Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
(Redirigé depuis Venelle Rosalie Léon)
Aller à : Navigation, rechercher

Rosalie Léon

Précédée par Rosalie Léon Suivie par
Marie Lenéru
Une rue... une femme
Jacqueline Maillan


Rue Rosalie Léon au Relecq-Kerhuon
Chargement de la carte...


Sommaire

Localisation

Une rue au Relecq-Kerhuon.

Biographie

Une fille d'auberge de Guipavas qui devint princesse en épousant le prince de Wittgenstein, cousin du tsar Nicolas Ier.

Née le 21 octobre 1832 à Quimper, fille d'Armand Léon, maçon, et Perrine Cadiou, elle s'installa chez sa sœur à Guipavas, suite au décès de sa mère. Elle y fut scolarisée à l'école de la commune. A l'âge de onze ans, elle fut placée chez les époux Marien comme servante à l'Auberge de Bretagne qui se trouvait à l'entrée du bourg de Guipavas. Nous ignorons les véritables raisons de son départ de Guipavas. Il existe néanmoins plusieurs hypothèses : toutefois, il semblerait qu'une rencontre ait été déterminante, l'amenant à se rendre à Paris.

Sa présence dans la capitale a été le sujet de nombreuses légendes. En effet, il semblerait qu'elle ait chanté pour gagner sa vie en costume breton sous le nom de Rose Noël dans les cabarets ; elle aurait aussi fait de la figuration dans des revues et joué dans des opérettes d'Offenbach. C'est dans les années 1860 qu'elle rencontra, au cours d'une de ses soirées le prince Pierre de Sayn-Wittgenstein.

Pendant une vingtaine années, le couple voyage dans toute l'Europe : Paris, Nice, Ems en Allemagne, Aix-les-Bains, Italie, Verki, Vilna, Saint-Pétersbourg où elle fut présentée officiellement au tsar Alexandre II. Malgré ces voyages, sa Bretagne natale manquant à Rosalie Léon, le couple décida d'y acquérir plusieurs propriétés dont le manoir de Kerléon à Rubian en 1862-1863 puis le manoir de Beau-Repos au bord de l'Élorn en 1878. Ils créèrent l'orphelinat des Sœurs de la Sagesse et promirent 25 000 francs or à l'abbé Letty, pour la construction de l'église au Relecq-Kerhuon.

Dès 1878, la santé de la jeune femme déclina. Le couple se maria religieusement le 4 octobre 1880. La coutume russe s'opposa aux noces du prince avec une roturière.

Rosalie Léon décéda le 25 août 1886 à Ems en Allemagne.

Source

Voir aussi

Outils personnels