Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Plaques commémoratives à Brest

Plaques commémoratives à Brest-Centre
Chargement de la carte...
Plaques commémoratives à Brest-Centre



Voici quelques plaques commémoratives trouvées au hasard de mes pérégrinations principalement sur le Centre-Ville, avec la coopération de Jean-Luc et de Jacqueline.

--Philweb 22 janvier 2012 à 12:11 (CET)

















Planche contact des plaques commémoratives


Cliquez sur le nom sous la photo

Notices explicatives et liens


Louis Hémon - 4 Rue Voltaire

Louis Hémon (Brest, 12 octobre 1880 - Chapleau, Ontario, 8 juillet 1913) est un écrivain français. Il doit sa célébrité à son principal roman "Maria Chapdelaine" écrit en 1912/1913 au Québec et publié après sa mort accidentelle à 32 ans.


Plaque-Louis Hémon.jpg


Jean Cras - Cours Dajot

Jean Cras est un officier de marine et compositeur français et breton, né le 22 mai 1879 à Brest où il est mort le 14 septembre 1932.

NB: Un petit coup de nettoyeur haute pression et de peinture seraient le bienvenue. Philweb 26 janvier 2012 à 18:01 (CET)

Sculpteur: Raymond Delamarre

Calcaire clair à petits grains - Calcaire à entroques

Plaque-Jean Cras.jpg


Monument aux démineurs - Place Marc Sangnier

Aux Démineurs tombés au cours des opérations de déminage dans le Finistère.

Pour en savoir plus

Plaque-Démineurs.jpg

Haut de page


Reconnaissance de Brest - Place de la Liberté

Détruite à 90 % en raison de son importance stratégique, ayant compté 444 morts suite aux bombardements, Brest exprime par cette plaque sa reconnaissance aux hommes et femmes de la résistance intérieure et extérieure ainsi qu'à celles et ceux qui ont souffert de l'internement et de la déportation.

Pour en savoir plus

NB: Le logo de la ville de Brest n'est plus visible ce qui dommage car la plaque se situe près du monument aux morts sur la place. Philweb 26 janvier 2012 à 18:01 (CET)

Plaque-Brest.jpg

Armand Rousseau - Bd de la Marine

Polytechnicien et ancien élève de l'école des Ponts, Armand Rousseau sert en 1867 comme ingénieur du port de Brest, en 1870 comme officier du Génie (durant la guerre), directeur des routes et de la navigation au ministère des Travaux publics de 1876 à 1881 et membre de l'inspection générale des Ponts et Chaussées en 1889. Couplée à cette carrière au sein de la fonction publique, Armand Rousseau exerce également des mandats politiques au sein de son département, étant affilié à la gauche républicaine.

NB: Le visiteur se demande à quoi sert cette stèle puisqu'il n'y a que le nom d'Armand Rousseau qui y apparait !!! Une statue était érigée sur la place du Château avant guerre. Philweb 26 janvier 2012 à 18:01 (CET)

Plaque-Armand Rousseau.jpg

Victor Ségalen - Cours Dajot

Victor Ségalen, né 17 rue Massillon à St Martin (Brest) le 14 janvier 1878, mort le 21 mai 1919 à Huelgoat, est un poète, et aussi médecin de marine, ethnographe et archéologue français.

Bas-relief par le sculpteur René Quilivic

Bloc brut de kersantite claire

Plaque-Segalen.jpg

Victor Ségalen - 17 rue Massillon

Victor Ségalen, né 17 rue Massillon à St Martin (Brest) le 14 janvier 1878, mort le 21 mai 1919 à Huelgoat, est un poète, et aussi médecin de marine, ethnographe et archéologue français.


Victor Ségalen (2).jpg

Square Mathon et Place de la Liberté - Place de la Liberté

Ce square vient mettre en scène des pans d'histoire disparus. Le chantier a mis au jour des vestiges des remparts de la vieille cité : un tronçon de voie pavée, une contrescarpe, un reste de fortification de la ville avec une de ses anciennes portes, une douve, qui ont, à dessein, été intégrés au site.

L'ensemble place de la Liberté, le square Mathon ainsi que le monument aux morts situé dans ce dernier, fut dessiné par Jean-Baptiste Mathon comme nouveau centre du Brest nouveau, réunifiant ex-intra-muros et les faubourgs par cette espèce de forum. L'architecte voulait lui insuffler l'esprit classique des places royales. Les immeubles parés de granit, dans le style néo-classique moderne et épuré sont des architectes Jean de Jeagher, Y. Francès et M. Philippe, et le nouvel hôtel de ville, à l'inspiration moderne, devait terminer cet ensemble ; il fut conçu par Maurice-Léon Génin, et il est à noter qu'il s'est montré bien exigu à l'usage, contrastant avec son imposante apparence.

Square Mathon.jpg

Sous-marin Narval - Bd de la Marine

Le Narval en mission, a coulé sur une mine (probablement française) le 15 décembre 1940 au large des côtes Tunisiennes (champ de mines de Sfax), faisant 50 victimes.

Sous-marin Narval (1).jpg

Haut de page


St Pol Roux - 24 rue Traverse

Paul-Pierre Roux, dit Saint-Pol-Roux, né à Marseille dans le quartier de Saint-Henri le 15 janvier 1861 et mort à Brest le 18 octobre 1940, est un poète symboliste français.

Saint Pol-Roux.jpg

FTPF de Coat ar Guéven - Rue de Coat ar Guéven

Le 18 août 1944, Marcel Cousquer, 36 ans, Alfred Jameau, 32 ans, Jean-Pierre Gourlaouen, 24 ans et Jean-Pierre Cariou sont fusillés dans la cour d'un magasin. Les allemands laissent leurs corps sur place avant de faire sauter la maison.

Pour en savoir plus

Plaque-Rue Coat ar Gueven.jpg

Rochambeau / De Grasse - Cours Dajot

Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, comte de Rochambeau (1er juillet 1725 à Vendôme - 10 mai 1807 à Thoré-la-Rochette), est un militaire français. Il s'illustre à la tête du corps expéditionnaire français lors de la guerre d'indépendance des États-Unis (1775-1782). Il termine sa carrière militaire avec le grade de maréchal de France.

François Joseph Paul, marquis de Grasse Tilly, comte de Grasse, né au château des Valettes de Le Bar (actuellement Le Bar-sur-Loup, Alpes-Maritimes) le 13 septembre 1722 et décédé le 11 janvier 1788 au château de Tilly dans les actuelles Yvelines. C'est un marin qui sert l'Ordre de Malte et la Marine royale française. Il assume divers commandement lors de la guerre de Succession d'Autriche et de Sept Ans avant de terminer sa carrière comme lieutenant-général lors de la guerre d'indépendance américaine.

Rochambeau-De Grasse.jpg

François Porzier - 4 rue Georges Sand

Yves Mindren est aidé dans sa tâche par M. et Mme Porzier dont le café, rue de Lyon, servait notamment de lieu de rendez-vous. Suite à des indiscrétions et dénonciations, la Gestapo arrête le 9 juillet 1943 les dirigeants de ce groupe à Brest, Paris et au Mans. François Porzier, né le 22 août 1894 à Morlaix, sera déporté à Buchenwald puis Flossenbürg (Allemagne) où il décèdera le 29 janvier 1945. Son épouse, Albertine Porzier, sera déportée à Flossenbürg et libérée le 5 mars 1945. La plaque qui rappelle le souvenir de cette arrestation est située sur le mur du restaurant qui remplace le café que tenaient M. et Mme Porzier.

Porzier.jpg

Haut de page


Porte caserne Guépin - Square Cdt l'Herminier

L'ancien séminaire des aumôniers de Marine construit au début du XVIIIe fut attribué à la Marine en 1764 pour y accueillir successivement des malades, les pupilles puis l'école des mécaniciens avant de devenir en 1921 la caserne Guépin. Seule la porte d'entrée de la cour qui porte encore des symboles de la Marine put être conservée et fut remontée square Commandant L'Herminier à l'emplacement de l'ancienne Préfecture Maritime.

NB: Le Conseil Consultatif de Quartier de Brest-Centre a demandé lors de la visite du quartier en 2011 avec Mr Réza Salami, maire de Brest-Centre, de mettre le monument plus en valeur avec une illumination et un changement de plaque. Il faut s'approcher en montant sur le gazon pour lire ce qui est écrit sur la plaque. Philweb 26 janvier 2012 à 18:01 (CET)

Porte caserne Guépin.jpg

Plaque sur la prison de Pontaniou - Rue de Pontaniou

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, les détenus n'étaient que des militaires de la marine ou des ouvriers de l'arsenal. La prison civile, pour les détenus de droit commun, était la Prison du Bouguen à Brest, qui fut en grande partie détruite par les bombardements en 1940. Dès lors, une partie des prisonniers politiques et des résistants, ainsi que des prisonniers de droit commun, ont été détenus à la Prison de Pontaniou.

Plaque-Pontaniou.jpg

Pont de Recouvrance - Côté Recouvrance et Tour Tanguy

La plaque qui rend hommage à la 29ème division d'infanterie a finalement été sauvée le 17 juin 2011 sur un mur du Pont de Recouvrance. Un acte symbolique pour perpétuer le souvenir de ces 1.000 soldats américains qui ont libéré la ville en payant un lourd tribut.

Pour en savoir plus

NB: Il ne faudra pas oublier de remettre la plaque une fois les travaux du tram terminés... Philweb 26 janvier 2012 à 18:01 (CET)

Pont de Recouvrance.jpg

Pierre Péron - 1 Rue de l'Église

Peintre de la marine (1905-1988) a vécu dans cette tour au 1 rue de l'Église.

Pour en savoir plus: [1]

Pierre Péron.jpg

Monument américain - Cours Dajot

La tour Rose est un mémorial élevé au centre du cours Dajot après la guerre de 1914-1918 en 1927 par l'American Battle Monuments Commission pour commémorer l'accueil réservé aux Américains durant la Première Guerre mondiale. Détruite par l'armée d'occupation allemande (le 4 juillet 1941) lors de la Seconde Guerre mondiale, elle sera reconstruite à l'identique en 1958, sur un terrain appartenant aux États-Unis.

Pour en savoir plus

Monument américain.jpg

Commémoration des troupes françaises embarquant pour le Canada - Jardin de l'Académie de Marine

La Ville de Brest est le premier port d'embarquement des troupes pour la Nouvelle-France lors de la guerre de Sept Ans : environ 6 700 soldats sont partis de Brest pour l'Amérique comparativement à environ 2 700 combattants du port de Rochefort, qui vient en deuxième position. Aussi a-t-elle tenu à commémorer et à rappeler les liens indissolubles qu'elle partage avec le Québec et, plus largement, avec l'Amérique française.

Pour en savoir plus

Montcalm.jpg

Haut de page


Mers el Kebir - Cimetière de Kerfautras

La bataille de Mers el-Kébir est un épisode de la Seconde Guerre mondiale ; on désigne par cette expression l'attaque, le 3 juillet 1940, de la marine britannique contre une escadre de la marine française mouillant dans le port militaire de Mers el-Kébir (golfe d'Oran, Algérie). Il y eut 1 297 morts. Le Royaume-Uni, alors seul devant l'ennemi allemand et italien, craignait que l'armistice signé par le gouvernement français avec l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste quelques jours auparavant ne fasse tomber cette flotte dans les mains d'Hitler, lui permettant ainsi de remettre en cause la suprématie maritime britannique et lui faisant courir un grave péril.

Mers el Kebir.jpg

Mathieu Donnart - 78 Rue Jean Jaurès

Mathieu Donnart est né à Landerneau en 1904 et mort à Pluméliau le 29 juillet 1944. Ingénieur employé à la Compagnie de l'eau et de l'ozone à Brest et cadre de la Résistance. Mobilisé en 1939, il participe aux combats de mai-juin 1940 en France. En mars 1943, il devient le responsable de Libération-Nord dans le Finistère. Son alias est Colonel Le Poussin. Il est nommé chef de l'Armée Secrète dans le Finistère par le général Audibert et installe son poste de commandement au manoir de Kérivoal à Quimper. Il est arrêté à Bubry le 27 juin 1944 par des feldgendarmes, en compagnie du lieutenant de gendarmerie Jean Jamet, originaire de Lanvénégen, du gendarme Pierre Mourisset, originaire de Saint-Laurent-Médoc, tous deux en poste à Quimperlé, et de deux opérateurs radios. Ils sont détenus et torturés dans une annexe du lycée de Pontivy. Mathieu Donnart, Jean Jamet et six autres patriotes sont fusillés le 29 juillet 1944 à Pluméliau.

Mathieu Donnart.jpg

Marthe de Lesguern - Square Laënnec

Révérende mère Marthe de Jésus (1835-1903) fonda le carmel de Brest en 1859.

NB: On n'arrive pas à lire l'inscription de cette plaque. Philweb 26 janvier 2012 à 18:01 (CET)

Marthe de Lesguern.jpg

Maison de la Fontaine - 18 Rue de l'Église

Située en plein cœur du quartier brestois de Recouvrance et surplombant la Penfeld, la Maison de la Fontaine est l'un des vestiges du Vieux Brest. Une imposante fontaine accolée à l'établissement, réalisée sous le mandat de Jean Pierre Leuven en 1760 et remise en eau en 1992, vient compléter cet ensemble patrimonial pittoresque.

Pour en savoir plus

Maison de la Fontaine.jpg

Lamotte-Picquet - 34 Rue du Château

Toussaint-Guillaume Picquet, comte de la Motte, dit La Motte Picquet, né le 1er novembre 1720 à Rennes (Ille-et-Vilaine) et mort le 10 juin 1791 à Brest, est un marin français du XVIIIe siècle. Au cours d'une carrière de plus de cinquante ans, sous les règnes de Louis XV et Louis XVI, et pendant la Guerre de Sept Ans et la Guerre d'indépendance des États-Unis, il se distingua lors des 28 campagnes auxquelles il prit part.

Lamotte-Piquet.jpg

Jean-François de La Pérouse - Digue du Château

Jean François de Galaup, comte de La Pérouse (23 août 1741-1788?), né en Albigeois au manoir du Gô, dans la paroisse de Saint-Julien à deux lieues d'Albi, est un officier de marine et un explorateur français.

Inauguration de la digue Sud du port du Château le 25 avril 2009

Jumelage Plymouth - Square de la Tour d'Auvergne

Cadeau de British Telecom pour le 25° anniversaire (1963-1988) du jumelage Brest-Plymouth.

Pour en savoir plus


Boite aux lettres, cadeau de British Telecom pour le 30° anniversaire du Jumelage Brest-Plymouth.

Plaque située devant l'office du tourisme de Brest Place de la Liberté.

NB: Après les travaux du tram, il faudra penser à remettre une couche de peinture sur les lettres... Philweb 26 janvier 2012 à 18:01 (CET)

Jumelage Plymouth (2).jpg

Groupe Elie - Square Rhin et Danube

Groupe de résistance formé dès novembre 1940 par Louis Elie, entrepreneur de transport. La plupart de ses membres faisait partie du patronage Saint-Martin.

Pour en savoir plus

Groupe Elie.jpg

Gare SNCF - Dans la [gare SNCF]

Plaque commémorative des cheminots brestois morts pour la France.

