Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 29 août 2013 à 04:34 par Spam1 (discussion | contributions) (Lionel Van Aertryck)

Participants groupe cartes ouvertes

par ordre alphabétique svp

Les participant-e-s à la liste de discussion sur les usages des cartes ouvertes au pays de Brest, enrichie de la participation d'autres acteur-ice-s des cartes ouvertes intéressé-es par des échanges avec nos projets


Antony Auffret

Je suis Antony Auffret, coordinateur du département virtuel de l'association des petits débrouillards Bretagne.

Les petits débrouillards Bretagne agissent pour contribuer à ce que les sciences et les technologies soient l'affaire de toutes et de tous. Chacun peut rejoindre les petits débrouillards pour y mener des projets en lien avec les sciences et les techniques.

L'association s'adresse aux adultes par des cafés des sciences, des formations, des Ateliers de Bidouille Informatique Libre,... et aux jeunes à partir de 6 ans, propose des clubs, des ateliers, des minis-stages pour les vacances,...

Les petits débrouillards à Brest disposent de matériel propre et de matériel mis à disposition par la ville (il est propre aussi !). Appareil photo réflex numérique, vidéo projecteur, écran, ordinateurs (des imac), connexion à internet, PAPI, locaux ... ces espaces et ce matériel peuvent être mis à disposition sur simple demande. Si nous prêtons ce matériel c'est que nous considérons qu'il s'agit de bien commun !

Les locaux des petits débrouillards accueillent également, outre les petits débrouillards, la maison du libre, des spip apéro, des réunions diverses et variées, l'association Brest à pied et à Vélo,...

Si nous nous intéressons aux cartes ouvertes et plus généralement aux TICs c'est pour deux raisons :

  • un enjeux autour de l'appropriation sociale des technologies, comment ça marche ?
  • un enjeux autour de l'usage social, qu'est-ce que j'en fait ? Comment je m'en sert ? Comment ça peut me servir ? Quelles transformations sociales cela peut-il induire ?
  • un enjeux autour du sens : qu'est-ce que le droit d'auteur ? La connaissance partagée ? La connaissance libre ? Le bien commun ?

Bon ça fait trois raisons, mais tant mieux !

Au plaisir d'échanger et construire ensemble !


Cécile Bothorel

Je suis Cécile Bothorel, chercheur en Informatique à Telecom Bretagne, travaillant sur plusieurs projets autour des réseaux sociaux et du web2.0. Fervente supportrice du logiciel libre et autres initatives collaboratives, c'est tout naturellement que j'ai participé activement, GPS en main, à la cartographie OSM de la commune de Plouarzel. Les deux "cartoparties" organisées ont été un succès et nous ont permis en moins de 6 mois d'aboutir à une carte très détaillée (grâce notamment à l'import BMO du bâti).

Nous réfléchissons dorénavant à exploiter ces données très riches, par exemple en utilisant Chimère pour décliner des services Web, mais nous visons aussi des usages en mobilité, en exportant la carte "routable" sur un GPS...

Pour ma part, je m'intéresse plus à la mise en oeuvre de futurs services, d'un point de vue technique. Nous avons par exemple des problématiques d'impression de cartes (des sites comme MapOSMatic sont très intéressants mais ne suffisent pas car n'impriment pas de manière exhaustive toutes les informations voulues) ; nous souhaitons également, de manière complémentaire, afficher/éditer des cartes thématiques et pouvoir changer le fond de carte selon l'usage (une carte "urbanisme" n'affichera pas les mêmes informations qu'une carte "touristique" ou encore une carte liée à un événement sportif).

J'encadre en ce moment un projet d'étudiants Ingénieurs de Télécom Bretagne sur ces problématiques, et suis partante, de manière générale, pour apporter ma contribution autour des cartes ouvertes.

Sylvain Blond

Je participe au groupe cartes ouvertes en tant que développeur du projet Canopedia .org. Il s'agit d'un inventaire collaboratif des pratiques éco-citoyennes qui référence solutions, conseils et adresses d'acteurs.

Je suis par ailleurs graphiste indépendant.

Le projet de carte ouverte, m'intéresse d'une part personnellement car je participe déjà à openstreetmap, et puis également car je réfléchi à la possibilité d'un lien entre le projet Canopédia et les "green map".

Michel Briand

(vice président de Brest métropole Océane)

Eu local en charge d'internet et du multimédia à Brest et de l'aménagement numérique à Brest métropole Océane  et aussi de l'économie sociale et solidaire

Soucieux d'élargir les biens publics numériques mis en communs, je participe à Creative commons France et j'ai initié l'an passé la semaine "Brest en biens communs".

Après s'être impliquée dans les usages du logiciel libre (le CD bureau libre free -eos édité par la ville et ses partenaires a été diffusé à 300 000 exemalaires) Brest et le projet "lien soial et usages innovants du multimédia'" au pays de Brest soutiennent maintenant la mise en œuvre des cartes libres.

Les photos aériennes éditées par BMO sont réutilisables tout comme les contenus du site de la ville et des sites participatifs (sous certaines conditions) et celui de Plouarzel. Et une délibération est proposée via le responsable du SIG au bureau de communauté pour indiquer la libre utilisation des données géographiques.

J'ai proposé la création de ce groupe de travail pour relier les projets d'usages initiés à Plouarzel, Plougonvelin et émergeants à Plouzané et Brest.

Pour ma part j'aimerais bien que les projets de cartes permettent aussi
* d'ouvrir des questions comme la légalité des panneaux publicitaires sur la voie publique
* de faire avancer des pratiques comme le refus de la vente liée (où s'équiper en ordinateur libre à Brest)

  • de valoriser les initiatives d'une économie en transition (recyclerie, échanges et trocs, circuits courts ..)
  • et favoriser un service public de qualité en relevant des dysfonctionnements
  • ....


Gaëlle Fily

Je suis animatrice de projets dans le domaine des TIC au sein du service Internet et expression multimédia à la Ville de Brest.

J'anime le projet Wiki-Brest et je suis à présent la référente dans le service sur le projet Cartes ouvertes. N'hésitez donc pas à me contacter pour toutes questions.

Catherine Guével

Je travaille à mi-temps dans deux mairies différentes :

A Brest , j'anime le projet Médiablog au sein du service Internet et expression multimédia.

A Ploudalmézeau, je suis chargée de la communication de la commune. Nous sommes en train de travailler sur la refonte du site Internet et à ce titre, nous nous intéressons au projet Cartes Ouvertes en Pays de Brest et notamment ses applications dans le domaine du tourisme.


Mathias Herberts

http://bibale.com

J'ai cartographié les communes d'Esquibien et Audierne dans OSM.

Je travaille sur une plateforme de recherche géographique que tout le monde pourra utiliser.


Benjamin Jean

Rapide présentation à mon tour : je suis Benjamin Jean et je suis juriste spécialisé en Propriété Intellectuelle, et plus spécialement sur les enjeux juridiques de l'open source. Je suis par ailleurs membre et/ou administrateur de quelques associations issues du monde du Libre (Veni, Vidi, Libri ; Framasoft ; Creative Commons ; Musique-Libre ; Libre-Accès ; etc.).

J'ai déjà pas mal travaillé sur les réflexions en matière de licences sur les données géographiques/géospatiales et je suis très intéressé par ce projet (et tout à fait volontaire pour y contribuer à la hauteur de mes moyens et de mon temps).

Daniel Le Gléau

Après avoir participé aux carto-parties de Plouarzel en 2009, j'ai commencé à cartographier la commune de Plougonvelin et compte bien y entraîner les associations locales.

Ancien informaticien en retraite, j'accompagne plusieurs associations dans la création et la maintenance de leur site, en préconisant le CMS SPIP et en les informant de l'existence des logiciels libres...


Étienne Loks

Ingénieur en informatique, je suis le développeur de Chimère, l'outil de cartographie collaborative basé sur OSM qui sera utilisé pour les cartes ouvertes du pays de Brest. Par ailleurs, je suis impliqué dans le groupe de travail de la Carte Ouverte rennaise.

Je m'intéresse bien sûr à OSM (contributeur régulier), au logiciel libre (en plus de mes développement sous licence libre, je suis membre du GULL rennais Gulliver) mais aussi plus largement aux données libres.


Brice Mallet

Je m'intéresse au sujet des données géographiques libres par goût et profession.

De formation initiale écologue et géographe, j'ai navigué dans les cartes, en ai produites et prends toujours un réel plaisir à étudier une carte au 25.000ème pour des balades. Travaillant maintenant dans l'informatique, j'ai récemment découvert OSM et je suis maintenant contributeur sur la région nantaise.

Je m'intéresse plus particulièrement aux projets communs que peuvent fonder une communauté tel OSM et les collectivités locales : versement de données cf. Brest et également création de données, à l'instar de la cartopartie de Plouarzel.

De par ma profession, je suis en relation constante avec les collectivités locales équipées d'espaces multimédia, puisque je travaille dans le cadre du programme Cyber-base.


Nicolas Pettiaux

Je suis moniteur de voile aux Glénans, une célèbre institution dans le secteur des écoles de voile, sans doute la plus grande école de voile européenne.

Une des choses qui la caractérise est son esprit de coopération et de transmission des connaissances. Un de mes rêves est qu'ils participent à des projets collaboratifs, par exemple faire des cartes marines libres telles que celles de http://www.openseamap.org/ (auxquelles j'aimerais participer moi aussi ... si j'étais près de la mer) Leur base principale est Concarneau et beaucoup de stages se passent dans la baie, mais de nombreux s'étendent jusqu'à Brest. Une très importante lieu de navigation chaque été est l'archipel des Glénans, truffé de caillous.

