Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 5 juin 2019 à 10:09 par VictorL (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Conférence sur l'Art Brut et singulier

Logo Association

Association les Amis de Musée des Beaux Arts de Brest métropole

Conférence de Françoise Terret Daniel : « Art brut et Art singulier : la création en dehors des circuits culturels, ou le retour du refoulé culturel »

L’assistance était nombreuse pour écouter Françoise Terret Daniel qui, après avoir défini ce qu’est l’art brut, a développé sa présentation en illustrant son propos, présentant quelques œuvres d’artistes emblématiques de ce courant artistique.

L'art Brut a été défini par Jean Dubuffet en 1945, véritable défi au milieu artistique contemporain : « L’art s’adresse à l’esprit et non aux yeux. ». Dans les années 70, l’Art bénéficie d’un regain d’intérêt et la collection de l’Art brut est inaugurée à Lausanne en 1976. Pour Jean Dubuffet, l’Art brut n’est ni naïf ni l’art des fous mais il faut être fou pour créer et ce, même si la première découverte de l’art est asilaire. L’Art brut est une forme sauvage de création opposée à l’art homologué. C’est aussi un art élémentaire aux techniques sommaires, un bricolage.

L’Art brut se fonde sur trois sources :

La première est l’Art asilaire.

Les premiers découvreurs de l’Art asilaire sont deux médecins psychiatres : le suisse Morgenthaler, ami de Paul Klee et l’allemand Hans Prinzhorn qui collectionne 5000 œuvres de 435 « cas » en trois ans.

Adolf Wölfli

Patient du médecin Morgenthaler, il écrit, compose et interprète avec des instruments à vent de sa confection. Il avait écrit au dos de son œuvre : un million de dollars ou un paquet de tabac !

- Pour visualiser des œuvres de Adolf Wölfli


Aloïse Corbaz

Internée en 1918, institutrice, préceptrice à la cour de Philippe II elle peint des personnages d’opéra, des amoureux enlacés, des reines et des grands hommes dans une profusion de couleurs.

- Pour en savoir plus sur Aloïse Corbaz

Heinrich Anton Müller

Vigneron né à Versailles et vivant en Suisse conçoit des machines délirantes qui vont inspirer Nikki de Saint Phalle et Jean Tinguely.

- Quelques œuvres de l’artiste au musée de Lausanne

Plus tard, Marcel Réja, médecin, écrivain distinguera les artistes devenus fous des fous devenus artistes.


La deuxième source de l’Art brut est l’art des Médiums appelés aussi Spirits.

Ainsi, par exemple, André Breton découvre Augustin Lesage qui dans sa peinture retrouve l’automatisme, une expression sauvage et magique de la vie intérieure et de l’inconscient.


Augustin Lesage

Il entend une voix du fond de la mine en 1911 : « Un jour, tu seras peintre et tes peintures seront soumises à la science...Ne cherche pas à comprendre. ». Il pense être la réincarnation d’un peintre égyptien .«Jamais je n’ai une vision d’ensemble de ce que je vais peindre. Un tableau se fait par détail. Je suis à la disposition de mes guides (les esprits) comme un enfant.»

- Augustin Lesage sur France Culture

- L’artiste & ses œuvres sur le site « Wonderful Art »


Joseph Crépin

Plombier couvreur, clarinettiste réalise 300 tableaux «merveilleux», persuadé qu’il pourrait arrêter la guerre.

/ Madge Gill (Londres, 1882/1961)

Médium, crée en état de transe.

Laure Pichon

Initiée au spiritisme après son divorce, dessine à partir de 1930 des messages et des prophéties.


La troisième source de l’Art brut  

est celle des marginaux et excentriques :

Scottie Wilson

Quelques Oeuvres /wilson-scottie de Scottie Wilson


Pascal-Désir Maisonneuve

Quelques œuvres de Pascal-Désir Mainsonneuve

Pierre JaÏn

Cultivateur, il se retire à Ty Nevez en Douarnenez où il sculpte le bois et l’os, crée un jardin extraordinaire et joue de la musique« bruitiste »


Gaston Chaissac

Vice- président du club des échappés de la vie.

quelques œuvres de Gaston Chaissac

Références

  • Le Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’Art brut de Lille Métropole sur Wikipédia


Pour en savoir plus sur l’association des Amis du Musée des Beaux Arts de Brest

Outils personnels