Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

PAPI du Foyer des Jeunes Travailleurs Kerabécam : Différence entre versions

(carte et boites)
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (-color: black; float:left +color: black; float:left; margin-right:1em))
Ligne 1 : Ligne 1 :
{|style="border: 1px solid navy; background-color: #f9f9f9; color: black; float:left"  
+
{|style="border: 1px solid navy; background-color: #f9f9f9; color: black; float:left; margin-right:1em"  
 
|<googlemap lat="48.393251" lon="-4.487185" zoom="15" width="250" height="250">
 
|<googlemap lat="48.393251" lon="-4.487185" zoom="15" width="250" height="250">
 
48.391966, -4.487254, Rue Kerabecam Brest, Bretagne
 
48.391966, -4.487254, Rue Kerabecam Brest, Bretagne

Version du 21 novembre 2007 à 09:03

<googlemap lat="48.393251" lon="-4.487185" zoom="15" width="250" height="250">

48.391966, -4.487254, Rue Kerabecam Brest, Bretagne </googlemap>

Accessibilité
Accessibilité
WIFI
WIFI
PAPI du Foyer des Jeunes Travailleurs Kerabécam
Tarif : Gratuit
Équipement : 3 ordinateurs, scanner, appareil photo numérique, magnétoscope, télévision, graveur de DVD/CD
Horaires : Du lundi au vendredi : de 10h à 19h
Adresse : 7, rue Kérabécam
Tel : 02 98 43 14 06
Mail : siege-aile@wanadoo.fr
Site Web : Site de l'assiciation AILE



Activités proposées :

  • Accès libre et accompagné à Internet et au multimédia
  • Initiation (multimédia, informatique, internet), bureautique, recherche d'information sur Internet / forum, messagerie, chat / forum, téléprocédures et téléchargements de fichiers administratifs, téléphonie sur Internet

Jusqu'au bout du monde.

Le PAPI du foyer de Kerabécam situé à mi-chemin entre la mairie et l'hôpital Morvan, est installé dans la salle à manger. Un endroit chaleureux. Ouvert sur une terrasse décorée de grandes fresques. Ce point Internet est utilisé en majorité par les jeunes résidents : quarante quatre garçons et filles de 16 à 30 ans, confrontés à des situations diverses : contrat intérimaire, recherche d'emploi, études, stages, ou qui travaillent depuis trop récemment pour espérer louer un logement. Pour les résidents, l'accès est gratuit. Pour les personnes extérieures, autorisées à venir déjeuner dans le foyer, une somme minime est demandée.

Les résidents sont nombreux à taper leur CV sur ordinateur. Ils peuvent aussi accéder à différents sites pour la recherche d'emploi, dont celui de l'ANPE, s'informer sur des entreprises, télécharger des dossiers pour des concours... Les étudiants, de leur côté, y mènent des recherches documentaires dans le cadre de leurs travaux. Et le PAPI intéresse aussi les quelques étrangers résidents. Par le biais de leur boîte aux lettres électronique, ils reçoivent des nouvelles de leurs proches. Ils s'informent également volontiers sur les meilleurs circuits touristiques de la région, les loisirs...

Dénicher l'introuvable !

Nous avons rencontré Véronique, résidente et utilisatrice de ce PAPI. Etudiante en première année d'espagnol à Brest, elle communique via le net avec ses amis du Costa Rica ou du Mexique, des assistants qu'elle a connus à la faculté. « Avec ses pays, une lettre met un mois pour arriver. Quand elle arrive ! Ceci dit, je trouve ce mode moins authentique qu'une lettre papier, à laquelle je reste attachée ». Passionnée de littérature espagnole, Véronique navigue aussi sur le Web pour « dénicher de la littérature introuvable en France, ni même importable ! J'ai par ailleurs accès à des sites de poètes mexicains ou autres, ce qui est un plaisir. J'y vois aussi des pistes possibles pour trouver des ouvrages qui ne sont plus édités ». C'est ainsi qu'elle a pu « trouver les références d'une anthologie rare de la poésie de la Résistance 39-45 ». L'étudiante conclut : « Internet, c'est un bel outil. Efficace. Mais ce n'est qu'un outil. Je ne suis pas très « chat ». Trop artificiel. Par ailleurs, les recherches sur Internet ne font pas tout. J'ai vu des lycéens y plonger pour rédiger leur dissertation de philo. Ils n'ont fait dans le fond que du copié collé. Cela ne remplace ni le travail ni la réflexion »...

Repris de l'article de Monique Férec écrit pour @-brest et publié le 17 décembre 2004

Outils personnels