Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Tramway, le dépôt

Tramway, le dépôt
Collectif-jq.jpg
Un article de : l'Écho de St-Pierre
Parution : janvier 2011
N° : 229
Auteur : Ollivier Disarbois



Sommaire

Le centre de dépôt, d'exploitation et de maintenance du tramway

Situé avenue de la 1ère D.F.L. (Division Française Libre), en face de l'usine Thalès, le centre de dépôt, d'exploitation et de maintenance du tramway commence à prendre forme. J'ai rencontré Caroline Du Rétail, chargée au sein du groupe (SEMTRAM) de conduire les opérations, de la phase d'études à la mise en service, pour le compte de B.M.O. Elle dispose pour cela d'une enveloppe budgétaire de 13,5 M€.


Des problèmes dès le début des travaux

Dès le début du terrassement, les ouvriers découvrent une importante quantité de munitions (13 tonnes) ; plusieurs blockhaus sont à araser. Ceci entraîne un retard de trois mois environ sur les prévisions. Toutefois la première pierre est posée par le maire de Brest le 21 juin 2009. Aujourd'hui ce retard est comblé et le gros œuvre a été quasiment achevé en décembre 2010. Il faudra ensuite doter les différents locaux de leurs équipements pour une livraison en novembre 2011.

Le centre de dépôt, d'exploitation et de maintenance du tramway



Que trouvera-t-on dans ce dépôt ?

  • Un service technique qui dispose des moyens pour la maintenance des rames : un atelier pour les installations mobiles, 2 voies sur fosse, 1 voie de levage, 1 voie de «tour en fosse» pour reprofiler les roues, 1 voie de peinture, 1 portique de nettoyage journalier, 1 voie de grand lavage (tous les 6 mois).
  • Un atelier pour les installations fixes : signalisation ferroviaire, sous-stations électriques (il y en a 8, dont une au dépôt). Ces sous-stations alimenteront la ligne.
  • Une aire de remplissage de sable. Ce sable sera injecté automatiquement en cas de patinage des roues.
  • Un poste de contrôle centralisé, qui servira à la gestion en temps réel de la ligne. Toutes les informations arriveront à cet endroit; c'est le cerveau du dépôt. On peut ajouter la salle informatique et les bureaux du service d'exploitation.
  • Le dépôt comprend bien sûr une zone de stationnement des rames. Cinq voies de remisage peuvent accueillir vingt rames de 30 mètres et une autre est prévue pour les rames de 40 mètres.
  • Un parking pour le personnel, (environ 50 personnes seront amenées à l'utiliser), un local de gardiennage.
  • Un parking pour les bus sera également aménagé, pouvant accueillir 30 bus standards et 30 bus articulés, ainsi qu'une station de carburant. La maintenance des bus reste à Kergaradec.


Un environnement choyé

Les eaux de lavage des rames seront recyclées à 70%, la production d'eau chaude assurée par des panneaux solaires. Des panneaux voltaïques de 1200m² fixés sur des «Sheds» (anglicisme XIXème siècle, toiture en dents de scie) produiront de l'électricité. Sous le parking du personnel, un bassin de rétention d'eau servira également pour arroser les espaces verts ; la toiture sera végétalisée.

Auteur : Ollivier Disarbois

Liens externes

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels