Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 8 juillet 2007 à 18:01 par Jeffdelonge (discussion | contributions) (a renommé Chopin, Frédéric en Rue Frédéric Chopin)

Rue Frédéric Chopin

Frédéric Chopin 1810-1849

Ce texte de Gilles Cornec est paru dans TAPAJ n° 88 d'avril 1999

Frédéric Chopin est né le 1er mars 1810 à Zelazowa-Wola, près de Varsovie, et mort le 17 octobre 1849 à Paris.

D'origine lorraine, son père, Nicolas Chopin, émigré à l'âge de 17 ans en Pologne et devient professeur de français chez la comtesse Skarbek, puis au lycée de Varsovie. Il parle parfaitement plusieurs langues et les apprend plus tard à son fils.

Frédéric commence à composer dès l'âge de 7 ans et donne son premier concert un an plus tard. Grâce à ce concert, il commence un nouveau mode de vie qui le poursuivra durant tout son existence, il préfère jouer devant des petits groupes plutôt que dans des grandes salles.

A 16 ans, il tombe sérieusement malade et tout laisse à penser qu'il est atteint de tuberculose, maladie qui sera la cause prématurée de sa mort.

A cette époque, la tuberculose était incurable, sa jeune sœur, Emilie, décède à l'âge de 14 ans...

En 1828, Frédéric entreprend une tournée en Europe qui après Berlin, Vienne, Dresde, le conduit à Paris. Là, il fréquente les salons à la mode et fait la connaissance de nombreux artistes tels que Liszt et Delacroix avec lesquels il se lie d'une amitié profonde.

En 1832, il donne son premier concert à Paris. C'est un grand succès.

En 1835, une tournée en Allemagne lui permet de revoir ses parents pour la dernière fois. Il fait la connaissance de la comtesse Maria Wodzinska avec qui il se fiance. L'année suivante, il rencontre l'auteur français George Sand (de son vrai nom Aurore Dudevant, baronne) lors d'une soirée chez Liszt.

Maria Wodzinska rompt ses fiançailles en 1837.

Ses relations avec George Sand deviennent de plus en plus intimes et, en automne, Chopin part avec elle et ses deux enfants pour Majorque.

Au cours d'un hiver froid et pluvieux, son état de santé se détériore et il revient en France, en 1839, gravement malade. Il se rétablit à Nohant, résidence d'été de George Sand où il écrit une grande partie de son œuvre : ballades, berceuses, sonates, polonaises.

De 1840 à 1846, il passe ses hivers à Paris et ses étés à Nohant, mais son état de santé décline de plus en plus. Le mariage de Solange, fille de George Sand en mai 1847 marque la fin de sa liaison avec l'auteur, liaison qui était devenue plus amicale qu'amoureuse.

Durant les huit années que dura leur idylle, Chopin, grâce à George Sand, put se consacrer entièrement à la création musicale.

A la fin de 1847 commence le déclin de Chopin. Il tousse, crache le sang et le 16 février 1848 il donne son dernier concert à Paris. 11 entreprend une tournée de concerts entre avril et novembre en Angleterre et joue devant la reine Victoria à Londres. Il revient à Paris dans un état désespéré et meurt le 17 octobre 1849.

Chopin ne laissant aucun bien, ses amis se côtiseront pour payer sa pierre tombale. Spécialiste d'un seul instrument, le piano, son œuvre : 2 concertos avec orchestre (œuvres de jeunesse), 14 polonaises, 51 mazurkas, des variations, 5 rondos, 20 nocturnes, 3 sonates, 14 valses, 4 ballades romantiques, 4 impromptus dont la Fantaisie-impromptu, 26 préludes, des pièces diverses...

Gilles Cornec

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels