Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Mr Masson, retraité de l'Arsenal et Mme Masson,mère au foyer

Rencontre avec Monsieur et Madame Masson, un couple de retraités ouessantins à la maison de retraite des Lys Blancs. Entretien réalisé par Léna Madec et Matthieu Colin. Mr Masson a été marin avant de partir vivre à Brest où il travaillait à l'arsenal, Madame Masson était mère au foyer.




A quel âge avez-vous quitté la Marine?

Mr Masson : J'y suis entré à 18 ans et j'ai fait 16 ans, donc j'ai quitté à 34.


Et quel poste aviez-vous?

Mr Masson : J'étais quartier maître chef, boulanger. C'était le travail de nuit quoi, parce qu'il fallait du pain frais le matin. Mais j'ai beaucoup voyagé comme ça, ce qui m'a déplu le plus c'est l'Angleterre et autrement j'ai fait tout le nord, la Hollande, la Suède tout ça.


Et vous commenciez à travailler à quelle heure?

Mr Masson : Vers 4 heures de l'après-midi on chauffait le four et après toute la nuit. Du coup, nos journées étaient décalées par rapport aux autres. Et encore, les repas de midi et du soir il fallait que j'aide à servir à la cambuse. C'était long quand même.


Et donc après vous avez trouvé du travail à l'Arsenal c'est ça?

Mr Masson : Oui, oui.


Et vous faisiez quel type de travail là bas?

Mr Masson : J'étais au commissariat de la Marine, au chais, je m'occupais du lavage des récipients pour mettre le pinard. Mais tout ça c'est fini, y'en a plus qu'on m'a dit non plus, c'est supprimé.

Mme Masson : Oui mais ça c'était avant aussi, maintenant la vie a changé aussi. C'est comme les marins de commerce tout ça aussi, y'en a presque plus non plus.


Et vous trouvez que les métiers que vous avez exercé ont beaucoup évolué?

Mme Masson : Oh alors ça, la vie a changé complètement, il y a beaucoup moins de camaraderie dans le travail.

Mr Masson : oh oui, oui.


Et à l'époque où vous travailliez à l'Arsenal, c'était bien vu? C'était une bonne situation?

Mr Masson : Ben pas par tout le monde, parce qu'on disait qu'on était des planqués quoi.

Mme Masson : mais les enfants on suivi aussi, mon fils et mon beau-fils sont à l'Arsenal.


Et le fait qu'ils travaillent à l'Arsenal, ça vous permet de voir comment ça a évolué là bas?

Mr Masson : Oh non, on n'en parle plus beaucoup.


Et à l"˜Arsenal, vous vous entendiez bien avec vos collègues de travail?

Mr Masson : Oh oui, dans l'équipe on était comme des frères.


Et vous avez fini votre carrière là bas?

Mr Masson : oui oui


Et vos enfants sont nés à Ouessant ou à Brest?

Mme Masson  : A Ouessant, les trois premiers et le dernier à Brest.


Et pour vous c'était plus facile d'élever vos enfants à Ouessant ou à Brest?

Mme Masson : Ben à Ouessant j'étais avec ma mère donc c'était plus facile. Et puis il y avait beaucoup plus d'entraide qu'ici (à Brest). Mais ma vie là bas m'a plus, c'est sûr.


Et quand votre mari était marin, vous étiez seule souvent?

Mme Masson : Ben j'avais ma mère, elle m'a aidée à élever les enfants, et je l'ai gardée jusqu'à sa mort. Je lui ai rendu ce qu'elle m'a fait. Mais bon, c'était quand même plus facile à Brest pour les enfants, pour l'école et tout ça même si à Ouessant les gens s'entraidaient plus, on s'entendait bien.

Ce contenu est publié sous licence Creative Commons BY-ND

Cc-by-nd icon.svg

Vous êtes libre de :

partager — reproduire, distribuer et communiquer l’œuvre

d’utiliser cette œuvre à des fins commerciales

Selon les conditions suivantes :
Cc-by new.svg Attribution (BY) — Vous devez citer l’auteur de l’œuvre.
Cc-nd.svg Pas d’œuvres dérivées (ND) — Vous n’avez pas le droit de modifier, de transformer ou d’adapter cette œuvre.
Outils personnels