Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Révision datée du 1 juin 2007 à 20:17 par Jeffdelongebot (discussion | contributions) (Bot : Remplacement de texte automatisé %s)

Article 3

Ce tableau s’intitule « Le sacre de Napoléon » à Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804 ; il a été peint par David (1748-1825) après la Révolution, peintre officiel de Napoléon, il a peint de nombreuses scènes historiques et politiques comme celle-ci qui a été achevé en décembre 1807.

Ce tableau est une huile sur toile composée de 3 plans. Napoléon, Joséphine et le clergé au 1er plan, la famille de Napoléon et les membres de l’Eglise au 2ème plan et le public au 3ème plan. A gauche, il y a la famille de Napoléon, Joséphine au milieu, derrière elle se trouvent les demoiselles d’honneur et les militaires. Napoléon est debout en face de Joséphine, entre eux il y a les membres de l’Eglise et derrière Napoléon on retrouve le pape. Les représentants de l’Etat prennent place à droite. La mère de Napoléon est représentée sur un grand fauteuil dans le public. Les lignes forces de ce tableau sont visibles par la colonne ainsi que par la tapisserie. Ces deux lignes sont verticales. De plus on pourrait tracer un trait au-dessus des têtes des personnages et un autre au niveau des marches de l’escalier, en bas du tableau. Ces lignes seraient au contraire horizontales. Les lignes forces servent en fait à centrer les personnages, les mettre en valeur, en évidence. Les couleurs utilisées sont le doré et le rouge (ayant pour symbole le pouvoir et la richesse). La lumière, quant à elle, éclaire au centre sur Napoléon, Joséphine et le clergé, c’est à dire les personnages importants du tableau. Sur cette œuvre, Napoléon, qui s’est déjà sacré par lui-même tient la couronne et s’apprête à couronner Joséphine. Touts le monde est tourné vers l’empereur pour voir ce célèbre sacrement.

On remarque dans ce tableau que Napoléon se sacre lui-même, puis couronne Joséphine sans faire appel au pape. Cela montre que Napoléon se considère comme supérieur à la religion. La représentation de sa mère dans les tribunes alors qu’elle était en fait absente veut prouver l’unité de la famille de napoléon et le soutient qu’elle lui apporte. Ces différents éléments (ainsi que la lumière et les regards dirigés vers eux), indiquent que David a peint ce tableau dans un but de propagande politique pour montrer la puissance de Napoléon.

Morgane, Sophie, Marie, Youna

Outils personnels