Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Marie Buresi, nageuse de haut-niveau

    Soyons sport n°5-décembre 2013.jpg Cet article est extrait de la revue Soyons sport


ENTRE PISCINE ET LYCÉE, MOTIVÉE SUR TOUTE LA LIGNE !

Portrait de Marie Buresi

Marie Buresi, à peine 18 ans mais déjà nageuse de haut-niveau avec des performances qui lui promettent un bel avenir. En 2012, afin d’évoluer au plus haut-niveau, elle quitte le cocon familial pour rejoindre le pôle espoir du Club Nautique Brestois. Depuis, elle enchaîne les titres de championne de France dans sa spécialité le 200 mètres dos. Actuellement lycéenne en 1re STMG et avec plus de 20 heures d’entraînement par semaine, elle nous explique comment elle mène de front ses études, la natation et sa vie d’adolescente.

Tout d’abord, pourquoi as-tu choisi la ville de Brest ?

Au départ, je cherchais un pôle espoir pour progresser dans ma spécialité et intégrer le circuit de compétition nationale et j’ai choisi Brest car j’avais eu des échos positifs du pôle et notamment de l’entraîneur (Morgan Dufour). Et puis, hormis la météo, j’aime beaucoup cette ville. Je suis très contente d’y être, les gens sont très accueillants et j’adore les crêpes. De plus, mes parents habitant Challans (au Sud de Nantes), ça me permet d’aller les voir régulièrement. Et si je ne descends pas, il y a toujours mon portable ou encore skype qui me permettent de rester en contact avec mes frères et mes amis.

Comment concilies-tu études et sport de haut-niveau ?

À Challans, c’était plus compliqué car je nageais tard le soir et je n’avais pas le courage de faire mes devoirs après. Ici, nous bénéficions d’un aménagement de l’emploi du temps donc c’est nickel. Ma journée type, c’est : debout à 5h55 pour être dans l’eau de 6h45 à 8h30. À 9h, j’enchaîne sur une journée de cours jusqu’à 15h30 ou 17h30. De 17h30 à 19h30, je repars à nouveau pour 2 heures d’entraînement, et quand je finis à 15h30, j’ai PPG (préparation physique générale). Vers 20h, direction Lanroze où notre dîner nous attend; ensuite je me garde une heure de devoir pour aller me coucher vers 21h30-22h max, sinon le matin ça pique un peu. Et le lendemain, on remet ça ! Ce qui est cool à Lanroze c’est qu’on se retrouve tous ensemble avec les voileux et les cyclistes, il y a vraiment une bonne ambiance ! En plus, le lycée s’arrange pour que nous puissions nager et étudier dans de bonnes conditions. Par contre, l’année prochaine avec le bac, je sais que ça va être plus compliqué de conjuguer les deux et on va vraiment m’en demander beaucoup. Il va donc falloir gérer, je sais que je peux le faire et je vais m’accrocher. Quoi qu’il en soit, je privilégierai toujours mes études à la natation, qui reste un loisir.

Ce n’est pas trop dur physiquement ?

Si, surtout en arrivant sur Brest quand je suis passée à plus de 20 heures d’entraînement par semaine ! Néanmoins, cela m’a permis de nettement progresser au niveau des chronos. Avec 2’11 au 200m dos en petit-bain, j’ai gagné plus de 10s par rapport à mon temps de référence en 2011. C’est super motivant !

Quelles sont les qualités nécessaires pour réussir un double parcours ?

Pour moi, un sportif arrive toujours à aller au-delà de l’effort et à donner le maximum, je fais donc la même chose pour le lycée. Je suis assidue et régulière aux entraînements et c’est ce qui me permet de faire des bons chronos en compétition. C’est difficile d’être toujours à 100% aux entraînements, mais j’essaie toujours d’être la meilleure possible. De manière générale, je suis plutôt persévérante et j’ai un bon mental.

En action

Avec tout ce programme, tu arrives à libérer du temps pour toi ?

C’est sûr, je ne vis pas comme toutes les ados de mon âge mais j’essaie quand même de trouver du temps pour mes loisirs. Et puis, tous mes amis sont également dans le milieu de la natation donc on sort entre nageurs en faisant un cinéma de temps en temps ou bien en allant les uns chez les autres...

Quels sont tes objectifs au niveau scolaire et sportif ?

Je souhaite poursuivre sur un BTS car j’aimerais devenir diététicienne ou nutritionniste. Côté natation, je voudrais continuer dans le haut-niveau. Mes derniers résultats à Chartres n’ont pas été qualificatifs pour les championnats d’Europe de Berlin mais ce n’est pas grave. Il y aura d’autres rendez-vous, les championnats du monde l’année prochaine et ensuite les JO, que j’ai dans un coin de ma tête.

Outils personnels