Gare SNCF (1).jpg

Haut de page


Français d'Outre Mer - Cimetière de Kerfautras

Français d'Outre Mer.jpg

FFI - Cimetière de Kerfautras

Hommage à toutes les forces résistantes et alliées qui ont permis d'abattre le nazisme.

Pour en savoir plus

Hommage aux FFI - Cimetière Kerfautras.jpg

Edouard Mazé - 7 Rue Kérabécam

Édouard Mazé est un ouvrier et militant CGT tué par les forces de l'ordre d'une balle en pleine tête lors d'une manifestation, le 17 avril 1950 à Brest. Une BD intitulée Un homme est mort retrace ce malheureux évènement.

Pour en savoir plus

Edouard Mazé.jpg

Déportés et fusillés - Cimetière Kerfautras

Le 19 avril 1945, les 21.000 déportés rescapés de Buchenwald se réunirent sur la place d'appel du camp pour prêter ensemble le serment à tous les camarades morts en déportation à Buchenwald, Dora, dans les kommandos ou au cours des marches de la mort. Le serment ci-dessous qui figure sur ce Monument s'inspire du texte initial du serment de Buchenwald : Réunis à Buchenwald, Symbole de tous les hauts lieux de souffrance, devant l'urne sacrée où la terre des camps d'extermination se mêle à la terre baignée du sang des villes et des villages martyrs de tous les pays d'Europe, nous jurons, pour rester fidèles à l'Union née dans la souffrance et dans le combat contre l'hitlérisme de nous consacrer au rapprochement des peuples dans la paix, en vue d'assurer leur sécurité, leur indépendance et leur liberté. Nous le jurons.

Pour en savoir plus

Déportés et fusillés.jpg

Don du corp - Cimetière Kerfautras

Plaque à la mémoire des personnes donnant leur corps à la science.

Pour en savoir plus: [2]

Don du corp (1).jpg

Caserne Fautras - Bd Jean Moulin

Élevé à partir de 1730, le quartier de la Marine permet de loger les compagnies ordinaires de la mer ou les régiments des vaisseaux. Cette caserne prend, à la fin du XVIIIe siècle, le nom du chevalier de Fautras, major général de la Marine. À partir de 1810, l'ingénieur Trouille est chargé de son réaménagement et édifie le pavillon central doté d'un péristyle monumental. Les troupes de marine s'y succèdent, sous différents noms, participant à tous les combats outre-mer, du Mexique à la Chine, de la Guadeloupe aux Marquises. Le 2e régiment d'infanterie coloniale en est le dernier occupant, de 1901 à 1944. Une partie du péristyle a été conservée et remontée, en 1963, dans un square.

Pour en savoir plus

Caserne Fautras.jpg

Général Béthouart - 16 quai de la Douane

Plusieurs centaines d'hommes ont chargé pendant 4 jours sous les ordres du général Béthouart chef des 5ème et 27ème demi-brigades de chasseurs alpins et de la 13ème demi-brigade de marche de la légion étrangère.

Pour en savoir plus

Bethouart.jpg

Monument aux victimes de l'amiante - Bd Jean Moulin

L'Association de défense des victimes de l'amiante (Addeva) du Finistère a inauguré vendredi (20/06/2008), à Brest, une stèle à la mémoire des victimes de l'amiante, nombreuses dans l'industrie navale. Le monument estcomposé de d'un bloc de résine renfermant des produits contenant de l'amiante (gant, plaquettes de frein, fibres, joints). Jeanine Guiziou, la présidente de l'Addeva a conduit la cérémonie.

Pour en savoir plus


Commémoration des morts en Afrique du Nord - Cimetière Kerfautras

Hommage aux soldats de l'AFN - Cimetière de Kerfautras.jpg

2ème division US - Place Wilson

La 2ème division d'infanterie américaine de l'United States Army, surnommée Indian Head, à cause de son insigne est une division d'infanterie américaine. Elle libéra le port de Brest le 18 septembre 1944 après une féroce bataille de 99 jours.

2ème division US.jpg

19 brestois fusiliés - Jardin des 19 brestois fusiliés

Le 28 août 1943, le Tribunal de guerre allemand condamnait 19 Brestois à mort «pour actes de sabotage et de terrorisme contre les troupes d'occupation allemandes». Le 17 septembre 1943, ils étaient fusiliés au Mont-Valérien, forteresse où furent massacrés plus d'un millier de résistants et d'otages. La forteresse du Mont-Valérien est devenue le haut-lieu des martyrs de la Résistance et le Mémorial de la France Combattante. Depuis 2003, une cloche, œuvre de Pascal Convert, porte le nom de 1008 fusillés du Mont-Valérien. Pour des raisons que j'ignore, sur les 19 résistants finistériens exécutés, la liste n'évoque pas le souvenir de dix d'entre eux. Agés de 21 à 37 ans, ils étaient membres des FTPF, de l'Organisation secrète ou du Parti communiste. Ils s'appelaient Albert ABALAIN, Lucien ARGOUACH, André BERGER, Louis DEPARTOUT, Yves GILOUX, Henri MOREAU, Albert RANNOU, Albert ROLLAND, Joseph ROPARS, Jean TEURROC.

Pour en savoir plus

19 brestois fusillés.jpg

Haut de page


Amicale Ravensbruck - Cimetière Kerfautras

L'Amicale de Ravensbrück a été constituée après le pèlerinage effectué au camp de Ravensbrück pour commémorer le 60ème anniversaire de la libération du camp. Elle a pour vocation de soutenir l'immense tâche entreprise par Neus et, à ce titre, elle a pris l'engagement de la transmettre à notre peuple et aux futures générations. Il a fallu attendre 10 ans pour que les femmes, les hommes et les enfants, morts à Ravensbrück après avoir enduré les pires souffrances, obtiennent la reconnaissance officielle de leur pays, incarnée dans la personne de Neus Català, unique survivante du camp.

Pour en savoir plus: [3]

Amicale Ravensbruck.jpg

Haut de page


40ème anniversaire de la libération du Finistère - Mairie, Rue Frézier

La commémoration du 40ème anniversaire de la libération du Finistère eu lieu en septembre 1984.

Pour en savoir plus: [4]

Anniversaire-libération Brest.jpg

Haut de page


Anniversaire de la séparation de l'église et de l'état - Mairie, Rue Frézier

La commémoration de l'anniversaire de la séparation de l'église et de l'état le 8 décembre 2005 en présence du maire, [5] François Cuillandre.

Pour en savoir plus: [6]

Séparation Eglise Etat.JPG

Haut de page



Mémoire aux héros - Square de la mémoire - Bonne Nouvelle (Kérinou-Brest)

Cette plaque rend hommage aux héros torturés de 1940 à 1944 par la gestapo dans les locaux réquisitionnés de l'école [Bonne Nouvelle]. Celle-ci fut détruite en 2007 et remplacée par les immeubles de la résidence "Bonne Nouvelle".

Plaque à Bonne Nouvelle.jpg
Plaque et stèle à Bonne Nouvelle.jpg


Haut de page


Charles Jourde - 30 rue Paul Masson

Au 30 rue Paul Masson a lutté pour la libération, Charles Jourde, des réseaux Ronsard-Marathon de la France Combattante, ancien combattant de 1914-18, Membre de l'UNC, arrété le 9 juillet 1943, mort pour la France le 22 janvier 1945 au camp de Flossenburg.

Charles Jourde.jpg

Pour en savoir plus

Haut de page


Hommage aux postiers - Intérieur de la poste centrale - 90, rue de Siam

Plaque-Poste.JPG

Plaque commémorative de l'explosion dans l'abri Sadi-Carnot - Près de la porte Tourville (bas de Siam)

Abri Sadi-Carnot.JPG

Haut de page

Outils personnels