Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Le chat qui ne voulait pas mourir : Différence entre versions

 
Ligne 40 : Ligne 40 :
  
 
* Illustration de couverture de [http://www.wiki-brest.net/index.php/Blequin Blequin]
 
* Illustration de couverture de [http://www.wiki-brest.net/index.php/Blequin Blequin]
 +
* [http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb457262165 Bibliothèque nationale de France]

Version actuelle datée du 9 juillet 2019 à 11:34

Le Chat qui ne voulait pas mourir est le premier roman de Régis Kérébel, édité par l'auteur en 2019. Il s'agit d'un roman autobiographique romancé portant sur la période de 2006 à 2009 de la vie de Régis Kérébel sous le pseudonyme de Franck.

Résumé

Régis Kérébel, Breton d'Arvor, réalisateur de courts-métrages, s'avère également joueur d'échecs expérimenté et russophile. Son premier roman, Le Chat qui ne voulait pas mourir, entraîne le lecteur, avec une certaine pointe d'auto-dérision, sur les chemins de traverse d'un amour improbable entre un poète sans prétention et une femme de l'Est. De Brest à Moscou, de Paris à Odessa, leur amour résistera-t-il à l'impétuosité des vents d'Ouest ?

Description des personnages

Il y a deux personnages principaux :

Franck

fils de militaire français, il est un quasi anti-héros, un grand rêveur passionné d'échecs et de femmes russes.

Tatiana

scientifique russe, elle est issue d'une famille pauvre.

Extraits

  • « Les fleurs sont l'éternelle reconnaissance de la vie à deux ; le chocolat contribue à goûter le bonheur ensemble. » (p. 56)
  • « Les animaux n'étaient pas les seuls dépositaires de ces immenses territoires. Au fil des jours, je me rendais compte que chacun y avait sa place, et que changer ce qui appartenait à ce pays revenait à lui voler son âme. (p. 85)
  • « Le rêve bleu. J'avais ce rêve bleu de la reconnaître dès qu'elle se présenterait à mes yeux, alors je saurais que c'est Elle que j'aimerais toute ma vie, et après la vie... Chaque jour passé auprès d'elle sera un jour nouveau, inattendu, comme la Joie, comme l'Icône, comme une fleur que l'on arrose sans cesse d'amour. Pour elle, je franchirais les continents et tous les Océans, ma rame sera mon crayon, ma pirogue en papier, où je chanterais toutes les merveilles déjà présentes dans son regard... Ne pourrais-je pas être son preux chevalier, son Roi, dans ce Roque de mes rêves ?

Critique

  • « Un voyage poétique au cœur d'une passion amoureuse. » Mikaël Tygreat

Notes et références

  1. Le roman est passé en comité de lecture chez JC Lattès

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Outils personnels