Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Rue Alfred Sisley : Différence entre versions

m (a renommé Sisley, Alfred (Pontanézen) en Rue Alfred Sisley)
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (-Pontanezen +Pontanézen))
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
{{CC-BY-ND}}
 
{{CC-BY-ND}}
  
[[Catégorie:Rue de Brest|Sisley]] [[Catégorie:Pontanezen]]
+
[[Catégorie:Rue de Brest|Sisley]] [[Catégorie:Pontanézen]]

Version du 15 novembre 2007 à 15:02

Sisley, Alfred 1839-1899

Cet article signé Mona Lisa Cornec est extrait du Tapaj n°15 de juin 1992

Peintre anglais, Affred Sisley est né à Paris en 1839 et mort à Moret-sur-Loing en 1899. En 1855, ses parents, britanniques et aisés, l'envoient en Angleterre dans l'espoir de le voir adopter une carrière commerciale. Peu doué pour cela, Sisley entre, dès son retour à Paris (1862) à l'école des beaux-arts avec Monet et Renoir, les futurs peintres de l'impressionnisme. Il délaisse l'école, deux ans plus tard, en même temps qu'eux et comme eux, il commence à peindre en plein air.

Il expose au Salon en 1866 (L'allée de châtaigniers à la Celle-Saint-Cloud). A partir de 70, - son père, ruiné par la guerre, ne lui offre plus la moindre sécurité matérielle, Sisley adopte une manière se rapprochant de celles de Monet, Renoir et Pissarro. A son retour de Londres où il s'était réfugié durant la Commune (1871) il entame la carrière d'un peintre décrié. Contrairement à la plupart des artistes impressionnistes, il n'a aucun succès auprès de la critique et la pauvreté ne cesse de le poursuivre.

Si l'on excepte trois brefs séjours en Angleterre (1874), l'autre en Normandie (1894) et le dernier au Pays de Galles (1897), il ne quitte plus I'lle-de-France. Il travaille à Marly (L'inondation à PortMarly, 1876), Bougival (Bateaux à l'écluse de Bougival, 1873), Louveciennes (La Neige à Louveciennes, 1878). Il participe à quatre expositions impressionnistes, sans jamais soulever d'enthousiasme, avec des tableaux représentant les bords des rivières d'Ile de France dont il ne se lasse point d'étudier la lumière et les reflets sur l'eau. En 1882, il se fixe définitivement à Moret, petit village sur les rives du Loing qui, vers la fin de sa vie, devient sa source principale d'inspiration (Le Canal du Loing).

Marié, père de famille, Sisley est mort en 1899 sans se voir accorder la nationalité française qu'il sollicitait depuis 1895. Le nom de l'Anglais Sisley est rattaché à l'école française, comme celui des peintres Jongkind, Van Gogh, Pissarro, respectivement natifs de Hollande et des Antilles Danoises bien que ce dernier fût français.

Mona Lisa Cornec

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels