Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Mr K, commerçant à Brest

Cet entretien a été réalisé à la maison de retraite Ker Digemer par Dorine Caroff et Léna Madec, étudiantes en Master 2 "développement de projets en tourisme culturel" dans le cadre d'une collecte de mémoire.

Né le 18 janvier 1920 à Oran, il a été apprenti à partir du 25 mars 1927 à l'âge de 7 ans dans un atelier de fabrication d'espadrilles, payé 10 sous pour sa première semaine de travail. En 1936, à 16 ans, il fait un autre apprentissage, en menuiserie, qu'il termine le 28 juin 1940. Par la suite, il entre dans la marine marchande et quitte l'Algérie. Il arrive à Brest le 22 octobre 1942 où il vit depuis cette date.




- Quel était votre métier?


Mr K. : J'ai tenu une alimentation pendant 30 ans, et maintenant je suis en retraite, voilà.


- Et vous avez connu les « baraques » à Brest?


Mr K. : Ah ben oui, on a fait 5 ans et demi en baraque


- Et vous avez fait toute votre carrière au Bergot?


Mr K. : Non, au Bergot on est resté jusqu'au 31 août 1953, ensuite on s'est installés rue de Siam avec ma femme, on habitait au dessus de notre commerce qui s'appelait «Â Au beurre fin ».


- Et c'était un métier qui vous plaisait le commerce?


Mr K. : Énormément, et vous savez, celui qui veut bien se donner la peine peut très bien gagner sa vie.


- Vous faisiez combien d'heures de travail par jour?


Mr K. : Ah on comptait pas, je me levais en général vers 4h30/5h du matin, tout le temps. Et on ouvrait le magasin à 6h moins le quart


- Vous voyez une différence entre le commerce comme vous vous l'avez connu et ce qu'il est maintenant?


Mr K. : Ah oui!! Maintenant avec les grandes surfaces, tout ça, ça a changé. Nous on était ouvert toute l'année, il y avait pas de 14 juillet, pas de premier de l'an, pas de dimanche... On était toujours là. Et puis je faisais le tour des fermes en fourgonnette pour acheter des produits, à Plougastel et même jusqu'à Pleyben.


- Quand vous êtes parti en retraite, quelqu'un a repris votre commerce?


Mr K. : Je l'ai vendu à un parisien mais il était pas commerçant avec les gens alors au bout d'un an il a mit la clé sous la porte.


- C'était valorisant d'être commerçant quand vous l'étiez?


Mr K. : Oui, beaucoup


- A quel âge avez-vous pris votre retraite?


Mr K. : J'ai pris ma retraite le 1er mai 1980.

Outils personnels