Comme Brest est une base nautique importante, peut-être qu'une participation à une projet comme http://www.openseamap.org/ serait envisageable, ne fut ce que pour là aussi donner une impulsion.

Peut-être qu'un jour le SHOM donnera aussi ses données marines, et que l'on pourra avoir des cartes marines libres (comme celles que l'office cotier américain propose voirhttp://www.justmagic.com/RasterChart2BSB.html) utilisables dans des programmes libres de navigation comme http://opencpn.org/ un logiciel libre de navigation

Bon, sans doute je rêve tout haut avec vous, mais si on ne pousse nos rêves, qui le fera et fera changer les choses ?


Christian Rogel

Ne soyez pas étonnés de voir un Cornouaillais sur votre liste nordouestienne. Je suis donc Christian Rogel, le principal cartographe de Quimper, de Morlaix et de leurs environs. Les mappeurs des communes plus lointaines et moi-même ont bénéficié du savoir de Steven et Ludo, lors de la mapping partie tenue à Quimper le 16/11/08. Moi-même, j' étais présent à la 1ère MP de Plouarzel. (Salut à Cécile, Marie-Catherine et Louis-Julien) Ayant des raisons familiales de fréquenter Portsall, j'ai tracé un bon paquet de voies dans cet endroit. Par ailleurs, je suis chargé de mission au Conseil général et j'ai, parmi mes différentes tâches, celles de compléter des cartes sur le SIG de ma collectivité.

J'utilise l'exemple de BMO et de Plouarzel pour montrer que les Départements devront un jour être en mesure de répondre aux sollicitations des gens qui leur demanderont l'accès aux fichiers géographiques numériques. Prendre OpenStreetMap comme moyen rapide de remplir les obligations du droit à l'information de la population est une solution, au moins efficace à court terme.

N'étant geek qu'à temps partiel  ;-), je suis preneur d'infos sur les cartes particulières à partir de Chimère. D'une manière générale, même les mappeurs un peu expérimentés ont toujours des choses à apprendre, car mapper, c'est touhjours choisir certaines choses au détriment du reste.

Note : je cherche parfois à remplir le tag du breton (name:br) pour les lieux-dits et les voies. J'ai écrit une page à ce sujet dans le wiki OSM. Je suis prêt à échanger là-dessus.

Christian (ChRogel sur OSM) Quimper


Lionel Van Aertryck

(vice-président en charge de l'informatique et de la communication de la communauté de communes du Val d'Ille (35))

J'ai découvert récemment et avec enthousiasme lors de la préparation d'une journée d'information sur les logiciels libres que les principes du logiciels libres pouvaient aussi s'appliquer aux données, et qu'un magnifique projet (OSM) collaboratif à souhait constituait un exemple de ce que tout cela pouvait produire. Je me suis alors plus concrètement impliqué et j'ai entamé, sur la base de ce qui s'était fait sur BMO, l'import dans OSM d'une partie des données dont dispose la communauté de communes en décembre dernier, avec l'aide de Steven Leroux. A présent je souhaite contribuer à cette diffusion des données publiques vers le libre (l'expérience sur le Val d'Ille a aussi fait école, puisque notre communauté de communes voisine, le Pays d'Aubigné, a fait de même depuis !).

Ces superbes oeuvres d'art devront être stockées dans un coffre-fort ignifuge de qualité ou une grande armoire forte anti feu de type armoire forte ignifuge pour supports papier ou data

L'intérêt pour la collectivité de disposer de ce type d'outil et de contribuer à ce que les citoyens puissent également en bénéficier librement est pour moi une évidence.

Il reste à mettre tout cela en musique pour que l'expérience puisse, comme les données, être également partagée.

François Van Der Biest


Arnaud Yonnet

Bénévole pour le collectif maison du libre

Je m'intéresse au projet car il est libre, qu'il est local et que nous avons un projet de cartographier les revendeurs informatiques respectant la loi sur la vente lié et ainsi que les entreprises offrants du support sur les logiciels libres.


Romain Mehut

Breton "exilé" en Lorraine, je suis contributeur au projet OpenStreetMap et souhaite ainsi m'inspirer des initiatives du Pays de Brest pour avancer dans mon secteur.

J'ai pris de nombreux contacts avec des élus (mairie et intercommunalité) et ceux-ci se montrent très intéressés par OSM. Je recherche donc des exemples sur lesquels m'appuyer comme Brest pour avancer dans la démarche d'ouverture des données publiques...

Aussi, le webmaster de la Ville de Toul où je réside travaille à l'élaboration d'une carte Chimère. Un wiki pourrait être une suite logique à l'échelle de la ville puis de l'intercommunalité. Et de la même façon, il est toujours plus facile de prendre exemple là où cela fonctionne déjà.

Outils personnels