec
 +
 +
{{CC-BY-ND}}
 +
 +
[[Catégorie:Rue de Brest|Goya]]

Version du 18 juillet 2007 à 07:22

Goya 1746 -1828

Ce texte de Mona Lisa Cornec est paru dans TAPAJ n° 57 d'avril 1996

D'après Marcel Durliat : «Goya est l'homme des contradictions et des contrastes. Son goût pour le réel et le vécu va de pair avec l'amour de l'insaisissable et de l'inexpliquable... son génie clôt le XVIII ème siècle et annonce toutes les complexités du monde moderne...» (extrait de l'Encyclopédie Universalis).

Peintre espagnol, à la fois dessinateur et graveur, Francisco de Goya y Lucientes, né à Fuendetodos, près de Saragosse en 1746, est mort à Bordeaux en 1828.

Fils d'un maître doreur, il se forme à Saragosse auprès du peintre baroque Luzàn, à partir de 14 ans.

Après deux échecs au concours de l'académie San Fernando en 1763 et 1766, il se rend en Italie où il réside 5 ans. En 1771, de retour à Saragosse, il réalise des commandes religieuses : Nuestra Senora del Pilar - 1771 ; la Chapelle du Palais Sobradial -1772; la Chartreuse d'Aula Dei - 1772-1774. Les réminiscences du baroque y sont parfois contrebalancées par une certaine influence de la peinture française du XVII ème siècle.

En 1773, il épouse Josepha Bayeu, sœur de Francisco Bayeu, lui-même disciple de Mengs et peintre à la chambre du roi. Goya s'établit alors à Madrid et, grâce à la protection de son beau-frère, obtient la commande d'une série de tapisseries pour la manufacture royale. Une assez grande liberté de ton, nuancée de légèreté et d'humour apparaît dans ces représentations : scènes champêtres (le Goûter, les Quatre saisons), scènes galantes (l'Ombrelle - 1777, le Jeu de Colin-Maillard) ou spectacles de la rue (le Maçon blessé - 1789).

Elu à l'Académie en 1780, il entreprend une brillante carrière officielle. Son succès à la Cour consacre une éclatante réussite sociale. En 1786, il est nommé peintre du roi. La renommée fait de lui le portraitiste à la mode. La conception de ses portraits est fortement influencée par Velasquez (1599 - 1660, TAPAJ n° 49) à qui il voue une très grande admiration.

Comme lui, il saisit le caractère de chaque individu (Charles III en tenue de chasse -1786). Il révèle une sensibilité délicate dans ses portraits féminins comme dans ses portraits d'enfants, à qui Goya réserve toute sa tendresse (la Marquise de Pontejos - 1786; la Duchesse d'Osuna, Manuel d'Osorio - 1788, etc.).

En 1789, il est nommé à 43 ans, à la mort de Charles III, peintre de la Chambre du roi Charles IV (Charles W en tenue de chasse). Il entre alors en contact avec des intellectuels et des politiciens progressistes.

En 1792 - 1793, il est atteint d'une grave maladie (dont l'origine est encore controversée) qui le laisse irrémédiablement sourd. Cette infirmité le coupe de l'extérieur. Il prend alors conscience des hypocrisies de la société et son ton change radicalement. Son inspiration et son sens de la critique sociale prennent un tour sombre et violent (le Préau des fous; l'Enterrement de la sardine; le Tribunal de l'Inquisition).

A l'aube du XIX ème siècle, le peintre, admirateur passionné de Rembrandt (1606 - 1669) publie un recueil de gravures : les Caprices. Il y attaque la superstition, la bêtise, la folie, les vices. Il y décrit sans complaisance des scènes hallucinantes de sorcellerie, de sabbats. Entre 1798 et 1805, il réalise deux de ses tableaux les plus célèbres : laMaja desnuda - la Maja vestida. Nommé, en 1799, premier peintre de la Chambre du roi, il peint de grands portraits d'apparat : Famille de Charles IV, où il se montre un analyste lucide, désabusé et même féroce. Tout comme Velasquez, il peint sans aucune flatterie.

En 1808, c'est l'effondrement de la monarchie espagnole. L'ocupation de l'Espagne par les troupes de Napoléon déclenche la révolte populaire. Goya compose (entre 1810 et 1814) les Désastres de la guerre, gravures où il dénonce avec une rare violence la cruauté humaine et l'atrocité de la guerre.

Deux tableaux, le 2 Mai 1808 et le 3 Mai 1808, exécutés au retour de Ferdinand VII, annoncent par leur composition dynamique Delacroix (1798 - 1863, TAPAJ n°40) et la peinture romantique.

Atteint une nouvelle fois par la maladie (1819), il publie les estampes de la Tauromachie et s'initie à la lithographie. Il commence les estampes visionnaires et mystérieuses des Disparates (absurdités).

Il réalise dans sa propre maison («la Quinta del sordo») les "peintures noires", visions hallucinées d'angoisse et de cauchemar qui semblent constituer une mise à nu des recoins les plus cachés de l'âme humaine.

En 1824, à 78 ans, fuyant l'absolutisme et la répression, il s'établit à Bordeaux. Il revient à une peinture plus sereine (la Laitière) et de nouveau se fait lithographe (les Taureaux de Bordeaux).

Il meurt le 16 avril 1828.

Mona Lisa Cornec

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels