Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Une sculpture pour Recouvrance

Sommaire

La maquette de la sculpture de Fanny de Laninon et Jean Quéméneur dévoilée.

Le jeudi 11 décembre, de nombreux amis des Amis de Recouvrance étaient réunis à la mairie de quartier des Quatre-Moulins autour de Serge Aubrée et de Cécile Bramé pour prendre connaissance de la maquette de la sculpture imaginée par Jérôme Durand.

A cette occasion, les Amis de Recouvrance présentent durant tout le mois, une exposition retraçant leurs activités passées : publications, affiches d'expositions et de fêtes,...


Une riche histoire

L'association les Amis de Recouvrance a souhaité mettre un terme à ses activités après avoir, plusieurs années durant, œuvré avec passion à la connaissance, la préservation et la mise en valeur de ce quartier, de son patrimoine et de la riche histoire des femmes et des hommes qui y ont vécu.

Au-delà des souvenirs des multiples initiatives prises par les Amis de Recouvrance, en particulier à la Maison de la Fontaine, ils ont fait le choix de laisser une trace pérenne en offrant une sculpture à la Ville de Brest. Elle a été conçue pour être intégrée à l'aménagement de la place Pierre Péron qui sera réalisé dans les prochains mois.

Une œuvre emblématique

La sculpture a été commandée par l’association à l’artiste Jérôme Durand. Cette œuvre représente deux figures ancrées dans la culture de Recouvrance, Fanny de Laninon et Jean Quéméneur. Elle se veut emblématique de l’histoire et du patrimoine d’un quartier attachant de Brest.

« On souhaitait quelque chose qui symbolise le quartier et qui incite les gens à franchir le pont. Fanny de Laninon et Jean Quéméneur sont deux symboles de toute une époque. Cette statue va servir de trait d'union entre le passé, le présent et l'avenir. » Serge Aubrée – Cécile Bramé (les Amis de Recouvrance)

Cécile Bramé et Serge Aubrée

Un sculpteur de Recouvrance

Jérôme Durand, installé depuis 17 ans à Recouvrance et connu pour ses crabes en ferraille, souhaite au travers de cette sculpture «revisiter l’histoire, positiver la culture ouvrière, valoriser l’humanité des travailleurs par un geste fort et dynamique, souligner avec humour la parité en faisant en sorte que Fanny de Laninon vienne à la rescousse de Jean et l’empêche de faire un trou dans l’eau».

Cette sculpture en bronze d’environ 3m sera installée en équilibre et visible du pont, du jardin de la Tour Tanguy, ainsi qu’au loin du bas de la rue de Siam comme «un emblème symbolisant entraide et solidarité». Le moulage et la sortie en fonderie ont commencé l’été dernier. Ils seront suivis des finitions avant une installation sur site en 2015.

Un aménagement pour la mise en valeur des abords du pont de Recouvrance

Imaginé dans le cadre de l’opération Tramway Wikipedia-logo-v2.svg et s’inscrivant dans le projet d’amélioration du cadre de vie du quartier de Recouvrance, un réaménagement du square Pierre Péron sera prochainement réalisé, renforçant le lien avec les placettes situées de part et d’autre du pont de Recouvrance et réhabilitant le passage sous le pont.

Ce nouvel espace public pourra accueillir spectacles et animations de rue. Il fera le lien avec le jardin des explorateurs, la Tour Tanguy, le pont de Recouvrance et les Capucins. Les travaux débuteront en janvier 2015 pour une durée d’un an. L'architecte est Marc Quelen de l’Atelier de l’Ile.

Inauguration des placettes de Recouvrance

Le 21 juin 2016, à l'occasion de la fête de la musique, les nouvelles placettes situées à l'entrée du quartier de Recouvrance, juste après le pont, ont été officiellement inaugurées en début de soirée par le maire de Brest et ses adjoints. Les Brestois étaient venus en masse assister à cet événement symbolisant le nouveau départ que la ville espère donner à Recouvrance et le ciel s'était montré, pour l'occasion exceptionnellement clément en ce début d'été ingrat.

Place Henri Ansquer

Jean Quem et Fanny, sculpture de Jérôme Durand, offerte à la Ville de Brest par les Amis de Recouvrance

Située côté Tour Tanguy, la place Henri Ansquer, baptisée ainsi en souvenir du chansonnier resté dans l'histoire en tant que compositeur de "La complainte de Jean Quéméneur", est remarquable notamment grâce à sa fameuse statue représentant Fanny de Laninon rattrapant de justesse Jean Quéméneur au moment où celui-ci va tomber à l'eau : la sculpture, due à Jérôme Durand, est si expressive que certains non-initiés passant en voiture à côté de la placette s'y trompent et ne peuvent s'empêcher d'éprouver une inquiétude... D'autres, plus potaches, se demandent s'il ne faut pas interpréter l'ouvrage comme la représentation d'une scène où l'homme cherche à fuir la femme !

A l'issue de la "cérémonie", nombreux furent ceux qui essayèrent, avec plus ou moins de bonheur, de prendre en photo le visage de Fanny, lequel reste caché aux regards des badauds en raison de l'orientation de la statue ; mais beaucoup d'autres se sont contentés de savourer du regard les appas de la belle jeune fille, à peine cachés par sa robe.

Toujours est-il qu'après les discours officiels d'usage, les Marins d'Iroise ont interprété leur chanson "Fanny danse" qui reprend le personnage de Fanny en replaçant la jeune fille, ou plus exactement sa descendante, dans un contexte festif et passe ainsi sous silence la tragédie de la chanson de Pierre Mac Orlan : cette "nouvelle vie" de Fanny, marquée par la joie de vivre, peut être interprétée comme une image de la renaissance espérée de Recouvrance.

C'était également sur cette placette que donnaient les installations provisoires de la « Commission Recouvrance » du Conseil Consultatif de Quartier des Quatre Moulins, destinées à recueillir les idées des habitants sur les animations que pourraient accueillir ces nouveaux espaces; l'initiative fut d'autant mieux accueillie qu'elle permit aux visiteurs, après les discours et les concerts, de se retrouver autour d'un verre.

Place Jeannette Bouillol

Située côté Arsenal, la place Jeannette Bouillol, de taille plus modeste, porte le nom d'une chanteuse populaire qui aura vécu assez longtemps pour marquer durablement la scène locale ; elle était notamment la mère de Jacky Bouillol, membre des Goristes, justifiant la présence du groupe pour l'inauguration.

Après une transhumance assez impressionnante de la foule, passant sous le pont d'une placette à une autre, les huit chansonniers ont interprété successivement, en chœur avec les habitants du quartier, "L'aspirine", chanson fétiche de feue Jeannette, puis "Fanny de Laninon" avec les Marins d'Iroise et "La complainte de Jean Quéméneur" sous la direction de Jean-Paul Ferrec ; ce dernier n'étant définitivement pas le roi des convenances, l'interprétation, loin d'être funèbre, fut même des plus truculentes.

François Cuillandre lui-même, fait insolite, a chanté en compagnie de ce groupe qui ne l'épargne pourtant guère dans ses chansons ; selon certains témoins, le maire avait déjà interprété cette chanson le soir de sa réélection et a donc agi par réelle affection envers le patrimoine musical de sa ville, mais peut-être fallait-il voir dans cette scène le signe que l'on assistait à un moment privilégié où les Brestois de tous les horizons mettaient de côté leurs désaccords ponctuels pour se retrouver autour de ce qui fait l'identité de leur ville.

En tout état de cause, les habitants ont eu le loisir d'apprécier les possibilités de leurs nouvelles placettes, aussi bien au niveau de leur acoustique qu'au niveau de leur capacité en places assises : nul doute que se produire dans ce cadre assez privilégié sera tentant pour beaucoup d'artistes locaux...

Voir aussi

* Paroles de la chanson "Complainte de Jean Quéméneur" d'Henri Ansquer
* Paroles de la chanson "Fanny de Laninon" de Mac Orlan
Outils personnels