Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Un verger autour de la cuisine centrale

Un verger autour de la cuisine centrale
Collectif-jq.jpg
Un article de : Canard Pen Ar
Parution :  ?
N° :  ?


L'idée du projet

Ce projet du 1% artistique lié à la Cuisine centrale de Brest, lancé par la ville de Brest, est un projet à la fois singulier par sa nature - un mini verger conservatoire biologique et des aménagements de plantations - et par sa conduite, puisque l'artiste Yann Lestrat a souhaité déléguer sa réalisation sur le terrain à la Ferme de Traon Bihan (agriculteurs biologiques), qui jouxte la Cuisine centrale.

L'implication et les convictions de ces exploitants dans la vie associative locale ainsi qu'auprès de structures scolaires les ont amenés à convier à ce chantier l'association Vert le jardin, les centres sociaux de Penn Ar Créach et de Ty An Holl, ainsi que le collège de Kérichen.

Le jeudi 30 octobre, lors de la visite de la cuisine centrale, Yann Lestrat, Valérie Lazennec et Michel Campion nous ont présenté le projet.

Interviews

Yann Lestrat, le maître d'œuvre

« Avec ce projet, j'ai eu envie d'aborder le sujet d'une manière décalée, utile et juste par rapport aux attentes sur le goût, l'alimentation et les couleurs. Le projet est basé sur l'imaginaire, sur le plaisir visuel et olfactif. Savourer les prochaines récoltes et les partager avec des parents, des enfants de diverses associations. La question du goût et de son imaginaire, associée aux données factuelles du site, m'ont amené à formuler une double proposition : la création d'un verger conservatoire biologique et celle d'un jardin sauvage. »

Valérie Lazennec, de la ferme bio

Comment vous êtes vous lancés dans le projet ?

« Yann Lestrat nous a sollicité après avoir remporté le concours du 1% culturel. Quand il a su que l'on tenait la ferme biologique autour, il a souhaité collaborer avec nous. Nous avions déjà développé des projets d'animation, nous avons tout de suite accepté son offre.

Mais nous ne sommes pas paysagistes. Nous avons voulu travailler avec des groupes, entre autres le Centre social de Pen Ar Créach (la clef) suite à la fresque écologique que nous avons fait ensemble, un excellent projet de lien social et d'échange (voir Canard Pen Ar n°12). Nous souhaitions aussi travailler avec « Vert le jardin ». Ils ont un aspect technique et social très important. Une manière de valoriser tous les jardins partagés. Nous avons voulu mettre l'accent sur les partages, la parentalité avec les centres sociaux Pen Ar Créach et Ty an Holl ».

Les enfants et Michel Campion plantent le lierre.

Michel Campion, Vert le jardin

« Je défends l'idée que les habitants des quartiers, les jardiniers s'autodéterminent sur ce qu'ils veulent faire dans ces différents jardins. Nous ne décidons pas pour eux, nous accompagnons les projets où ils s'autoproclament responsables.Nous essayons de coordonner des actions, nous informons les jardins pour leur faire savoir qu'une fête est prévue dans tel coin et une rencontre sur une thématique dans tel endroit. Le but de ces opérations est que les personnes qui le souhaitent puissent jardiner et trouver un espace. Nous avons bien entendu le soutien de la Ville qui permet de faire avancer cette dynamique. »


Liste des auteurs :

  • Muriel Guégan
  • Yannick Louboutin
Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels