Domaines
Communes
Quartiers de Brest
Ressources
Communauté
Vie du projet
Autour de Wiki-Brest
Boîte à outils
Espaces de noms

Variantes
Actions
De Wiki-Brest
Aller à : Navigation, rechercher

Manoir de Keroual

Sommaire

Présentation

Vue aérienne en 2004

Ancienne propriété des Penancoët, comtes de Kerouale, le manoir de Kéroual situé sur la commune de Guilers, acquis par la ville de Brest a aujourd'hui une vocation artistique. Il accueille de nombreux artistes en création-résidence. Des chorégraphes ou metteurs en scène parmi les plus prestigieux y font régulièrement escale.

Cette belle bâtisse est constituée d'un corps de logis principal accosté d'une aile terminée par un pavillon carré. Une tour ronde s'élève à gauche du château, et un pigeonnier forme l'une des extrémités du jardin...

Histoire

Louise de Kéroual a séjourné dans ce manoir au XVIIe siècle. Les historiens prêtent à cette femme à l'étonnant destin un lien de parenté avec Lady Di. Conduite en 1670 à la cour de Londres à l'instigation du roi de France Louis XIV, la belle Louise devint la favorite du Roi Charles II, dont elle eut un fils : Charles de Lenox. Elle fut nommée dame du Palais de la Reine, puis Duchesse de Portsmouth en 1672. Après divers revers de fortune, elle dut en 1716 se départir de l'antique demeure. Elle s'est éteinte en 1734.

Dessin de Mr Larvor

A partir de 1715 le château passe de main en main. Il est vendu au marquis du Chatel, Mr Crozat.

A la révolution, vendu comme bien de la couronne, il passe dans la famille de Mr Borgnis-Desbordes, sa fille Mme Legros en hérite, puis sa petite fille et enfin un neveu de celle-ci, Mr Nicolas-Hippolyte de Kersauzon de Penandreff, notaire à Brest et qui fut maire de Guilers de 1874 à 1886.

En 1886 le château est racheté par l'amiral Didelot préfet maritime de Brest. Il reste dans la famille Didelot.

La toiture ne sera jamais reconstruite

En septembre 1940, Kéroual est réquisitionné par les Allemands, d'abord pour abriter des hommes de troupes puis le général Ramcke, a pris Kéroual comme refuge lors du siège de Brest en 1944. Le château est finalement incendié volontairement.

Source

Voir aussi

Liens internes

Outils personnels