Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Brest, mémoires de la ville et des quartiers : Différence entre versions

(Les sites autour de la mémoire de la ville et des quartiers)
(Les sites autour de la mémoire de la ville et des quartiers)
Ligne 18 : Ligne 18 :
 
* Portde.info - Mémoires du Port de Commerce de Brest : http://www.portde.info
 
* Portde.info - Mémoires du Port de Commerce de Brest : http://www.portde.info
 
* Histoire et petites histoires de Brest http://gloobulus.ultim-blog.com/
 
* Histoire et petites histoires de Brest http://gloobulus.ultim-blog.com/
* Encyclopédie Marikavel : http://marikavel.org/bretagne/brest/accueil.htm [http://marikavel.org/bretagne/brest/accueil.htm]
+
* Encyclopédie Marikavel : histoire, héraldique, étymologie http://marikavel.org/bretagne/brest/accueil.htm [http://marikavel.org/bretagne/brest/accueil.htm]
  
 
== La [[mairie de Brest]] ==
 
== La [[mairie de Brest]] ==

Version du 5 novembre 2007 à 10:58

Voir aussi la rubrique Mémoires du magazine a-brest


Les sites autour de la mémoire de la ville et des quartiers

La mairie de Brest

Mémoires de nos quartiers

Bellevue

Brest centre

Saint-Pierre

Europe

Lambézellec

Recouvrance

Saint Marc

Pontanezen

Le Port de Commerce

Quatre Moulins

Kerangoff

textes recueillis dans les ateliers wikis

Mémoires de la ville

  • Hésitations entre révolution et élection

Colère ouvrière à la veille du Front populaire

Un article publié dans le monde Diplomatique de juin 2006 par Benoît Kermoal Professeur d'histoire-géographie, prépare une thèse sur les militants ouvriers du Finistère à l'université de Bretagne occidentale (Brest).


La fontaine de Kergoat

une visite virtuelle de l'abri Sadi-Carnot à Brest

UNE VISITE GUIDEE DE L'ABRI SADI-CARNOT A BREST


Août - septembre 1944 :

Brest, devenue depuis 1940 une base navale stratégique pour le reich hitlérien, subit un siège terrible qui ruina le centre de la ville et fit environ 10 000 victimes dans chaque camp. La plupart des civils avaient été évacués, avec bien des difficultés, à la mi-août. Restaient en ville 2000 requis, volontaires, et parfois leurs familles.

Dans la nuit du 8 au 9 septembre le principal abri souterrain qui joignait la place Sadi-Carnot à la porte Tourville de l'Arsenal s'embrasa à la suite de l'explosion d'un dépôt de munitions. Cette explosion, dont l'origine très probablement accidentelle témoigne du climat de débâcle qui régnait dans une armée allemande dont tous les membres étaient loin d'être des hitlériens fanatiques, fit plus de 350 morts chez les civils et sans doute un millier du côté allemand.

L'abri Sadi-Carnot est régulièrement ouvert à la visite pour les scolaires, et occasionnellement pour les adultes. Des bénévoles présentent généralement souvenirs et explications sur ce drame, mais ce ne put être le cas lors des dernières journées du patrimoine.

Le site de l'association "Brest à l'œuvre" présente actuellement une "visite guidée" (photographies et commentaire historique) de l'abri.

Outils personnels