Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 15 décembre 2018 à 17:22 par Claude PERON (discussion | contributions) (Un dispositif rôdé)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Objectif Plancton

Prélèvement en rade

"Objectif Plancton" est une démarche éco-citoyenne qui a pour but d'étudier les conséquences du changement climatique sur le plancton. Elle est mise en œuvre par Océanopolis en partenariat avec l'Amicale des Plaisanciers des Marinas de Brest (APMB), l'Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) et l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (Ifremer).

Un projet qui ne pourrait avoir lieu sans les 17 bateaux mis à la disposition des scientifiques !

Une collecte sous le signe du partage et de la convivialité

Ce samedi 30 juin 2018, de 11 h à 15 h, Yvon Le Guen a participé, sur Habana, sa vedette de 12 m, à cette action de science participative en rade de Brest. Accompagné de Tiphaine Birien, étudiante titulaire d'une thèse de microbiologie biologie marine obtenue à l'UBO, et d'Antoine, son compagnon, il était chargé des prélèvements d'eau de mer au point 13, en face de l'Auberlac'h (48 18 05 N 04 26 00 W).

Adhérent de l'Amicale des Plaisanciers des Marinas de Brest et ancien hydrographe de la Marine (SHOM), c'est pour lui l'occasion de garder un lien avec son ancienne profession. C'est aussi un moyen de partager son expérience et de rencontrer des personnes sympathiques, passer quelques heures sur l'eau et, bien sûr, casser la croûte ensemble.

Résidant aujourd'hui dans la région sétoise (34), c'est également un retour pour des vacances dans son pays natal, sur son bateau, tout en joignant l'utile à l'agréable. Cette année, il participe pour la deuxième fois à la collecte, la première ayant eu lieu en avril.

Un dispositif rôdé

Tous les prélèvements doivent avoir lieu à la même heure, celle de la basse mer (13 h 30, ce jour). Les 17 navires des plaisanciers (bateaux à moteur, à voiles, vieux gréements, canot SNSM) se sont vu attribuer chacun un « spot » où effectuer cette opération. Sur le Habana, vedette particulièrement bien adaptée avec une plage arrière large, l'équipe se répartit les rôles pour barrer, effectuer les manipulations et assurer le secrétariat en prenant des notes.

Une liste d'instructions préalablement établie par les organisateurs indique les 3 manipulations bien distinctes à effectuer, toujours les mêmes depuis le début en 2014 :

  • une mesure de la turbidité de l'eau ; un disque noir et blanc (disque de Secchi) équipé d'une corde à nœuds permet, lorsqu'il n'est plus visible, d'évaluer ce paramètre
  • un prélèvement d'eau de mer à une profondeur de 1,50 m
  • un parachute en filet fin équipé d'une bouteille (collecteur) est tracté par le bateau autour du « spot » pendant ¼ h, afin de recueillir le plancton

Le traitement des résultats à terre

Au retour, tous les participants se retrouvent au local de l'Amicale des Plaisanciers au port du Moulin Blanc autour d'un café-gâteaux bien mérité. Tout le matériel de prélèvement ainsi que les échantillons collectés sont débarqués et transmis aux chercheurs des deux organismes, l'IUEM et l'Ifremer, chargés de récupérer les données recueillies en rade et de les traiter dans leurs laboratoires.

Une détermination du plancton au microscope relié à un écran est réalisée en direct pour le public. Une autre partie des échantillons est congelée dans de l'azote liquide afin d'être étudiée plus tard.

Des animations diverses sont prévues : jeux sur le thème de la chaîne alimentaire, différentes espèces de plancton,...

Une dernière sortie « Objectif Plancton » est programmée pour le 29 septembre 2018.

Quatre ans de prélèvements en Bretagne

Rade de Brest, les 17 stations de prélèvement de l'opération Objectif Plancton

Océanopolis, est un centre de culture scientifique, technique et industrielle. L'appellation CCSTI désigne un lieu de médiation scientifique à destination du grand public. C'est pourquoi Océanopolis a mis en place depuis 2014 cette démarche de citoyenneté active et de partage des savoirs à Brest, Lorient et Concarneau.

Les partenaires sont l'Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM), une composante de l'Université de Brest (UBO), l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (Ifremer), l'observatoire du plancton de Port-Louis (Université de Bretagne-Sud, UBS) et le Muséum d'Histoire Naturelle de Concarneau, le « Marinarium », qui est la plus ancienne station marine au monde encore en activité.

Une équipe d'une dizaine de personnes, dirigée par Philippe Pondaven, Professeur à l'UBO (IUEM), est chargée de cette opération : 3 scientifiques, 2 coordinateurs à Lorient et Concarneau, 4 médiateurs-organisateurs d'Océanopolis ainsi que les responsables des Amicales de Plaisanciers. Les premiers prélèvements ont eu lieu en juin 2014. A la suite, un Comité scientifique a été mis en place afin de définir un protocole d'échantillonnage. Depuis 2015, ce sont 3 prélèvements par an qui sont réalisés en avril, juin et septembre.

L'objectif scientifique est de vérifier comment les communautés de plancton vont évoluer en fonction du changement climatique. Tous les prélèvements se font à un instant T, à la basse mer, sur 17 sites de la rade de Brest sur 16 bateaux par 28 embarquants. Actuellement, après 5 sessions, il est difficile d'interpréter ces données et d'en tirer un bilan global ; pour détecter des changements sensibles, il faudra probablement attendre encore au moins 5 ans.

Pour en savoir plus:

Outils personnels