Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest

Témoignage d'un appelé du contingent, nettoyeur de rivage

HELLO je suis Jean-Marie

Je dois vous avouer que c'est par hasard que j'ai trouvé ce site.

Pour être honnête, j'ai parcouru tout ce que j'ai pu trouver sur le net au sujet des intervenants qui ont contribué bénévolement au décrottage du littoral breton en 1978 suite au naufrage de l'Amoco Cadiz. C'est parfaitement injuste mais le fait est que nul ne parle que la plus grande partie des « bénévoles » était des bidasses dont je fut et que les autochtones de l'époque étaient en minorité.

Ce n'est pas un reproche car après tout ce n'était pas à eux de patauger dans le brut iranien.

En 1978, j'étais appelé du contingent au 126ème RI et quant il fallut mobiliser des bras pour nettoyer la marée noire les autorités militaires ont demandé aux appelés qui parmi eux était volontaire pour la mission. Nous fûmes presque tous partants car c'était là le moyen de quitter la routine et la servitude soldatesque. C'est le meilleur souvenir de toute la période bidasse de mes 20 ans. Le job était franchement dégueu et dur mais l'accueil des gens et l'ambiance de fou chaque soir après le brut étaient merveilleux. Je souhaite pouvoir témoigner que nous étions fiers d'êtres utiles et que pour une fois l'armée des conscrits était utile et appréciée.

Il s'est avéré par la suite que notre action ne fut pas très bénéfique écologiquement; les nettoyeurs à haute pression et les pelles ont fait plus de dégâts que le brut lui-même. Mais qui en savait quelque chose a ce moment là ? Ce fut une première. Seule la nature est réellement venue à bout de cette cata.

Mais n'oubliez plus que des milliers de gamins de vingt ans se sont portés volontaires pour patauger dans ce que j'appelais le nutella, ce nutella malodorant, collant, lourd comme de la pierre. Nous étions mal à l'aise dans des « cirés » en plastique; le pire étant que plus tard le beau temps est arrivé... et le soleil plombant, imaginez le brut mélangé aux algues et à l'eau de mer...Beurk ! Mais je n'échangerais pour rien au monde cette expérience.

JML de la 77/10 126ème régiment d'infanterie (le bison blanc ).

Pour plus de « souvenirs » à ce sujet écrivez moi.

Viva bison blanc

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels