Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Commerces de Kérinou dans les années 20-30 : Différence entre versions

 
 
(14 révisions intermédiaires par 5 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Kerinou de mon enfance
+
*Kerinou de mon enfance (De 1923 à 1939)
(De 1923 à 1939)
+
** La route vers [[:Catégorie:Saint-Renan|Saint-Renan]] aujourd'hui rue Cdt Drogou
 +
** La rue Robespierre aujourd'hui, rue Jean Jaurès auparavant
 +
** La rue Mathieu Donnart auparavant l'allée verte
 +
** Le pont de l'Harteloire n'existant pas (passage par Kerinou obligé)
 +
** La rue du moulin à poudre est restée la même.
  
La route vers st Renan aujourd’hui rue Cdt Drogou
 
La rue Robespierre aujourd’hui, rue Jean Jaurès auparavant
 
La rue Mathieu Donnard auparavant l’allée verte
 
Le pont de l’Harteloire n’existant pas (passage par Kerinou obligé)
 
La rue du moulin à poudre est restée la même.
 
  
 +
*Cafés : (très nombreux)
 +
**Lésour vers place Albert 1er
 +
**Quinquis « au tram » juste devant l'usine des trams
 +
**Blaize rue du moulin à poudre
 +
**Barbitras devant l'usine des trams
 +
**Ségalin « café du centre »                                                               
 +
**Abgrall angle Jaurès et brasserie de Kérinou, Cluarec rue cdt Drogou et Kerblois .
 +
**Café et restaurant l'étoile au centre de Kérinou.
 +
**Bourhis bar tabac (lieu de réunion de la gestapo dont le casernement se trouvait à l'école de la Bonne Nouvelle), les propriétaires ont disparus pendant la prise de Brest en 1944.
 +
**Quiviger, Nicol, Boutier
  
Cafés : (très nombreux) Lésour vers place Albert 1er
+
*Boucheries : Prigent (Gouzien, chevaline), Leroux.
Quinquis « au tram » juste devant l’usine des trams
 
Blaize rue du moulin à poudre
 
Barbitras devant l’usine des trams
 
Ségalin « café du centre »                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       
 
Abgrall angle Jaurès et brasserie de Kérinou, Cluarec rue cdt Drogou et Kerblois .
 
Cefé et restaurant l’étoile au centre de Kérinou.
 
Bourhis bar tabac (lieu de réunion de la gestapo dont le casernement se trouvait à l’école de la Bonne Nouvelle), les propriétaires ont disprus pendant la prise de Brest en 1944.
 
Quiviger, Nicol, Boutier
 
  
Boucheries : Prigent (Gouzien, chevaline), Leroux.
+
*Charcuteries : Brenn (cochon rose), Jouanjan, Douguedroit.
  
Charcuteries : Brenn (cochon rose), Jouanjan, Douguedroit.
+
*Alimentation : Coopérateur, Dock de l'ouest, Gouvernnec, Toulouat l'alliance des travailleurs.
  
Alimentation : Coopérateur, Dock de l’ouest, Gouvernnec, Toulouat l’alliance des travailleurs.
+
*Crêperie : Jézéquel, Boulic dans un cabanon au pied de la chapelle.
  
Crêperie : Jézéquel, Boulic dans un cabanon au pied de la chapelle.
+
*Boulangerie : Gélébart, Loxq.  
  
Boulangerie : Gélébart, Loxq.  
+
*Écoles : [[Modélisation de l'architecture de l'école Bonne Nouvelle|Bonne Nouvelle]], Kéraloche, Croix Rouge.
  
Ecoles : Bonne Nouvelle, Kéraloche, Croix Rouge.
+
*Tabac, journaux : Calounec, Julou, Bourhis (+ bar).
  
Tabac, journaux : Calounec, Julou, Bourhis (+ bar).
+
*Cycles : Sidaner (poste actuellement), Manant rue Drogou (CCL)
  
Cycles : Sidaner (poste actuellement), Manant rue Drogou (CCL)
+
*Graines : Gélébart
  
Graines : Gélébart
+
*Chapelier : Lanvec
  
Chapelier : Lanvec
+
*Quincaillerie : Gélébart, Quélénnec
  
Quincaillerie : Gélébart, Quélénnec
+
*Mercerie : Gouriou (en gros) Kermaïdic, Léoquet
  
Mercerie : Gouriou (en gros) Kermaïdic, Léoquet
+
*Meubles : Abolivier, Castrec (confection et vente)
  
Meubles : Abolivier, Castrec (confection et vente)
+
*Coiffures :  
 +
**Hommes Quéré
 +
**Femmes Goavec
  
Coiffures : hommes Quéré
+
*Pâtisseries : Choquer
      Femmes Goavec
 
Pâtisseries : Choquer
 
  
Poissonneries : Dans le cabanon au pied de la chapelle
+
*Poissonneries : Dans le cabanon au pied de la chapelle
  
Livres anciens : Le Lay
+
*Livres anciens : Le Lay
  
Peintre encadrement décorateur : Renaot
+
*Peintre encadrement décorateur : Renaot
  
Charbon : Ouarné
+
*Charbon : Ouarné
  
Cinéma : Sélect
+
*Cinéma : Sélect
  
Chapelle : Ste Anne (face au sélect)  
+
*Chapelle : Ste Anne (face au sélect)  
  
Pharmacies : Kervern, Spartel
+
*Pharmacies : Kervern, Spartel
  
Docteurs : Bouvier, Fortin (hotel Rossigni aujourd’hui) Décan
+
*Docteurs : Bouvier, Fortin (hotel Rossigni aujourd'hui) Décan
  
Artisans : Peintre (couvreurs : Quéméneur et Goavec) marchand de fruits gros (marché Bernard) électricien Burman disparu avant l’arrivée allemande           
+
*Artisans : Peintre (couvreurs : Quéméneur et Goavec)- marchand de fruits gros (marché Bernard) - électricien Burman décédé le 17 octobre 1939.       
  
Tailleurs : Pierre Corlay (président de l’ESL après l’hostis)
+
*Tailleurs :  
                  20 couturières
+
**Pierre Corlay (président de l'ESL après l'hostis) 20 couturières
      Corlay (père de Pierre) vente de tissus et confection
+
**Corlay (père de Pierre) vente de tissus et confection
  
Horloger : Le Bris
+
*Horloger : Le Bris
  
Sellerie bourellerie : Nicol
+
*Sellerie bourellerie : Nicol
  
Cordonnerie : Tanguy  
+
*Cordonnerie : Tanguy  
 
      
 
      
Forges : Nicol
+
*Forges : Nicol
  
Déménagement : Ploué
+
*Déménagement : Ploué
  
Bazar : Martin
+
*Bazar : Martin
  
Fermes : Jestin, Cloarec, à coté de l’école bonne nouvelle
+
*Fermes : Jestin, Cloarec, à coté de l'école bonne nouvelle
  
Liaisons : Trains patatesainsi nommé, celui-ci amenait à Brest tous les produits des champs,    
+
*Liaisons : Trains patates ainsi nommé, celui-ci amenait à Brest tous les produits des champs,Kérinou avait sa gare à l'allée verte, il partait de la gare des cars près de la gare Brest Paris, les fermières livraient lait et beurre avec une voiture tiré par un cheval.
Kérinou avait sa gare à l’allée verte, il partait de la gare des cars près de la gare           Brest Paris, les fermières livraient lait et beurre avec une voiture tiré par un cheval.
 
  
Feux de st Jean , très suivi par les deux garde champêtres
+
*Feux de st Jean , très suivi par les deux garde champêtres
  
Kérinou qui bouge : Le pont de l’Harteloire n’existait pas à cette époque, toutes les liaisons  
+
*Kérinou qui bouge : Le pont de l'Harteloire n'existait pas à cette époque, toutes les liaisons avec brest  se faisait par Kérinou.  
avec brest  se faisait par Kérinou. Lambézellec, st Pierre, st Marc non          rattachés à cette époque. L’usine des trams… (Péril jaune) les accidents nombreux s’accumulaient, la grande Brasserie de Kérinou (Bières, limonades) avait été rejoint par la brasserie de Lambé et de Landernau.
 
  
Tannerie : Derrière la poste actuelle se trouvait de grands barils de trois mètres de diamètre,  
+
*Lambézellec, st Pierre, st Marc non rattachés à cette époque. L'usine des trams (Péril jaune) les accidents nombreux s'accumulaient, la grande Brasserie de Kérinou (Bières, limonades) avait été rejoint par la brasserie de Lambé et de [[:Catégorie:Landerneau|Landerneau]].
Environ, dans lesquels séjournaient les peaux, l’écorce de chêne était employée pour le trempage, ceci pendant plusieurs jours, ainsi que du tan, ensuite il fallait les battre au battoir pour les transformer en cuir (le chêne était pulvérisé avant d’être trempé).
 
Police : deux gardes champêtres : Mr Le Berre et Mr Hernot pour un Kérinou paisible.  
 
  
Incendie : une pompe à bras tenu par quatre hommes, l’eau était amenée par les riverains.
+
*Tannerie : Derrière la poste actuelle se trouvait de grands barils de trois mètres de diamètre environ, dans lesquels séjournaient les peaux, l'écorce de chêne était employée pour le trempage, ceci pendant plusieurs jours, ainsi que du tan, ensuite il fallait les battre au battoir pour les transformer en cuir (le chêne était pulvérisé avant d'être trempé).  
  
Bain, douches : à la sainte neige
+
*Police : deux gardes champêtres : Mr Le Berre et Mr Hernot pour un Kérinou paisible.
  
Convivialité : Très grande (pique nique à Ste Anne, bois de la digue, étang de Kerléguer
+
*Incendie : une pompe à bras tenu par quatre hommes, l'eau était amenée par les riverains.
construit par les américains en 16-17.
 
  
Clergé : Kérinou était anti-clérical en majorité, altercations aux sorties des bannières au bourg
+
*Bain, douches : à la sainte neige
  de Lambé.
 
  
Inondations : Caves, commerces, le marchant de cycles s’est retrouvé avec un  lit flottant.
+
*Convivialité : Très grande (pique nique à Ste Anne, bois de la digue, étang de Kerléguer construit par les américains en 16-17.
Kérinou recevait les eaux de pluie de toutes les hauteurs qui l’environnaient, le garde champêtre mesurait la hauteur d’eau, avant de faire une demande à la marine pour passage de barques. L’eau de pluie dévalait de Kérédern, Kérigonan, Prat ar Raty, Kéranfurust.
 
  
Kérinou contrôlé : deux octrois, redevance à payer pour toutes marchandises
+
*Clergé : Kérinou était anti-clérical en majorité, altercations aux sorties des bannières au bourg  de Lambé.
Un situé en bas de l’allée verte, un second à proximité de la porte de la brasserie (marine). La tangente était toujours prise par les gens de Kérinou.  
 
  
Pardon : De la rue de st Renan à la rue du moulin à poudre loteries, casses pots, chevaux de  
+
*Inondations : Caves, commerces, le marchant de cycles s'est retrouvé avec un  lit flottant. Kérinou recevait les eaux de pluie de toutes les hauteurs qui l'environnaient, le garde champêtre mesurait la hauteur d'eau, avant de faire une demande à la marine pour passage de barques. L'eau de pluie dévalait de Kérédern, Kérigonan, Prat ar Raty, Kéranfurust.
    bois, casse cou, autos tampons, courses à pied, retraite aux flambeaux, musique.
 
  
 +
*Kérinou contrôlé : deux octrois, redevance à payer pour toutes marchandises. Un situé en bas de l'allée verte, un second à proximité de la porte de la brasserie (marine). La tangente était toujours prise par les gens de Kérinou.
  
 +
*Pardon : De la rue de st Renan à la rue du moulin à poudre loteries, casses pots, chevaux de bois, casse cou, autos tampons, courses à pied, retraite aux flambeaux, musique.
  
 +
 +
'''
 
Conclusion :  
 
Conclusion :  
  
Kérinou qui bouge, pas de chômage, Kérinou où tout le monde se connaissait, se congratulait. Kérinou paisible.
+
Kérinou qui bouge, pas de chômage, Kérinou où tout le monde se connaissait, se congratulait. Kérinou paisible.'''
 +
 
 +
[[Catégorie:Kérinou]] [[Catégorie:Histoire et mémoire]]

Version actuelle datée du 23 février 2018 à 09:46

  • Kerinou de mon enfance (De 1923 à 1939)
    • La route vers Saint-Renan aujourd'hui rue Cdt Drogou
    • La rue Robespierre aujourd'hui, rue Jean Jaurès auparavant
    • La rue Mathieu Donnart auparavant l'allée verte
    • Le pont de l'Harteloire n'existant pas (passage par Kerinou obligé)
    • La rue du moulin à poudre est restée la même.


  • Cafés : (très nombreux)
    • Lésour vers place Albert 1er
    • Quinquis « au tram » juste devant l'usine des trams
    • Blaize rue du moulin à poudre
    • Barbitras devant l'usine des trams
    • Ségalin « café du centre »
    • Abgrall angle Jaurès et brasserie de Kérinou, Cluarec rue cdt Drogou et Kerblois .
    • Café et restaurant l'étoile au centre de Kérinou.
    • Bourhis bar tabac (lieu de réunion de la gestapo dont le casernement se trouvait à l'école de la Bonne Nouvelle), les propriétaires ont disparus pendant la prise de Brest en 1944.
    • Quiviger, Nicol, Boutier
  • Boucheries : Prigent (Gouzien, chevaline), Leroux.
  • Charcuteries : Brenn (cochon rose), Jouanjan, Douguedroit.
  • Alimentation : Coopérateur, Dock de l'ouest, Gouvernnec, Toulouat l'alliance des travailleurs.
  • Crêperie : Jézéquel, Boulic dans un cabanon au pied de la chapelle.
  • Boulangerie : Gélébart, Loxq.
  • Tabac, journaux : Calounec, Julou, Bourhis (+ bar).
  • Cycles : Sidaner (poste actuellement), Manant rue Drogou (CCL)
  • Graines : Gélébart
  • Chapelier : Lanvec
  • Quincaillerie : Gélébart, Quélénnec
  • Mercerie : Gouriou (en gros) Kermaïdic, Léoquet
  • Meubles : Abolivier, Castrec (confection et vente)
  • Coiffures :
    • Hommes Quéré
    • Femmes Goavec
  • Pâtisseries : Choquer
  • Poissonneries : Dans le cabanon au pied de la chapelle
  • Livres anciens : Le Lay
  • Peintre encadrement décorateur : Renaot
  • Charbon : Ouarné
  • Cinéma : Sélect
  • Chapelle : Ste Anne (face au sélect)
  • Pharmacies : Kervern, Spartel
  • Docteurs : Bouvier, Fortin (hotel Rossigni aujourd'hui) Décan
  • Artisans : Peintre (couvreurs : Quéméneur et Goavec)- marchand de fruits gros (marché Bernard) - électricien Burman décédé le 17 octobre 1939.
  • Tailleurs :
    • Pierre Corlay (président de l'ESL après l'hostis) 20 couturières
    • Corlay (père de Pierre) vente de tissus et confection
  • Horloger : Le Bris
  • Sellerie bourellerie : Nicol
  • Cordonnerie : Tanguy
  • Forges : Nicol
  • Déménagement : Ploué
  • Bazar : Martin
  • Fermes : Jestin, Cloarec, à coté de l'école bonne nouvelle
  • Liaisons : Trains patates ainsi nommé, celui-ci amenait à Brest tous les produits des champs,Kérinou avait sa gare à l'allée verte, il partait de la gare des cars près de la gare Brest Paris, les fermières livraient lait et beurre avec une voiture tiré par un cheval.
  • Feux de st Jean , très suivi par les deux garde champêtres
  • Kérinou qui bouge : Le pont de l'Harteloire n'existait pas à cette époque, toutes les liaisons avec brest se faisait par Kérinou.
  • Lambézellec, st Pierre, st Marc non rattachés à cette époque. L'usine des trams (Péril jaune) les accidents nombreux s'accumulaient, la grande Brasserie de Kérinou (Bières, limonades) avait été rejoint par la brasserie de Lambé et de Landerneau.
  • Tannerie : Derrière la poste actuelle se trouvait de grands barils de trois mètres de diamètre environ, dans lesquels séjournaient les peaux, l'écorce de chêne était employée pour le trempage, ceci pendant plusieurs jours, ainsi que du tan, ensuite il fallait les battre au battoir pour les transformer en cuir (le chêne était pulvérisé avant d'être trempé).
  • Police : deux gardes champêtres : Mr Le Berre et Mr Hernot pour un Kérinou paisible.
  • Incendie : une pompe à bras tenu par quatre hommes, l'eau était amenée par les riverains.
  • Bain, douches : à la sainte neige
  • Convivialité : Très grande (pique nique à Ste Anne, bois de la digue, étang de Kerléguer construit par les américains en 16-17.
  • Clergé : Kérinou était anti-clérical en majorité, altercations aux sorties des bannières au bourg de Lambé.
  • Inondations : Caves, commerces, le marchant de cycles s'est retrouvé avec un lit flottant. Kérinou recevait les eaux de pluie de toutes les hauteurs qui l'environnaient, le garde champêtre mesurait la hauteur d'eau, avant de faire une demande à la marine pour passage de barques. L'eau de pluie dévalait de Kérédern, Kérigonan, Prat ar Raty, Kéranfurust.
  • Kérinou contrôlé : deux octrois, redevance à payer pour toutes marchandises. Un situé en bas de l'allée verte, un second à proximité de la porte de la brasserie (marine). La tangente était toujours prise par les gens de Kérinou.
  • Pardon : De la rue de st Renan à la rue du moulin à poudre loteries, casses pots, chevaux de bois, casse cou, autos tampons, courses à pied, retraite aux flambeaux, musique.


Conclusion :

Kérinou qui bouge, pas de chômage, Kérinou où tout le monde se connaissait, se congratulait. Kérinou paisible.

Outils personnels