Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 19 juillet 2016 à 01:11 par Gaelle (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Barr Amzer

Logo Brest2016.png Portail

Brest 2016

Il y a actuellement 232 articles liés à ce sujet.

Communication autour de l'événement

Barr-Amzer[1]. En partenariat avec l’ENIB[2], le CERV[3] et la Compagnie Dérézo[4], CommuniK’art, 1000 marins virtuels[5] participeront durant dix heures à la reconstitution d’une tempête géante sur les quais des fêtes internationales de [Brest 2016], le samedi 16 juillet. Ils devront prêter leur corps et leurs smartphones à cette expérience afin de mettre au point le premier logiciel mondial (Barr-Amzer[1], progiciel pour smartphones et tablettes) d’assistance humaine aux tempêtes en haute mer.

Trois élèves ingénieurs en 5e année à l'ENIB ont contribué à la réalisation technique (développement du logiciel) du spectacle et des outils de recrutement des marins durant leur PRI (Projet Informatique). Ils continuent la collaboration avec la troupe de théâtre durant leur temps libre et dans le cadre des activités de la Maison du libre[6] à laquelle ils sont associés.

Représentation

Samedi 16 juillet, sur le quai de l'est, après le bassin n°5, entre les villages russes et mélanésien. Une grande plate-forme, tout une régie technique avec écrans de part et d'autre d'un « PC course »…

En tant que spectateur

Entre deux représentations, pour rassembler et faire patienter les spectateur, trois comédiens déambulent sur la scène avec des portes-voix. Ils haranguent le foule avec des slogans qui maintiennent le mystère sur le spectacle qui va se dérouler dans les minutes à venir. Il rappellent aussi les partenariat pour le développement de ce spectacle.

La performance, commence ! Le meneur de cérémonie appelle tous les marins virtuels sur le pont, chacun par son numéro. Il sont pris en photos sur la passerelle afin immortaliser leur départ pour l 'aventure. La scène d'un centaine de m² se remplit. Il y a une centaine de cobayes dans l'expérience. Le temps d'embarquer tout le monde un opérateur effectue les connections à l'expérience des marins virtuels déjà présents.

Les marins virtuels sont tous équipé de lunettes de vision 3D munies électrodes et de smartphones de génération futur. Le pont est plein. La croisière commence. Les marins observent les alentours à travers leur lunettes.

Soudain la corne de brume retentit, les choses se gâtent, la panique s'empare de tous les marins virtuels. Ils courent dans dans tous les sens, changent de bord sur le pont pour fuir ce qu'ils ne comprennent pas. Ils font face au grain et aux éléments. Il finissent tous effondrés, comme mort.

Après le sauvetage, la joie d'être en vie éclate, le pont se transforme en « dance floor ». Tous finissent dans les bras des uns et des autres.

La performance collective est impressionnante. La représentation n'a pas été répétée, c'est du direct avec des figurants, orchestrée par la compagnie Dérézo[4].

En tant que participant au spectacle

Les marins virtuels sont convoqués par groupe d'une centaine à chaque représentation. Il y a une représentation toute les heures de midi à minuit. Ils ont été recrutés pour la plupart en amont de la Fête, dans les semaine qui ont précédé événement ou sur place pour les autres.

A l'heure convenue,, les participant au spectacle se regroupent dans les coulisses. Ils peuvent y déposer leur effets personnels et perçoivent alors leur équipement : des lunettes 3D avec des électrodes et un smartphone.

Les comédiens de la compagnie Dérézo[4] expliquent brièvement les différentes phases du spectacle qui va se dérouler et donnent quelque consigne qui vont déclencher les changement de comportement des participants à l'expérience. Les explications sont suffisamment sibyllines pour maintenir le suspens et l'ignorance des figurants afin de respecter les conditions du direct et l'authenticité recherché par Dérézo.

A l'issue de ce petit briefing, les marins virtuels se rangent pour attendre leur tour pour accéder au pont.

A partir du départ les choses s'enchaînent rapidement empêchant chacun de diverger de la ligne conductrice qui donne l'impression d'ensemble du spectacle. Plusieurs surprises rende les choses très réalistes pour les marins virtuels. La tempête est simulée : ventilateur géant et souffleur de jardin pour le vent, pulvérisateur de jardin pour la pluie, confettis pour les grains, ambiance sonore effrayantes.

Chacun joue la panique et la désorganisation sans difficulté. Après un court répit pour figurer le naufrage la joie éclate, après le sauvetage, dans une danse et une embrassade collective.

Personne n'a vraiment compris l'expérience mais a tout simplement le sentiment d'avoir participé, sans préparation, à une réussite collective.


Galeries photos

A VENIR

Extraits d'une représentation

A VENIR


Liens

  1. 1,0 et 1,1 Barr Amzer : Tempête en Breton
  2. [1] École nationale d’ingénieurs de Brest
  3. [2]Centre européen de réalité virtuelle
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 [3]
  5. [4]Extrait d'une campagne de recrutement de marins virtuels.
  6. [5]Maison du libre
Outils personnels